VousNousIlsVingt-six uni­ver­si­tés, sur 83 au total, sont "dans l'illégalité en matière de frais d'inscription" pour l'année 2010–2011 et deux "sont à la limite de la léga­lité", selon le rap­port annuel sur le sujet du syn­di­cat étudiant Unef publié mercredi. Au total, "28 uni­ver­sité font de la résis­tance". L'an der­nier, selon l'Unef, 29 uni­ver­si­tés avaient des pra­tiques illé­gales en matière de droits d'inscription.
Parmi elles, "sortent du lot" les uni­ver­si­tés d'Aix-Marseille 3 (jusqu'à 5.990 euros de "frais illé­gaux ou de mau­vaises pra­tiques" pour cer­tains mas­ters), Grenoble 2 (jusqu'à 1.900 euros, pour les étudiants s'inscrivant à l'Institut d'administration des entre­prises, IAE) ou encore Pau (jusqu'à 2.261,5 euros en IAE).
L'Unef demande à la ministre de l'Enseignement supé­rieur, Valérie Pécresse, de faire res­pec­ter la loi et de remettre à plat la régle­men­ta­tion des diplômes d'universités.

VousNousIlsTwenty-six universities, 83 in total, are "outside the law on registration fees for year 2010-2011 and two" are on the borderline of legality, "the annual report on the subject UNEF student union on Wednesday. Au total, "28 université font de la résistance". In total, "28 University are resisting." Last year, according to UNEF, 29 universities had in illegal registration fees. Among them, "stand out" the Universities of Aix-Marseille 3 (up to 5990 euros "illegal fee or bad practices" for some masters), Grenoble 2 (up to 1900 euro, s for students' enrolling at the Institute of Business Management, IAE) or Pau (up to EUR 2261.5 IAE. More...