11 juin 2010

Vecteur: VAE pour formateurs

http://www.opcalia-pdl.com/bandeauIMG/logo_opca.gifRéalisé en partenariat avec le CARIF-OREF, et avec le concours du Conseil Régional et de l'Etat, le projet VECTEUR est un dispositif innovant visant la valorisation des métiers de la formation par la qualification. L’objectif est d’accompagner les formateurs et responsables pédagogiques souhaitant valider leurs acquis, par la formation ou par la Validation des Acquis et de l’Expérience (V.A.E.) sur des certifications de niveaux 3 et 2. Télécharger la fiche de présentation du projet. Contact: 02 41 24 12 62, vecteur@opcalia-pdl.com.
http://www.opcalia-pdl.com/bandeauIMG/logo_opca.gif  V sodelovanju z CARIF-OREFs , in s pomočjo regionalnega sveta in države, VECTOR Projekt je inovativen pripomoček za izboljšanje usposabljanja poklica kvalifikacije.  Cilj je pomagati trenerji in menedžerji, ki želijo, da bi preverili njihovo poučevanje, z usposabljanjem ali preverjanja predhodnih izkušenj in učenje (APEL) certifikati na ravneh 3 in 2. Download predstavitev projekta. Kontakt: 02 41 24 12 62, vecteur@opcalia-pdl.com.

Posté par pcassuto à 22:57 - - Permalien [#]


L'université dans le rapport de la CLCF

http://www.liberationdelacroissance.fr/images/bandeau02.jpgLa Commission pour la libération de la croissance française a remis son pré-rapport le 08 juin au Président de la République. Ce pré-rapport fait état du bilan de la mise en œuvre des "316 décisions" proposées par la Commission en 2008 et ouvre les grands débats qui se posent pour réussir la France de 2020. Près de 60% des réformes proposées par la Commission en 2008 ont été suivies d’effet et environ 40% n’ont pas encore été mises œuvre. Elle est dite "Attali" du nom de son président.
Extraits sur les universités:
Le classement « de Shanghai » des meilleures universités dans le monde confirme les résultats mitigés des universités européennes, en particulier françaises. Malgré certains biais connus, il constitue un élément incontournable en matière d’attractivité perçue des systèmes universitaires : sur les dix meilleures universités au monde, 7 sont américaines, 2 européennes (Cambridge et Oxford) et une japonaise ; sur les 100 meilleures, 59 sont nord-américaines, 32 sont européennes et 9 sont situées dans la zone Pacifique.
La France, (comme les autre pays européens à l’exception des pays nordiques) investit moins dans l’éducation supérieure que les Etats-Unis, ceci tenant notamment à l’insuffisance des financements privés. Ainsi, la dépense par étudiant en France s’élève à environ 10000 dollars par an, par étudiant, ce qui correspond à la moyenne européenne, alors qu’aux Etats-Unis, celle-ci s’élève à 22476 dollars en 2008. La proportion des actifs qui détiennent un diplôme de l’enseignement supérieur y est également inférieure : 24% en Europe, 39% aux Etats-Unis. De nombreuses économies émergentes ont engagé des efforts massifs pour développer une économie de la connaissance : en Corée, plus de la moitié des 25-34 ans sont diplômés de l’enseignement supérieur ; l’Inde « produit » , proportionnellement à sa population, trois fois plus d’ingénieurs que la France ; Singapour ou la Chine consentent de très importants investissements pour disposer rapidement d’universités d’excellence au niveau mondial.
Dans l’enseignement supérieur, le développement du nombre de boursiers ne s’est pas accompagné par une progression du montant des bourses pour ceux qui en ont le plus besoin. Le développement de la formation professionnelle continue et de la validation des acquis de l’expérience ne se traduisent pas encore véritablement par une amélioration sensible de l’employabilité et des opportunités professionnelles des salariés. Les mesures relatives à la mise en oeuvre de cours du soir en université ou d’une université des métiers n’ont pas été mises en oeuvre, de même que les mesures visant à développer les stages en entreprise au collège, à renforcer les formations en alternance ou généraliser l’année de stage validée au cours du cursus universitaire de master (seule l’obligation de réalisation d’un stage au cours des années de licence a été prévue).
4.2 Comment amplifier l’effort engagé sur l’enseignement supérieur ?
Les progrès réalisés vers l’autonomie des universités vont dans ce sens mais doivent être approfondis, afin de mieux faire jouer les synergies avec le monde professionnel. L’effort d’innovation dépend en amont du niveau de qualification de la population active et de la qualité de la recherche fondamentale et appliquée. Le renforcement de nos universités et l’approfondissement de leurs liens avec les entreprises et la recherche, tant publique que privée, apparaissent à cet égard indispensables à un accroissement de la compétitivité fondé sur l’innovation.
* Débat 1 : Poursuivre l’effort d’autonomie et de responsabilisation des universités et renforcer leur gouvernance pour tenir compte de ce nouveau contexte (en mettant en place par exemple des « board of trustees » chargé de nommer, d'épauler et de superviser la politique des présidents d'université).
* Débat 2 : Elargir les possibilités de financement de l’enseignement supérieur pour combler l’écart d’investissement avec les systèmes anglo-saxons.
* Débat 3 : Rapprocher les universités et les grandes écoles (campus communs, passerelles entre les deux cursus).
* Débat 4 : Accélérer l’ouverture internationale des universités par un rapprochement entre pôles d’excellence européens, ainsi que la mobilité des étudiants et professeurs français.
* Débat 5 : Favoriser l’accueil des talents, pour attirer les personnes de même niveau de formation que les autres pays de l’OCDE.
Favoriser le retour à l'université après et pendant une expérience professionnelle

La mesure n'a été mise en oeuvre que très partiellement: *Le 4 avril 2008, le 2nd Conseil de Modernisation des Politiques Publiques (CMPP), a proposé de développer dans les universités la formation professionnelle continue. *Le Fonds national d’aide d’urgence attribue désormais une aide aux étudiants jusqu’à 35 ans, qui inclut les reprises de cursus de formation dans l’enseignement supérieur. *Le développement de la Validation des Acquis et de l’Expérience (VAE) est encouragé.
Toutefois les mesures ne sont pas aussi ambitieuses que le rapport le préconisait. Plus précisément, la décision 14 recommandait que l'enseignement supérieur français devienne le premier collecteur et bénéficiaire des fonds de formation permanente, ce qui n'est pas du tout le cas aujourd'hui. Il faudrait d'abord qu'un rapprochement s'effectue entre le monde universitaire et les acteurs de la formation professionnelle (entreprises, partenaires sociaux, conseils régionaux) et que les universités acquièrent une expertise en matière de gestion et de financement de la formation professionnelle qui constitue un dispositif complexe.
Développer les formations professionnalisantes à l'université

Le ministère de l’éducation nationale a promu l’expérimentation, à compter de la rentée 2008, d’un « dispositif d’initiation aux métiers par l’alternance » (DIMA). La loi pour la formation professionnelle tout au long de la vie (votée en juillet 2009) contient un article qui vise à favoriser le développement de l’apprentissage. Les universités ont fortement développé les formations professionnalisantes sur la période récente. La Commission préconisait également que chaque centre universitaire ouvre un centre de formation en alternance (CFA), ce qui n'a pas été fait.
http://www.liberationdelacroissance.fr/images/bandeau02.jpgThe Committee for the Liberation of French Growth released its preliminary report June 8 the President of the Republic. The pre-report assessment of the status of implementation of "316 decisions" proposed by the Commission in 2008 and opened the great debates that arise for success of France in 2020. Nearly 60% of the reforms proposed by the Commission in 2008 were followed up and 40% have not yet been implemented. It is called "Attali" named after its chairman. However, the measures are not as ambitious as the report recommended. Specifically, the decision 14 recommended that higher education becomes the first French collector and beneficiary of fund continuing education, which is clearly not the case today. It should be a first approximation is between the academic and vocational training actors (companies, social partners, regional councils) and that universities develop expertise in management and financing of vocational training which is a complex device. More...

Posté par pcassuto à 18:35 - - Permalien [#]
Tags :

10 juin 2010

Rencontres universités – entreprises : un tournant

http://www.cpu.fr/fileadmin/img/bandeau_newsletter.jpgComme l’a exprimé Lionel Collet lors de la soirée officielle du mercredi 26 mai, la 3ème édition des Rencontres universités – entreprises des 26 et 27 mai 2010 a marqué un tournant dans la perception réciproque de ces deux univers : "L'AEF a su conquérir la confiance des parties prenantes par la rigueur de son organisation et l'enthousiasme de son projet, et les universités autonomes ont suscité un véritable espace national d'échanges entre les entreprises et l'enseignement supérieur grâce à l'ensemble de leurs intiatives en matière d'insertion professionnelle, d'entrepreneuriat et de fondations."
Organisés pour la première fois au CNIT – La Défense par l’AEF, ces deux jours ont en effet été un vrai succès :
- par la fréquentation d’abord : plus de 4000 personnes présentes le premier jour ;
- par la qualité des débats qui ont permis de faire le point sur l’actualité des quatre dernières années dans un échange réel avec les entreprises, les organismes de recherche, des collègues étranger, etc. Les tables rondes ont porté aussi bien sur le grand emprunt, les PRES et les alliances de recherche, que sur l'évaluation, l'innovation ou la diversité ;
- et enfin par la densité des interactions entre PRES et entreprises dans l’espace même du salon. Bien sûr les universités n’ont pas attendu 2010 pour rencontrer des entreprises  à travers la formation ou la recherche, mais c’est la première fois qu’un salon professionnel permettait des rencontres systématiques à ce niveau là, d’institutions à institutions. Faisons le vœu que les RUE de l’an prochain réunissent encore plus d’établissement universitaires et d’entreprises.
http://www.cpu.fr/fileadmin/img/bandeau_newsletter.jpgConforme expresso por Lionel Collet na noite de quarta-oficial, 26 de maio a terceira edição da Universidade Rencontres - Business 26 e 27 maio de 2010 marcou uma viragem na percepção de cada um desses dois mundos: "A FEA tem ganhar a confiança das partes interessadas através do rigor da sua organização e pelo entusiasmo de seu projeto, e universidades autônomas nacionais criaram um verdadeiro intercâmbio entre as empresas eo ensino superior através de sua inteira em intiative promoção da empregabilidade, empreendedorismo e fundação. Leia mais...

Posté par pcassuto à 01:03 - - Permalien [#]

La VAE pour les médecins ne peut que relever de l’Université

http://www.cpu.fr/fileadmin/img/logo_cpu.jpgAlertées par un projet de décret envisagé dans le cadre de l’application de la loi HPST (Hôpital, patients, santé et territoires) et relatif aux conditions d’attribution d’un diplôme d’étudesspécialisées à des médecins en reconnaissance de leur expérience professionnelle, la Conférence des présidents d’université rappelle le principe, prévu par le code de l’éducation, de compétence des universités dans le domaine de la validation des acquis de l’expérience (VAE). La délivrance de diplômes universitaires par la reconnaissance de compétences et de qualifications est une des missions essentielles des universités et ne peut donc relever que de la responsabilité des autorités académiques. Un Ordre professionnel, aussi excellent soit-il, n'a pas vocation à se substituer aux autorités universitaires pour la délivrance d'un diplôme, afin de se prémunir contre tout risque de corporatisme.
La procédure de VAE est distincte, dans son principe comme dans ses effets, de celle qui consiste à autoriser, après appréciation de la qualification et en l’absence des diplômes requis, l’exercice d’une spécialité, pour laquelle un Ordre professionnel peut être légitime. Placer sous l’autorité du Conseil national de l’Ordre des médecins, la délivrance de diplôme universitaire pourrait entrainer des demandes reconventionnelles pour toutes sortes de diplômes, concernant des professions dotées ou non d'un Ordre professionnel, qui bloquerait tout progrès de la VAE, plus que jamais nécessaire à l'heure du droit individuel à la formation (DIF) et de la formation tout au long de la vie.
Le statut de PU PH (professeur des universités/praticien hospitalier) des universitaires engagés dans les démarches de VAE pour les médecins garantit pleinement, de manière aussi efficace que pourrait le faire un Ordre professionnel et avec davantage d'impartialité et de garanties scientifiques, la prise en compte des expériences pratiques des candidats qui souhaiteraient obtenir les diplômes de spécialité. De plus, les universités associent toujours des praticiens aux procédures de reconnaissance de l'expérience professionnelle dans le cadre de la VAE et seraient ouvertes à associer des représentants du Conseil national de l’Ordre des médecins aux jurys appelés à se prononcer.
C'est pourquoi la Conférence des présidents d’Université ne peut être que fermement opposée à tout projet qui dessaisirait les universités de cette responsabilité et en appelle aux deux ministres concernés et au Premier ministre pour que les principes fondamentaux de la délivrance des diplômes et de la VAE soient respectés.
http://www.cpu.fr/fileadmin/img/logo_cpu.jpgAlerted by a draft order considered in the context of the application of the law HPST (Hospital, patients, health and territories) and on the conditions for awarding a diploma étudesspécialisées to physicians in recognition of their professional experience The Conference of University Presidents recalls the principle, provided by the Education Code, competence of universities in the field of validation of acquired experience (VAE). The issue of academic qualifications through recognition of skills and qualifications is a core mission of universities and therefore can be observed that the responsibility of the academic authorities. A professional corporation, as excellent as it is, is not intended to replace the university authorities for the issuance of a diploma, to guard against any risk of corporatism. More...

Posté par pcassuto à 00:58 - - Permalien [#]
Tags :

Budgets formation des entreprises en berne en 2010

Par Lydie Colders. Mal informées, mal outillées et inquiètes quant aux possibilités d’obtenir des financements de leur Opca, alors qu’elles sont mises à contribution pour alimenter le FPSPP, les entreprises redoublent de prudence pour 2010. C’est ce qui ressort d’une enquête menée par le cabinet Tendance RH pour Opcalia Île-de-France (« Comment les entreprises intègrent-elles la réforme dans leurs pratiques de formation ? », juin 2010. Enquête réalisée par Tendance RH pour Opcalia Ile-de-France auprès 195 entreprises de toutes tailles, entre février et mai 2010.).
Por Lydia Colders. Mal informado, mal equipados e inquietos por las perspectivas de obtener financiación para sus OPCA, entonces son objeto de un uso de la facultad de la FPSPP, las compañías de repetir frases de cara al 2010. Esta de acuerdo con una encuesta realizada por la tendencia firme de HR Opcalia Ile de France ("¿Cómo se integran la reforma empresarial en la enseñanza de sus prácticas?", Junio de 2010. Tendencia Encuesta realizada por HR Opcalia Ile-de-France a 195 empresas de todos los tamaños, entre febrero y mayo de 2010.). Más información...

Posté par pcassuto à 00:23 - - Permalien [#]
Tags : ,


Mise en place d'un indicateur de performance sociale pour le Supérieur

http://media.enseignementsup-recherche.gouv.fr/image/60/9/6609.jpgValérie Pécresse est intervenue à l’Ecole centrale de Paris, une Grande école exemplaire en matière d’ouverture sociale puisqu’elle a fait passer le nombre de boursier de 11 à 17% entre 2006 et 2009. A cette occasion, la ministre s’est prononcée en faveur de la création d’un indicateur de performance sociale applicable à tous les établissements d’enseignement supérieur afin d’accompagner et valoriser les efforts de mixité sociale....
Ce nouvel indicateur, j’ai demandé à mes services de le construire en tenant compte des caractéristiques de chaque école et de chaque université. Il sera pris en compte dans le volet « performance » du contrat d’établissement et permettra de conduire une vraie politique d’ouverture sociale, progressive mais durable. Car au¬delà des Grandes écoles, l’ouverture sociale est une exigence pour l’ensemble de notre enseignement supérieur. C’est tout le sens de la politique que je mène depuis trois ans en rapprochant les grandes écoles et les universités, mais aussi en construisant des passerelles entre les licences, les IUT et les BTS : chaque étudiant doit pouvoir emprunter sa propre voie de réussite et réaliser les ambitions qu’il se découvrirait une fois ses études supérieures commencées.
Il faut en finir avec cette logique d’orientation irréversible, qui transforme les choix accomplis au sortir de la Terminale en destin. On doit avoir le droit de choisir l’université sans renoncer à jamais à rentrer dans une grande école, de même qu’on doit pouvoir rentrer en BTS et poursuivre des études supérieures jusqu’à la Licence ou au Master. Mais pour que ces passerelles fonctionnent, encore faut-il offrir à tous les profils l’accompagnement pédagogique qui leur permet de réussir : c’est le sens du plan Licence, qui a permis de renforcer l’accueil, l’encadrement et le suivi des étudiants. C’est également l’un des objectifs de la modernisation des filières supérieures courtes que je vais lancer, en développant en particulier l’apprentissage : à tous les niveaux, en IUT et en STS comme dans les grandes écoles, c’est en effet une voie de réussite différente que nous devons développer.
Vous le voyez, l’ouverture sociale est au cœur de la refondation de notre enseignement supérieur engagée depuis trois ans. L’ensemble de la communauté universitaire en est désormais pleinement consciente : c’est notre enseignement supérieur qui porte aujourd’hui les espoirs de promotion sociale de nos jeunes et de leurs familles.Nous avons le devoir de leur permettre de réussir et de s’insérer : cette exigence est plus forte que jamais en période de crise. Nous serons au rendez-vous.
http://media.enseignementsup-recherche.gouv.fr/image/60/9/6609.jpgValerie Pecresse kom vid Ecole Centrale de Paris, en Grande Ecole modell när det gäller sociala öppenhet som det ökade antalet lager av 11-17% mellan 2006 och 2009. Vid detta tillfälle, minister uttryckte stöd för inrättandet av en social indikator på resultat gäller för alla lärosäten för att komplettera och stärka de insatser av social mix ....
Denna nya indikator, frågade jag min för att bygga, med hänsyn till särdragen för varje skola och varje universitet. Du förstår, den sociala öppenhet är i centrum för den översyn av vår högre utbildning som begåtts för tre år. Hela universitetssamfundet är nu fullt medveten att detta är vår högre utbildning som bär hopp om social anpassning av våra ungdomar och deras familles.Nous har en skyldighet att ge dem möjlighet att lyckas och s ' infoga: Detta krav är starkare än någonsin i tider av kris. Vi kommer vara på mötesplatsen. Mer...

Posté par pcassuto à 00:11 - - Permalien [#]
Tags :

09 juin 2010

Pascale Gérard: "Il faut consolider les relations Régions/partenaires sociaux"

http://www.objectifcarriere.fr/design/wzfafiec/images/header_logo.gifQuels sont les enjeux pour la région Paca après l’adoption de la loi Orientation-Formation du 24 novembre 2009?
Pascale Gérard : La construction de la sécurisation des parcours professionnels sur le territoire régional sont des enjeux importants. Cela passe par la réalité du dialogue social territorial. En effet, il nous faut, consolider, les partenariats privilégiés région/partenaires sociaux. La crise a exigé de nous un travail différent, une méthode différente. Quasiment, toutes les régions ont mis en place des dispositifs de résistance à la crise, en soutenant leurs entreprises pour leur permettre de résister le mieux possible à la crise en préparant la reprise avec des dispositifs du type "se former plutôt que chômer".
Dans le cadre de notre plan de relance en région Provence-Alpes-Côte-d'Azur, nous avons considéré que l'investissement devait aussi passer par l'investissement social, à savoir la qualification des femmes et des hommes. Nous avons ainsi avec les outils des partenaires sociaux que sont les OPCA, créé, des fonds régionaux IRIS (Intervention Régionale pour l'Investissement Social), cofinancés à parité Région/OPCA.
Nous sommes là, régions, clairement, au-delà de notre compétence sur la formation des jeunes demandeurs d'emploi, avec des cofinancements possibles du plan de formation de l'entreprise. Nous attendons maintenant que les partenaires sociaux comme le prévoit l’ANI, viennent pour une partie sur la formation des demandeurs d'emploi. Casser l'approche par statuts, voilà un enjeu qui permettra de trouver des solutions aux personnes qui, aujourd'hui encore, "passent entre les trous de la raquette".
Vous étiez pour la création d’un dispositif de formation initiale différée qui n’a pas été retenu dans la loi. Quels sont les initiatives de la région en matière de deuxième chance?

P.G.: Il est clair que la loi "a loupé la marche" par rapport à la mise en place d'un droit à la formation initiale différée alors que les partenaires sociaux dans l’ANI du 7 janvier 2009, unanimes, avait considéré cette étape comme essentielle. Nous sommes tous d'accord pour dire qu'on ne construit pas de formation continue ni de parcours professionnels sécurisés sans un socle de formation initiale avec un niveau de connaissances générales acquises... Mais quand il s'agit de prendre en charge, la formation initiale de ceux et celles qui sont sortis sans qualification reconnue de l'école, voire avec des savoirs de base non acquis...alors là, l'État refuse de prendre ses responsabilités...
En Paca, ce sont ainsi plus de 15 millions d’euros qui sont consacrés aux ETAPS (Espaces Territoriaux d'Accès aux Premiers Savoirs) qui permettent à tous de franchir cette étape essentielle vers l'acquisition d'une première qualification, le "lire, écrire, compter", mais aussi de l'éducation à la citoyenneté. 6 000 personnes par an sont concernées, très majoritairement des jeunes. Nous travaillons, en ce moment, avec les services de l'État à une expérimentation qui nous permettra une labellisation globale "dispositif 2nde chance" de l'ensemble de ce dispositif éprouvé chez nous depuis une dizaine d'années, et dont tous les acteurs se sont, maintenant depuis longtemps, engagés dans une démarche qualité. Interview Pascale Gérard - Télécharger au format MP3. ♦ M.M./ S.P.
http://www.objectifcarriere.fr/design/wzfafiec/images/header_logo.gifThế nào là những thách thức cho Paca khu vực sau khi nhận con nuôi của Luật Hướng nghiệp đào tạo 24 tháng 11?
Pascale Gerard: Việc xây dựng sự nghiệp an ninh trên lãnh thổ khu vực là vấn đề quan trọng.
Thật vậy, chúng tôi, phải củng cố quan hệ đối tác khu vực đặc quyền đặc lợi / xã hội đối tác. cuộc khủng hoảng này có đã đòi hỏi từ chúng tôi một công việc khác nhau, một phương pháp khác nhau. Hầu như tất cả các vùng có đưa vào các cơ chế kháng nơi cuộc khủng hoảng bằng cách hỗ trợ doanh nghiệp của họ để giúp họ chống lại là tốt nhất có thể để cuộc khủng hoảng bằng cách chuẩn bị thu hồi với các thiết bị như "hình thức hơn là thất nghiệp." Là một phần của kế hoạch khôi phục của chúng tôi trong Provence-Alpes-Cote d'Azur, chúng tôi xem xét rằng việc đầu tư cũng sẽ đi vào đầu tư xã hội, cụ thể là giáo dục, phụ nữ và nam giới. More...

Posté par pcassuto à 14:00 - - Permalien [#]
Tags :

Liste des OPCA

http://www.formations-pour-tous.com/images/structure/bandeau_home2.jpg
Liste OPCA nationaux
AFDAS (HC) Fonds d'assurance formation des salariés du spectacle, des loisirs, du cinéma, de l'audiovisuel et de la publicité. Champ d'activité: Entreprises relevant du spectacle vivant, loisirs, cinéma, audiovisuel et publicité. www.afdas.com. 3, rue au Maire 75156 Paris cedex 03 Tél: 01 44 78 39 39
AGEFAFORIA Fonds d'assurance formation secteur agro-alimentaire. Champ d'activité: Entreprises relevant du secteur agro-alimentaire. www.agefaforia.info. 21, rue Fortuny 75017 Paris Tél: 01 43 18 45 00
AGEFOMAT Association de gestion des fonds du machinisme agricole et des travaux publics. Champ d'activité: Entreprises de commerce, de location, de réparation de tracteurs, machines et matériels agricoles, de matériels de travaux publics, de bâtiment et de manutention, de matériels de motoculture de plaisance, de jardins, d'espaces verts. www.agefomat.com.35 rue Froidevaux 75014 Paris Tél: 01 43 22 70 70
ANFA Association nationale pour la formation automobile. Champ d'activité: Entreprises de la branche des services de l'automobile (commerce et réparation de l'automobile, du cycle et du motocycle, activités connexes, contrôle technique automobile, formation des conducteurs). www.anfa-auto.fr. 41-49, rue de la Garenne 92318 Sèvres cedex Tél: 01 41 14 16 18
AUVICOM OPCA des télécommunications. Champ d'activité: Entreprises des télécommunications au sens de l'accord du 2 décembre 1998 et de son avenant du 18 février 1999. www.auvicom.info. 12-14 rue de l'Église 75015 Paris Tél: 01 44 37 90 30
CCFP (HC) Centre de coordination de formation professionnelle. Champ d'activité: Organisations confédérées CGT (syndicats, fédérations professionnelles, unions départementales), comités d'entreprise, associations, mutuelles. www.ccfp.asso.fr en construction. 263, rue de Paris - Case 411 - 93514 Montreuil cedex Tél: 01 48 18 84 15
FAF du personnel des chambres de métiers (HC)  Champ d'activité: Personnels salariés des chambres de métiers. www.fafcm.com. 12, avenue Marceau 75008 Paris Tél: 01 44 43 10 00
FAF pêche (HC) Champ d'activité: Entreprises d'armement à la pêche. Criée - Bureau 10 - Porte Est - BP 127 - 29181 Concarneau cedex Tél: 02 98 97 19 57
FAF propreté  Champ d'activité: Entreprises de nettoyage de locaux à l'exception des activités de désinfection, désinsectisation, dératisation, ramonage. www.faf-proprete.fr. 3/3 bis, rue Jean-Jaurès 94808 Villejuif cedex Tél: 01 46 77 21 21
FAF Sécurité sociale (HC)  Champ d'activité: Ensemble des organismes du régime général de Sécurité sociale. www.faf-securite-sociale.fr. 33, avenue du Maine - Boîte 45 - 75755 Paris cedex 15 Tél: 01 45 38 01 40
FAF-SAB  FAF des salariés de l'artisanat du bâtiment et des travaux publics. Champ d'activité: Entreprises artisanales du bâtiment et des travaux publics. www.faf-sab.com. 8, rue du Regard 75006 Paris Tél: 01 49 54 77 00
FAFIEC  Fonds d'assurance formation ingénierie, études et conseil Champ d'activité: Activités relevant de l'ingénierie, des études techniques, du conseil et des services informatiques tels que définis au champ d'application de la CCN du 15 décembre 1987 modifié. www.fafiec.fr. 56/60, rue de la Glacière 75640 Paris cedex 13 Tél: 01 44 08 47 40
FAFIH  OPCA de l'industrie hôtelière Champ d'activité: Industrie hôtelière et activités connexes (restauration, hébergement, cafés...). www.fafih.com. 3, rue de la Ville-l'Evêque 75008 Paris Tél: 01 40 17 20 20
FAFSEA (HC)  Fonds national d'assurance formation des salariés des exploitations et entreprises agricoles Champ d'activité: Salariés des exploitations et entreprises agricoles; parcs et jardins zoologiques privés; maisons de champagne; entreprises de commerce en gros de boissons alcooliques autres que les bières; entreprises de production d'eau-de-vie de cognac. www.fafsea.com. Tour Essor 93 - 14, rue Scandicci 93508 Pantin cedex Tél: 01 49 15 53 00
FAF.TT  Fonds d'assurance formation du travail temporaire Champ d'activité: Entreprises de travail temporaire, entreprises d'intérim. www.faftt.fr. 14, rue Riquet 75940 PARIS CEDEX 19 Tél: 01 53 35 70 00
FORCEMAT  OCPA des matériaux pour la construction et l'industrie Champ d'activité: convention collective des industries de carrières et matériaux de construction, convention collective des industries céramiques de France, convention collective des industries françaises de la porcelaine, convention collective de l'industrie de la fabrication des ciments, convention collective de l'industrie des tuiles et briques, convention collective nationale des industries de la fabrication de la chaux. www.forcemat.com. 1, rue des Frères-Chausson 92665 Asnières Tél: 01 46 88 98 98
FORCO  OPCA des entreprises du commerce et de la distribution Champ d'activité: Entreprises relevant des secteurs du commerce et de la distribution. www.forco.org. 60, rue La Boétie 75008 Paris Tél: 01 56 88 14 40
FORMAHP OPCA des établissements de l'hospitalisation privée Champ d'activité: Hospitalisation Privée et secteur médico-social à statut commercial. www.formahp.com. 84, rue de Grenelle 75007 Paris Tél: 01 45 49 66 00
FORMAPAP OPCA de l'industrie papetière Champ d'activité: Entreprises de production, de transformation et du commerce des pâtes, papiers, cartons et celluloses, industries de la sérigraphie. www.formapap.com. 154, boulevard Haussmann 75008 Paris Tél: 01 53 89 25 00
FORTHAC Champ d'activité: Formation textile - Habillement - Cuir et secteurs connexes (Industries du textile, de l'habillement, de la couture parisienne, de l'entretien textile et la location d'articles textiles, de la chaussure, de la maroquinerie et de la tannerie mégisserie). www.forthac.fr. 37-39, rue de Neuilly 92110 Clichy Tél. : 01 47 56 31 32
GDFPE (HC)  Crédit agricole/organismes familiaux et services ruraux Champ d'activité: Organismes de crédit agricole mutuel et leurs filiales, organismes familiaux et services ruraux, associations familles rurales, organismes de mutualité agricole et leurs filiales. www.agecif-gdfpe.fr. 50, rue La Boétie 75008 Paris Tél. : 01 49 53 41 53
HABITAT FORMATION (HC) Champ d'activité: Secteurs de l'habitat, de l'accompagnement social, de l'aménagement, de l'urbanisme et du cadre de vie. www.habitat-formation.fr. 13-15, rue des Sablons - BP 145-16 - 75763 Paris cedex 16 Tél: 01 53 65 77 77
INTERGROS OPCA du commerce de gros et du commerce international Champ d'activité : Entreprises du commerce de gros et du commerce international. www.intergros.com.12, rue Marie Ampère Champs s/Marne 77437 Marne la Vallée cedex 2 Tél: 01 60 95 44 44
MEDIAFOR (HC)  Champ d'activité: Branche professionnelle de la presse écrite (édition, fabrication, distribution). www.mediafor.org. 8, rue du Sentier 75002 Paris Tél: 01 55 34 90 90
OPCAMS  OPCA pour les salariés de l'artisanat des métiers et des services Champ d'activité: Entreprises artisanales de production et de services immatriculées au répertoire des métiers et entreprises relevant de la CCN de la coiffure. www.opcams.org. 13, rue Saint-Marc 75002 Paris Tél: 01 44 88 33 33
OPCA banques Champ d'activité: Banques relevant de l'Association française des banques. www.opca-banques.com. 94, rue St-Lazare 75009 Paris Tél: 01 40 82 79 10
OPCA bâtiment Champs d'activité: Entreprises du bâtiment occupant 10 salariés et plus. www.opcabat.asso.fr. 6-14, rue La Pérouse 75116 Paris Tél: 01 47 23 44 70
OPCA C2P Chimie - pétrole - pharmacie Champ d'activité: Industries chimiques, pétrolières et pharmaceutiques. www.opcac2p.asso.fr. 31, rue du 4-Septembre 75080 Paris cedex 02 Tél: 01 53 30 84 40
OPCA CGM OPCA de la communication graphique et des multimédias Champ d'activité: Activités de la communication graphique, de l'imprimerie et de l'édition ; entreprises relevant de la branche reliure, brochure, dorure ; entreprises relevant du Syndicat national des messageries d'abonnements de périodiques et du Syndicat national des entreprises de logistique de publicité directe (activités Routage). www.opca-cgm.fr. 55, rue Ampère 75017 Paris Tél: 01 44 01 89 89
OPCA EFP OPCA de l'enseignement et de la formation privée Champ d'activité: Etablissements privés ayant une activité d'enseignement. www.opcaefp.fr.  35, rue Vaugelas 75739 Paris cedex 15 Tél: 01 53 68 60 59
OPCA PL Organisme Paritaire Collecteur Agréé des Professions Libérales Champ d'activité: Professions libérales à l'exception de la profession d'expertise comptable. www.opcapl.com. 52-56, rue Kléber 92309 Levallois-Perret cedex Tél: 01.46.39.38.37
OPCA TP Champ d'activité: Entreprises de travaux publics de 10 salariés ou plus. www.opcatp.fr. 10, rue de Washington 75008 Paris Tél: 01 56 88 27 00
OPCA transports Champ d'activité: CC des transports routiers et activités auxiliaires du transport - transports fluviaux de passagers et de marchandises, agences de voyages et de tourisme. www.opca-transports.com. 30, rue Victor-Hugo
92532 Levallois-Perret cedex Tél: 01 41 27 34 34
OPCA2 (HC) OPCA des organismes professionnels et des coopératives agricoles Champ d'activité: Coopératives agricoles, union de coopératives agricoles, sociétés d'intérêt collectif agricoles (SICA). www.opca2.com. 49, avenue de la Grande-Armée 75016 Paris Tél: 01 44 17 57 00
OPCAD Organisme paritaire collecteur agréé de l'alimentation en détail Champ d'activité: CCN de la boucherie, boucherie charcuterie, boucherie hippophagique, triperie, commerce de volailles et gibiers, CCN de la boulangerie et boulangerie-pâtisserie, CCN de la charcuterie, CCN de la confiserie, chocolaterie, biscuiterie, détaillants et détaillants fabricants, CCN de la pâtisserie, confiserie, glacerie, chocolaterie, salon de thé, traiteur, CCN du commerce de détail de la poissonnerie et des produits de mer, CCN du commerce de détail des fruits et légumes, épicerie et produits laitiers, CCN des coopératives de consommateurs. 15, rue de Rome 75008 Paris Tél: 01 53 42 19 99
OPCAIM OPCA des industries de la métallurgie Champ d'activité: Entreprises relevant du champ d'application des accords nationaux de la métallurgie. www.opcaim.com. 122, boulevard de Courcelles 75017 Paris Tél. : 01 40 54 22 73
OPCASSUR OPCA assurances Champ d'activité: sociétés d'assurance, agences générales d'assurance, cabinets et sociétés de courtage, mutuelles d'assurances. www.opcassur.com. 15, rue de la Rochefoucauld 75009 Paris Tél: 01 53 32 25 00
OPCIB Organisme paritaire collecteur agréé interbranche Champ d'activité: activités du déchet, industries de la bijouterie joaillerie, orfèvrerie, cadeau, énergie et environnement, industries du jouet et de la puériculture, prévention sécurité, services funéraires, machinisme agricole et de travaux publics, transport aérien. www.opcib.com. 47, avenue de l'Opéra 75002 Paris Tél: 01 44 71 99 00
OPCIBA Organisme paritaire collecteur interbranche bois et ameublement Champ d'activité: Industries de l'ameublement et du bois à l'exception des entreprises de moins de 10 salariés de la fabrication de l'ameublement. www.opciba-assiba.com. 22, rue St-Augustin 75002 Paris Tél: 01 58 18 36 30
PLASTIFAF OPCA de la plasturgie Champ d'activité: Convention collective de la transformation des matières plastiques. www.plastifaf.com. 69/71 rue du Chevaleret 75646 Paris cedex 13 Tél: 01 47 66 00 47
UNIFAF (HC) FAF du secteur sanitaire et social Champ d'activité: Branches sanitaire, médico-sociale et sociale à but non lucratif. www.promofaf.fr. 9, rue Maryse-Hilsz 92309 Levallois-Perret cedex Tél: 01 49 68 10 10
UNIFORMATION (HC) FAF des associations, coopératives, mutuelles et syndicats Champ d'activité: Entreprises de l'économie sociale (secteurs coopératif, mutualiste, associatif). www.uniformation.fr. 43, boulevard Diderot - BP 57 - 75560 Paris cedex 12 Tél: 01 53 02 13 13

LISTE OPCA interprofessionnels
Organismes paritaires collecteurs agréés régionaux
OPCAREG-IPCO
. www.opcareg.org. 47, rue de l'Opéra 75002 Paris Tél: 01 44 71 93 00 Fax: 01 44 71 93 09. Pour retrouvez la liste complète des OPCAREG cliquez ici.

Organisme national interprofessionnel
AGEFOS-PME
FAF des petites et moyennes entreprises. www.agefos-pme.org. 69, bd Malesherbes 75008 Paris Tél: 01 44 90 46 46. Pour retrouvez la liste complète des AGEFOS cliquez ici.
http://www.formations-pour-tous.com/images/structure/bandeau_home2.jpg
National List OPCA
AFDAS (HC) training insurance fund for employees of the show, entertainment, film, audiovisual and advertising. Scope: Companies within the performing arts, entertainment, cinema, audiovisual and advertising. www.afdas.com. 3, rue au Maire 75156 Paris cedex 03 Tél: 01 44 78 39 39
AGEFAFORIA training insurance fund agri-food. Scope: Companies within the food industry. www.agefaforia.info. 21, rue Fortuny 75017 Paris Tél: 01 43 18 45 00. More...

Posté par pcassuto à 08:21 - - Permalien [#]

08 juin 2010

Le CFA SUP 2000 condamné pour avoir exclu une apprentie voilée

http://l.liberation.fr/img/content/lg_libe.gifUn centre de formation des apprentis (CFA) francilien a été condamné mardi par la cour d’appel de Paris pour discrimination après avoir exclu une de ses apprentis sous prétexte qu’elle portait le voile.
La cour d’appel a infirmé le jugement rendu à Créteil et condamné l’Association pour la formation en alternance (Afuna), qui gère le CFA SUP 2000 de Saint-Maurice (Val-de-Marne), à une amende de 3.775 euros, tandis que la directrice du CFA a écopé d’une amende de 1.250 euros. L’Afuna et la directrice devront en outre verser solidairement 10.500 euros de dommages et intérêts à la victime. Cette dernière réclamait 160.000 euros.
A l’été 2005, la jeune femme s’était inscrite au CFA SUP 2000 dans un master 2 d’«audit comptable et financier». A la rentrée, le 26 septembre 2005, elle s’était présentée voilée dans l’établissement d’enseignement supérieur.
La direction du CFA lui avait alors demandé de «ne pas porter au sein de l’établissement son voile dit "islamique"», raconte la cour dans son arrêt. Le centre évoquait notamment le respect de son règlement intérieur, qui interdit le «port d’insignes à caractère religieux», tels que le foulard. Devant le refus de la jeune femme de tomber le voile, le CFA a finalement décidé de la déclarer «non inscrite», rendant caduque sa convention de formation professionnelle.
La jeune femme, soutenue par la Halde (Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité), a alors porté l’affaire en justice. En première instance, le tribunal correctionnel de Créteil avait relaxé l’Afuna et la directrice du CFA. Le parquet et la victime avaient alors fait appel. Dans un arrêt rendu mardi, la cour d’appel a infirmé la décision cristolienne et jugé «discriminatoires» les pratiques du CFA. Selon les magistrats, l’Afuna n’a «pas concrètement démontré que, par son comportement, la partie civile portait son voile de façon ostentatoire et dans un but de prosélytisme».
A l’audience, l’avocat général Denys Millet a rappelé les principes posés par le Conseil d’Etat et estimé que l’interdiction du port du foulard ne pouvait être justifié dans un établissement d’enseignement qu’en cas de perturbation des activités d’enseignement ou de troubles à l’ordre public.

Les sites de formation des partenaires universitaires du CFA SUP 2000sont localisés comme suit :

ainsi que :

  • le CNAM, Paris,
  • l' EPITA : Le Kremlin-Bicêtre.
http://l.liberation.fr/img/content/lg_libe.gifA center for training apprentices (CFA) of Paris was sentenced Tuesday by the Court of Appeal of Paris ruled out for discrimination after one of his apprentices on the pretext that she wore the veil.
The appellate court reversed the ruling and sentenced in Creteil Association based training (AFUN), which manages the CFA SUP 2000 Saint-Maurice (Val-de-Marne), was fined 3775 euros while the director of the CFA fined 1,250 euros.
The AFUN and director will also pay jointly 10,500 euros in damages to the victim. The latter demanded 160,000 euros.
In summer 2005, the young woman had enrolled in the CFA SUP 2000 in a Master 2 of "financial audit".
In September, 26 September 2005, she had made veiled in the private institution of higher education. More...

Posté par pcassuto à 17:07 - - Permalien [#]
Tags : ,

VAE : tableau de bord 2007-2008 par région

http://www.arftlv.org/images/master_default/Logo_ARFtlv.gifLe Groupe de travail « Statistiques et suivi des parcours VAE » du réseau InterCarif-Oref publie le tableau de bord de l’activité d’information conseil, le profil des publics conseillés et l’activité de validation par région pour les années civiles 2007 et 2008. Les données sont présentées à toutes les étapes du parcours VAE à l’exception de celle d’accompagnement, jugées trop parcellaires. Ce document permet d’observer également les mouvements dans la typologie des structures participant à l’information conseil en VAE. Tableau de bord VAE.
Le nombre de personnes reçues en entretien a tendance à stagner voire à légèrement diminuer sauf dans des régions comme Le Centre et La Réunion où il augmente de manière significative. Les tranches d’âge 25/29 et 30/44 ans restent majoritaires dans toutes les régions avec des fluctuations importantes d’une année à l’autre. Les femmes recourent toujours plus massivement à la VAE que les hommes. Le niveau des personnes accueillies en entretien conseil s’étale entre le niveau VI et le niveau III, la majorité se situant aux niveaux V et IV. Les salariés, et notamment les salariés en CDI, sont les plus nombreux à vouloir s’engager dans la démarche. La part des retraités, bénévoles, personnes au foyer, etc. est très fluctuante d’une région à l’autre avec des chiffres avoisinant les 10 % des personnes reçues dans certaines régions, Bretagne, Corse, Guyane, Languedoc-Roussillon, Limousin.
http://www.arftlv.org/images/master_default/Logo_ARFtlv.gifThe Working Group on Data and monitoring rangeland VAE "network-Intercar Orefi publish the dashboard of the activity board of information , the profile of public advice and validation activity by region for the calendar years 2007 and 2008. The data are presented at all stages of the APEL route except that of accompanying as too fragmented. This document can also observe the movements in the typology of structures involved in the information board in APL. Scoreboard VAE. More...

Posté par pcassuto à 14:41 - - Permalien [#]