15 août 2010

Déploiement des compétences lors des mobilités professionnelles

À quelles conditions le changement peut-il s’avérer être facteur de développement des personnes, des organisations et des territoires? Telle est l’une des grandes questions traversant les diverses réflexions sur la mobilité professionnelle. Afin d’y apporter quelques éléments de réponse, ce document propose un éclairage sur la circulation des compétences mises en jeu au cours des processus de mobilité professionnelle. Télécharger le document complet "Déploiement des compétences lors des mobilités professionnelles".
Longtemps la mobilité professionnelle a été synonyme de rupture de trajectoire face à la survenue de mutations soudaines et définitives – fermetures de sites industriels par exemple. La flexibilisation du rapport à l’emploi au cours des dernières décennies ne permet plus de penser la mobilité sur le seul mode de l’événement exceptionnel... Il s’agit de favoriser la formation quasi permanente des salariés en emploi pour faire face aux évolutions de leurs métiers. Il est également nécessaire d’encourager la qualification professionnelle des publics susceptibles d’être fragilisés par les transformations des tissus productifs... Une logique de RH actant une plus grande individualisation du rapport au travail – « chacun étant acteur de sa trajectoire » –, et s’appuyant cependant sur la prise en compte d’une vision plus collective de la production, s’affirme peu à peu comme l’atteste la mise en oeuvre, même à petite échelle, de dispositifs relativement innovants: VAE collective, groupements d’employeurs (GE), groupements d’employeurs pour l’insertion et la qualification (GEIQ), dispositifs quasi « sur mesure » mis en oeuvre par des OPCA…
2.2. Le rôle de la formation au cours des processus de mobilité professionnelle : un levier pour concrétiser le projet de mobilité
Dans une optique de sécurisation des parcours professionnels, la formation professionnelle tout au long de la vie apparaît aujourd’hui comme une condition pour prévenir les risques de mobilités dangereuses, comprenant par exemple des passages par le chômage. Différents textes législatifs stipulent des avancées significatives... La question se pose de savoir cependant quels sont les effets de la formation sur les processus de mobilité professionnelle et viceversa: quelles incidences a la formation sur les situations de transition. La présente étude montre que les rapports à la formation engagés au cours des transitions professionnelles sont pluriels. En premier lieu, le recours à la formation continue, via divers dispositifs, est la plupart du temps très valorisé par les personnes interviewées. Elle apparaît comme un élément clé pour la maîtrise des parcours. La formation professionnelle constitue en effet l’un des principaux leviers activés pour donner concrètement forme aux projets de mobilité, quitte à ce qu’elle engendre ensuite des « glissements de projets »... Les périodes de formation au cours des processus de mobilité professionnelle objectivent des montées en qualifications: obtention de diplômes, d’agréments, de certifi cations, etc. Elles constituent également des espaces privilégiés pour élargir les horizons professionnels: faire des rencontres, développer son réseau, trouver des opportunités, découvrir de nouveaux champs d’activité. Par ailleurs, si le recours à la formation professionnelle est un élément important dans la maîtrise du changement, il s’articule cependant avec d’autres éléments formatifs moins formels, voire informels. Des savoirs acquis sur le tas, via un réseau social ou amical, entrent également en ligne de compte pour l’acquisition de compétences nouvelles...
Des opérateurs en charge de l’ingénierie de la formation auprès des entreprises en témoignent : « Chaque cas de mobilité est un cas singulier, chaque histoire est une histoire. Pour tel salarié de telle entreprise, il faudra inventer telle solution en mobilisant tel ou tel dispositif et en l’ajustant à sa situation. On fait dans la dentelle… » (Un représentant d’un OPCA de l’industrie en région)...
Aussi, on peut parler d’une mobilité des métiers eux-mêmes, induite par la spécifi cité de la relation de services aux entreprises. Mobilités inapparentes, par rapport auxquelles la formation des salariés tout au long de la vie joue un rôle de première importance...
La formation, le moment de concrétiser les projets
La formation, en tant que maillon du processus de changement de situation professionnelle, participe de ce double apprentissage. Elle constitue l’un des moments clés des transitions professionnelles permettant de concrétiser les projets de mobilité et d’appréhender plus sûrement de nouvelles opportunités de changement. L’apprentissage de la mobilité se joue ainsi notamment en situation de formation et pourrait en être un axe programmatique.
Onder welke voorwaarden kan wijzigen blijken te zijn een factor in de ontwikkeling van individuen, organisaties en gebieden moet worden? Dit is een van de belangrijkste kwesties die de verschillende reflecties op beroepsmobiliteit. Om te voorzien in een aantal antwoorden, dit document geeft inzicht in de beweging van vaardigheden in kwestie tijdens het proces van de beroepsmobiliteit. Download volledige document Implementatie van de beroepsmobiliteit vaardigheden op. Meer...

Posté par pcassuto à 00:00 - - Permalien [#]
Tags :