logoLe COE a adopté le 6 juillet 2010 un rapport sur le thème "Mutations économiques, reclassement, revitalisation". Consulter le rapport COE mutations économiques.
Quelques extraits concernant la formation
Deux indicateurs, quoique très imparfaits, peuvent illustrer l’ampleur des mutations économiques: le nombre des licenciements pour motif économique, le nombre des plans de sauvegarde de l’emploi. Le premier indicateur, le nombre de licenciements économiques, n’est d’ailleurs pas appréhendé en totalité, car ces licenciements ne font pas l’objet d’un recensement exhaustif. On en trouve néanmoins un dénombrement dans les données de Pôle emploi sur les motifs d’inscription. Lorsqu’on utilise cet indicateur, il convient de garder à l’esprit plusieurs choses: ...troisièmement, les personnes qui entrent en convention de reclassement personnalisé ou en contrat de transition professionnelle ne sont pas incluses dans ces statistiques, car elles sont comptabilisées comme stagiaires de la formation professionnelle...
La négociation doit porter également sur la mise en place d’un dispositif de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences ainsi que sur les modalités d’accompagnement susceptibles de lui être associées, en particulier en matière de formation, de validation des acquis de l’expérience, de bilan de compétences ainsi que d’accompagnement de la mobilité professionnelle et géographique des salariés...
Au sein des accords signés en 2008, la mobilité interne est abordée dans 85 % des cas, le droit individuel à la formation dans 77 % des cas, la VAE dans 76 % des cas. De nombreux accords prévoient également un recours au CIF (45 %) et à des périodes de professionnalisation (32 %). De même, près de la moitié des accords signés en 2008 (46 %) prévoient un aménagement des fins de carrière à travers le passage à temps partiel ou des mesures spécifiques de formations, tandis qu’un peu moins de quatre accords sur dix prévoient des actions de tutorat, souvent présenté comme le moyen de renforcer la motivation des seniors tout en assurant une meilleure intégration des jeunes salariés...
La mise en oeuvre d’un projet ADEC (actions de développement des emplois et des compétences) suppose et, parfois, rend possible, la coopération des divers acteurs pertinents implantés au niveau local (comités de bassin d’emploi, associations d’employeurs, services économiques…). Elle peut mobiliser différents outils d’intervention tels que l’aide au conseil en matière de GPEC présenté supra, les approches collectives de VAE, le FNE-formation, l’aide au remplacement des salariés en formation...
Sont éligibles: les actions, de préférence collectives, concernant et bénéficiant directement à des publics cibles du projet : bilans de compétences, VAE, tutorat, formation, certification, acquisition des compétences nécessaires à un projet de mobilité, à la création d’activité, à la transmission et à la reprise de petites entreprises, ou autres actions relevant de démarches de GPEC...
Créées en 2006, les démarches EDEC ont été réorientées et assouplies en 2009 : théoriquement, les ADEC sont destinées à favoriser le développement des formations qui doivent elles-mêmes être financées par les fonds habituels (OPCA, entreprises…), mais, avec la crise, elles ont été utilisées pour financer directement des formations au profit des personnes sans emploi...
Plan de Sauvegarde de l'Emploi (PSE): Des actions de formation, de VAE, de reconversion peuvent également être prévues pour faciliter les reclassements internes ou externes des salariés...
Le salarié peut suivre des actions de formation ou faire valider les acquis de son expérience (ou engager les démarches en ce sens)...
Les personnes suivies en CTP bénéficient d’un accès facilité à la formation grâce à la multiplicité des organismes participant à son financement (OPCA, Etat via l’AFPA, Pôle emploi, Conseil régionaux). Les procédures de validation des formations par les OPCA sont généralement très rapides (moins de 8 jours)...
Près de 60 % des bénéficiaires du CTP déclarent avoir suivi au moins une formation : c’est le double de ce qu’ont déclaré les bénéficiaires de la CRP et le triple de ce qu’ont déclaré les licenciés économiques en accompagnement classique. En revanche, les formations en CTP étaient plutôt de plus courte durée que les autres formations et visaient un peu moins souvent le changement de métier...
CRP et CTP répondent à une logique intéressante et adaptée pour les salariés qui ont besoin d’une reconversion ou d’une formation aux compétences de base transférables. C’est le cas de nombreux licenciés pour motif économique, mais aussi d’autres demandeurs d’emploi. Il convient, non pas de généraliser ces dispositifs, mais de retenir la logique qui les inspire pour les salariés qui ont réellement besoin d’un accompagnement individualisé, d’alternance entre formation et activité et d’un niveau d’indemnisation suffisant pour envisager, sur la base d’un contrat conclu avec le demandeur d’emploi, une période de reconversion ou d’acquisition de compétences pouvant être longue...
La région constitue l’échelon territorial compétent en matière de formation professionnelle et de développement économique, il est logique qu’elle soit associée aux actions de développement économique local et qu’elle y contribue financièrement...

logo

The WCC has adopted July 6, 2010 a report on "Economic change, reclassification, revitalization. Read the report changing economic EOC. Safeguard Plan for Employment (PSE): The training, VAE, conversion may also be provided to facilitate internal redeployment or external employees. The negotiations must also cover the establishment of a mechanism for management of jobs and skills as well as arrangements accompanying him may be associated, especially in training, validation of the experience, skills assessment and support of professional and geographical mobility of employees. More...