13 juin 2010

VAE et formation de syndicalistes à Sciences Po

Douze responsables syndicaux employés de la mairie de Suresnes (Hauts-de-Seine) vont suivre l'an prochain une formation qualifiante à Sciences Po Paris, une première présentée comme "complémentaire" avec les formations traditionnellement dispensées en interne par les syndicats.
Dans les murs de l'Institut d'études politiques (IEP) de Paris a été détaillée la formation de huit jours sur une année que douze employés municipaux syndicalistes (six CGT, trois FO, trois CFDT) vont suivre à partir de septembre.
Au programme: "management de projet", "prise de parole en public", "histoire du syndicalisme et des relations sociales", "culture territoriale", "fondamentaux de la négociation", "négociations au niveau européen" et "méthodologie".
L'objectif est de "reconnaître et valoriser les compétences acquises dans le syndicalisme", via une possible certification de Sciences Po en juin 2011, ouvrant la voie à une validation des acquis de l'expérience (VAE).
"Nous à la CGT, on a des modules de formation, mais pas le genre de formation qu'on nous présente à Sciences Po. Ca ne peut que nous enrichir", a estimé M. Zamoun.
"Cette formation doit être complémentaire, elle ne se substitue pas à celle proposée par les syndicats, elle ne doit pas la court-circuiter", a ajouté le maire, Christian Dupuy.
Doce empleados de la alcaldía líderes sindicales de Suresnes (Hauts-de-Seine) seguirá el próximo año la capacitación de Sciences Po en París, describió por primera vez como "complementaria" con cursos enseñan tradicionalmente sindicatos internos. El objetivo es "reconocer y valorar los conocimientos adquiridos en el sindicalismo" a través de una posible certificación de Sciences Po en junio de 2011, allanando el camino para el reconocimiento de la experiencia previa (VAE). Más información...

Posté par pcassuto à 11:28 - - Permalien [#]
Tags :


L’AERES recrute des experts universitaires et professionnels

http://www.aeres-evaluation.fr/extension/aeres_ext/design/aeres/images/css/logo.pngEvaluation des licences professionnelles : l’AERES recrute des experts universitaires et professionnels
Dans le cadre de la campagne d'évaluation 2010-2011, l’AERES évalue les demandes de renouvellement des licences professionnelles (pour en savoir plus : consulter les modalités d’évaluation de la campagne/licences professionnelles).
A ce titre, l'agence, recherche des experts de profils universitaires et professionnels :
Universitaire,
    * vous avez/avez eu des responsabilités d’équipes pédagogiques et de formations en licence professionnelle ou généraliste ;
    * vous avez/avez eu des responsabilités dans l’organisation de formation.
Professionnel...
    * vous êtes/avez été maître de stage ;
    * vous êtes/avez été enseignant dans des licences professionnelles et plus largement dans des formations professionnelles ;
    * vous êtes/avez été membre d’un conseil de perfectionnement pour une formation professionnelle ;
    * vous avez/avez eu toute autre responsabilité concernant les formations professionnelles.
...votre profil nous intéresse, rejoignez-nous !
VOUS ÊTES CANDIDAT ?
Apporter votre concours à la formation et à l’insertion professionnelle des étudiants. Postuler en ligne. En savoir plus sur la mission d'un expert au sein de l'AERES.
http://www.aeres-evaluation.fr/extension/aeres_ext/design/aeres/images/css/logo.pngEvaluación de Licencias Profesionales: el reclutamiento AERES académicos y profesionales expertos
Como parte de la evaluación campaña 2010-2011, AERES evalúa las solicitudes de renovación de licencias profesionales (para más información: consultar a los métodos de evaluación de la campaña / licencias profesionales). Haga su contribución a la formación y la empleabilidad de los estudiantes. Aplicación online. Aprenda más sobre la misión de un experto en el AERES.
. Más información...

Posté par pcassuto à 09:24 - - Permalien [#]

12 juin 2010

Séminaire GPEC Territoriale

66400 personnes issues des réseaux en charge des politiques de l'emploi ainsi que des responsables d'entreprises et d'organisations professionnelles, des partenaires sociaux et professionnels de la formation ont participé le 28 mai à un séminaire de réflexion sur la gestion prévisionnelle de l'emploi et des compétences territoriale (GPEC) organisé à Bercy. L'objectif de cette journée était de faire le point sur les démarches prospectives territoriales : un guide pour la GPEC territoriale a été diffusé à cette occasion. Le guide d'action : version "feuilletable", version téléchargeable. La vidéo du discours de Laurent Wauquiez.

66άνθρωποι από τα δίκτυα που είναι επιφορτισμένες με την απασχόληση και την πολιτική της επιχείρησης ηγέτες τις επαγγελματικές οργανώσεις, κοινωνικοί εταίροι και η κατάρτιση των επαγγελματιών 400 συμμετείχαν σε 28 Μαΐου σεμινάριο για το σχεδιασμό του απασχόληση και τις δεξιότητες περιοχή (GPEC) που πραγματοποιήθηκε στο Bercy. Ο στόχος αυτού του συμποσίου ήταν να επανεξετάσει τα βήματα υποψήφιους γη: ένας οδηγός για το οικόπεδο GPEC έχει κυκλοφορήσει με την ευκαιρία αυτή. Η Δράση Οδηγός: Έκδοση "περιήγησης" , έκδοση που απαιτεί εγκατάσταση . Το βίντεο της ομιλίας Laurent Wauquiez.

Posté par pcassuto à 18:21 - - Permalien [#]

S'orienter tout au long de la vie: outils et perspectives

http://www.conseil-economique-et-social.fr/commun/img/bandeau.jpgLe 21 juin prochain, CESAgora ouvre un nouvel espace de débat sur le thème : "S'orienter tout au long de la vie: outils et perspectives".
Bernard Stalter, Président du Conseil Économique et Social d’Alsace est heureux de vous inviter à CÉSAgora. Avec Françoise Guégot, Députée de la Seine-Maritime, auteur d’un rapport pour le Premier Ministre sur le développement de l’orientation professionnelle tout au long de la vie, Olivier Las Vergnas, Directeur de la Cité des Métiers de la Villette, Laurent Gruber, Président du Fongecif-Alsace. Débat animé par: Nadia Aubin, Journaliste. En présence de Claire Lovisi, Recteur de l’Académie de Strasbourg.
L’ orientation commence à l’école au moment de choisir une formation, un métier. Mais dans un monde en mouvement, où
chacun est susceptible de changer d’emploi, de se réorienter, l’orientation devient un processus continu, tout au long de la vie…
C’est dans cet esprit que la loi du 24 novembre 2009 crée, pour tous, un droit à une information et à un conseil de qualité, dans le cadre d’un service public de l’orientation.
Sur la base de la réflexion portée par la députée Françoise Guégot, CESAgora ouvre un espace de débat sur la mise en oeuvre en Alsace d’une telle offre de services, où l’usager, quels que soient son âge et sa situation, est au coeur et acteur de son orientation.
Comment mettre en réseau les professionnels de l’orientation? Quels outils sont à mobiliser? Quelle place pour les initiatives territoriales? Comment développer l’offre pour les salariés et décloisonner le système pour faire de l’orientation tout au long de la vie une réalité? Téléchargez le programme.

http://www.conseil-economique-et-social.fr/commun/img/bandeau.jpgAm 21. Juni öffnet CESAgora einen neuen Raum für die Diskussion über das Thema: "Moving während des gesamten Lebens: Instrumente und Perspektiven". Mehr...

Posté par pcassuto à 17:52 - - Permalien [#]
Tags :

Difficultés des entreprises à comprendre la réforme

Selon une enquête, conduite par Tendance RH-Opcalia Ile-de-France et réalisée du 15 février au 20 mai 2010 auprès des DRH et responsables formation d'un panel de 195 entreprises, de toutes tailles et de tous secteurs, les entreprises ont mal intégré et mal compris les grandes lignes de la réforme de la formation professionnelle.
Il ressort, en effet, de cette étude que seuls 40% des employeurs interrogés ont correctement intégré dans leur politique de formation les nouveautés injectées par cette réforme votée en novembre 2009. De la même façon, 75% des entreprises ne connaissent pas les fonds d'urgence formation du FUP-FPSPP pour l'aide au reclassement de salariés en voie de licenciement ou de chômage partiel. Plus significatif encore: 7% seulement des entreprises ont eu recours à ces fonds d’urgence pendant la crise. Autre constat: 66% souhaitent que les Opca proposent d'autres services et 53% perçoivent le DIF et la portabilité comme une lourdeur administrative supplémentaire.
1. Le DIF:
• C’est un dispositif intéressant sur le principe, mais mal utilisé, peu demandé par les salariés et très lourd à mettre en oeuvre.
• Il faudrait alléger les formalités administratives et renforcer la communication auprès des salariés.
2. La VAE:
Enquête réalisée par Tendance RH
• Il faudrait simplifier les formalités administratives.
• Il faudrait renforcer l’accompagnement du candidat.
3. Le Bilan d’Etape Professionnel:
• Il faudrait rendre flexible l’utilisation du Bilan d’Etape Professionnel. Les besoins de chacun sont différents selon leur parcours et l’entreprise dans laquelle ils évoluent, on ne peut donc pas figer un tel dispositif.
• Le Bilan d’Etape Professionnel pourrait être demandé dans le cadre du DIF.
• Les entreprises insistent sur la nécessité de l’intervention d’un cabinet extérieur pour les aider à réaliser le Bilan.
Rappelons que les deux dernières réformes de la formation professionnelle (1995 et 2004) ont mis plus de deux ans à être mises en place dans les entreprises… Consulter l'étude du cabinet Tendance RH: Enquête réforme de la formation.
Pagal atlikto tyrimo duomenimis HR Trend Opcalia Ile-de-France ir atliko nuo vasario 15 to 20 Geg 2010 nuo HRD pareigūnų formavimas 195 įmonių iš viso sektorių dydžių plokštės, įmonės kenkia integruotą ir neteisingai suprato profesinio mokymo reformos metmenis. Atminkite, kad per pastaruosius dvejus reformos profesinio mokymo (1995 ir 2004) užtruko ilgiau nei dvejus metus turi būti įgyvendinamas verslo ... Skaityti tyrimų kompanija Trend HR: Tyrimo rengimo reformos. Daugiau...

Posté par pcassuto à 16:52 - - Permalien [#]
Tags :


Fongecif et Cned: bilan d’étape à 6 mois

http://www.cned.fr/presse/communs/institutionnel/logo-gamme.gifDans le cadre de la convention de partenariat signée avec sept Fongécif le 30 juin 2009, le Cned et le Fonds Paritaire de Sécurisation des Parcours Professionnels (FPSPP ancien FUP – Fonds Unique de Péréquation) ont souhaité produire un premier bilan d’étape à 6 mois. L’expérimentation prendra fin en septembre 2011.
Ce partenariat a pour objectif de favoriser l’accès à la formation ouverte et à distance (Foad) pour les salariés bénéficiaires du congé individuel de formation (Cif).
Dans le cadre de cet accord, le Cned a mis en place, en plus du suivi habituel de formation, un dispositif personnalisé d’accompagnement qui garantit au stagiaire une présence active à ses côtés à chaque temps fort du parcours de formation : un tutorat d’accueil, un bilan intermédiaire et un entretien de fin de formation. Les premiers bénéficiaires ont particulièrement apprécié le tutorat d’accueil qui leur a permis une meilleure prise en mains de la formation (présentation des outils et ressources pédagogiques à disposition, repères méthodologiques et conseils d’organisation, explications du rôle des tuteurs, etc.).
Ces premiers constats seront complétés par un bilan de fin de formations en novembre 2010 qui permettra de mesurer la satisfaction des stagiaires et leur taux de réussite. Ces premiers éléments devraient entraîner d’autres signatures de convention, plusieurs Fongécif ayant déjà manifesté leur intérêt pour rejoindre le partenariat.
http://www.cned.fr/presse/communs/institutionnel/logo-gamme.gifEnligt partnerskapsavtalet undertecknat med sju FONGECIF 30 juni, 2009, Cned och gemensam fond för tryggande specialiseringsstudier (FPSPP tidigare FUP - Single utjämningsfond) ville producera en första lägesrapport i sex månader .  Experimentet kommer att avslutas i september 2011. Detta partnerskap syftar till att främja tillgången till öppna lärande och distansutbildning (ODL) för anställda av stödmottagare CIF. Mer...

Posté par pcassuto à 11:28 - - Permalien [#]
Tags :

8e session d'été de la FREREF

http://www.freref.eu/images/elements/logo-freref.pngUniversité Européenne d’été de la Recherche et des Innovations pour apprendre tout au long de la vie (8ème session)
L’Apprendre tout au long de la vie: un nouveau développement économique et social des Régions!

Bruxelles, 8-10 septembre 2010, Académie Royale des Lettres et des Beaux Arts. Téléchargez le Programme détaillé de l'Université d'été ainsi que des Précisions concernant les "Carrefours".

couverture : Ouvrage de synthèse Université Européenne d'Eté 2008

Parler d’un nouveau développement économique et social des Régions fait référence au risque dénoncé au cours de la précédente session à Barcelone. Si l’Europe, les Etats membres, les Régions ne profitent pas du moment où les certitudes sont fortement ébranlées pour créer une nouvelle donne économique et sociale, le risque est grand de retomber dans les mêmes ornières qui ont amené à la crise actuelle.
La formation et l’enseignement ne sont pas dans ce contexte un « adjuvant », un complément mais bien l’investissement nécessaire et indispensable à un nouveau développement. Les Régions sont devant un enjeu qui les amène à prendre des options stratégiques. Aller vers un nouveau développement, c’est au-delà des plans de relance, poursuivre l’objectif d’une reconfiguration pour se mettre en état de marche.
La 8ème session mettra au centre l’analyse des politiques des Régions, leur comparaison et leur synthèse vers une convergence stratégique dans leur mise en oeuvre de l’Apprendre Tout au Long de la Vie. 7e session, 6e session.
http://www.freref.eu/images/elements/logo-freref.pngUniversitat Europea d'Estiu de Recerca i Innovació per a l'aprenentatge durant tota la vida (8 ª reunió)
L'aprenentatge durant tota la vida: un desenvolupament econòmic i social de les regions noves!

Brussel, 8-10 de setembre de 2010, Reial Acadèmia de les Arts i Belles Arts.
  Descarregar el programa detallat de la Universitat d'Estiu i la aclariment de la "cruïlla". Més informació...

Posté par pcassuto à 10:11 - - Permalien [#]
Tags :

Repli sans précédent de l'Interim en 2009

http://www.travail-solidarite.gouv.fr/squelettes/images/header4.jpgEn 2009, le volume de travail temporaire diminue substantiellement par rapport à 2008: on dénombre, sur l’ensemble de l’année, 447300 équivalents-emplois à temps plein, soit un recul de -26,0% en un an. En 2008, l’intérim avait déjà reculé, mais à un rythme cependant moins élevé (-5,3% par rapport à 2007). Dares Interim.
La baisse de 2008 avait ramené le volume de travail temporaire à son niveau de 2006 ; celle de 2009 fait chuter l’intérim à son niveau de 1998. La baisse de l’intérim est particulièrement marquée dans le secteur de l’industrie (-36,0% en 2009, après -8,3% l’année précédente). Le repli s’est également accentué dans la construction (-17,5%, après -5,0%) tout comme dans le tertiaire (-18,1%, après -1,3%). Comme en 2008, les ouvriers et les plus jeunes sont les catégories d’intérimaires les plus affectées par la baisse. La durée moyenne des missions d’intérim diminue d’un jour environ, pour s’établir à 1,7 semaine. En 2009, environ 1,7 million de personnes ont signé environ 13,5 millions de contrats de mission. Un intérimaire sur deux est en mission moins de 1,3 mois dans l’année.
En 2009, 62% des contrats de missions ont été conclus dans une agence appartenant à l’une des trois principales entreprises de travail temporaire (Adecco, Manpower et Randstad). Ces dernières ont géré 60% du volume de travail temporaire, soit 266400 équivalents- emplois à temps plein.

http://www.travail-solidarite.gouv.fr/squelettes/images/header4.jpgВ 2009 году объем временную работу существенно уменьшается по сравнению с 2008: Есть, в течение года, 447 300 эквиваленте полного рабочего времени рабочих мест, снижение -26,0% в 1 год. В 2008 , временный уже отказался, но по более низкой ставке, однако (-5,3% по сравнению с 2007). ДАРЕС временной. Подробнее...

Posté par pcassuto à 09:25 - - Permalien [#]

Les fondations de la France universitaire

La crise ralentit le développement des fondations universitaires - Philippe Jacqué, Le Monde, 10 juin 2010. Pour lire cet article sur le site du Monde.
Cergy-Pontoise, Rennes-I, Toulouse-III et même Paris-VIII. Depuis le début de l’année 2010, ces quatre universités ont créé leur fondation, une possibilité offerte par la loi d’autonomie de 2007.
Depuis trois ans, près d’une trentaine d’universités ont sauté le pas et réussi à lever environ 62 millions d’euros, dont 30 millions pour la seule fondation de l’école d’économie de Toulouse (Toulouse-I). Une trentaine d’autres institutions peaufinent leur projet de fondation, malgré la crise économique.
"La crise, nous ne la sentons pas beaucoup du côté des entreprises avec lesquelles nous travaillons, car leur intérêt pour la recherche est très vif. Elles l’ont inscrite dans leurs priorités stratégiques. Donc, crise ou pas, elles investiront tôt ou tard dans des chaires de recherche ou des projets spécifiques...", explique Patrick Llerena, directeur de la fondation de l’université de Strasbourg.
A Toulouse-III, "il y a en revanche un effet crise incontestable, les entreprises prennent leur temps… Quant aux donateurs individuels, il n’existe pas encore de culture de don aux universités. Sur différents tests menés auprès de nos anciens, nous avons obtenu un nombre ridicule de dons", relève Marc Boyer, en charge de la fondation Catalyses.
Ce n’est donc pas anormal si les premières levées de fonds des fondations restent modestes, de quelques milliers d’euros à quatre millions d’euros pour les universités les plus ambitieuses...
C’est une petite révolution. L’université Paris-VIII a décidé mi-mai de créer sa propre fondation universitaire en s’appuyant sur son très important réseau d’anciens. "Notre université a un atout qui fait à la fois sa force et sa faiblesse : elle dispose d’une identité très forte.", explique son président Pascal Binczak. En sollicitant ses anciens et des entreprises, la fondation Paris-VIII souhaite financer des bourses ou compléments de bourses sociales ou de mobilité. "Sans cela, à terme, ce sont les capacités de l’université à recruter et à faire réussir des publics défavorisés qui risquent d’être remises en cause", prévient le président d’université, qui ne s’attend pas non plus à voir pleuvoir les billets de banque : "Ouvrir une fondation est une entreprise au long cours. Au départ, cela coûtera plus cher. Il faut donner du temps au temps."
Lire également les deux autres articles de Ph. Jacqué paru dans la même édition du Monde, "La France universitaire se convertit aux fondations" et "La turbulente Paris-VIII Saint-Denis parie sur ses anciens".
Crisis slows the development of university endowments - Philippe Jacque, Le Monde, 10 June 2010. To read this article on the site of the World .
Cergy-Pontoise, Rennes-I, Toulouse-III and even Paris-VIII. Since the beginning of 2010, these four universities have established their foundation, a possibility offered by the Home Rule Act of 2007. More...

Posté par pcassuto à 09:17 - - Permalien [#]
Tags :

Le visa VLS-TS et la procédure CEF

http://www.campusfrance.org/img/logoCampusFrance.jpgLa Note Note_campusfrance_n°23 fait le point sur la législation actuelle en matière de visas pour courts et longs séjours destinés aux étudiants et aux chercheurs. Elle prend en compte les récentes évolutions du droit français (visa de long séjour valant titre de séjour, mise en place par le décret du 27 avril 2009) et du droit de l’Union européenne, avec l'entrée en vigueur, le 5 avril 2010, du Code communautaire des visas (Schengen) qui régit les visas de court séjour.
Les sources du droit
Le visa est une autorisation délivrée par les autorités consulaires françaises à un étranger. Apposé sur le passeport de son titulaire, il lui permet de se présenter aux autorités françaises chargées du contrôle de l'entrée sur le territoire français. Le visa a toujours existé sous une forme ou sous une autre (laissez-passer, sauf conduit, lettres d’introduction, passeport, mention sur les livrets de marin ou d’ouvrier, etc.), mais les particularismes de l’ancien régime n’avaient pas rendu son usage homogène et continu. Sous la Révolution, l’obligation du passeport et du visa est liée à la surveillance des étrangers en période de guerre : ainsi, lorsqu'en décembre 1791, par crainte d'une invasion, le département du Nord impose aux étrangers de présenter leur passeport aux autorités de chaque ville traversée. Dès 1795, les étrangers arrivant en France doivent déposer leur passeport à l'autorité municipale, qui le transmet au Comité de la sécurité générale pour “visa” (Loi du 23 messidor, An III). Toutefois, c’est à partir de 1830 que se généralise la délivrance des passeports par les Etats à leurs ressortissants pour franchir les frontières. Jusqu’à cette date, c’était en effet souvent le pays de destination qui délivrait un passeport.
Les bases juridiques concernant les visas ont évidemment très largement évolué depuis. Aujourd'hui, selon la durée du séjour envisagé, c'est le droit communautaire (séjour d’une durée n’excédant pas 90 jours) ou le droit national (long séjour) qui s'applique.
Le visa de long séjour pour études-titre de séjour (VLS-TS)

Ce nouveau visa (décret du 27 avril 2009) est désormais accordé à l'ensemble des étudiants étrangers (à l'exception des ressortissants algériens, régis par un texte particulier), désirant poursuivre leurs études dans un établissement d’enseignement supérieur français. La durée de validité normale de ce visa est d'un an, “sauf circonstances spécifiques où la délivrance d'un visa d'une durée plus courte s'impose notamment dans le cas de certains étudiants” (Circulaire Ministère de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale et du Développement solidaire, 29 mars 2009).
Obtenir un VLS-TS avec la procédure dématérialisée obligatoire (procédure CEF - Centre pour les Etudes en France). Trente pays disposent d’Espaces Campus France à procédure CEF. Le candidat qui ouvre un compte sur le site internet CampusFrance de son pays accède à une procédure dématérialisée qui lui permet de formuler des demandes de formation et de dialoguer avec l’Espace CampusFrance local et avec les établissements auprès desquels il sollicite une pré-inscription, dans le cadre d’une Demande d’Admission Préalable (DAP) ou non. Liste des Espaces CampusFrance à procédure CEF. Consulter la liste des établissements et universités adhérents à la convention CEF.
Fusion de CampusFrance avec Égide et FCI: le projet de loi  adopté au Sénat
Le Sénat a adopté en première lecture le projet de loi prévoyant la fusion des trois opérateurs CampusFrance, Égide et FCI (France coopération internationale) et la création d'un nouvel opérateur de la mobilité étudiante - l'Afemi (Agence française pour l'expertise et la mobilité internationale). Le texte prévoit que cette agence se "substitue, à la date d'effet de leur dissolution, à l'association 'Égide' et aux groupements d'intérêt public 'CampusFrance' et 'France coopération internationale' dans tous les contrats et conventions passés pour l'accomplissement de leurs missions". La création du nouvel opérateur devrait être effective entre septembre et décembre 2010. Le projet de loi sur le site du Sénat.
http://www.campusfrance.org/img/logoCampusFrance.jpgCatatan 23 Note_campusfrance_n update pada undangan yang berlaku pada visa untuk tetap pendek dan panjang bagi mahasiswa dan peneliti. Ini mempertimbangkan perkembangan terbaru dalam hukum Perancis (visa tinggal lama-berlaku sebagai tempat tinggal, dibentuk oleh Keputusan April 27, 2009) dan Undang-Undang Uni Eropa, dengan berlakunya, April 5 2010, Kode masyarakat terhadap Visa (Schengen), yang mengatur visa jangka pendek. Dapatkan VLS-TS dengan prosedur elektronik wajib (prosedur CEF - Pusat Studi di Perancis). Trente pays disposent d'Espaces Campus France à procédure CEF. Tiga puluh negara telah Menampilkan proses Prancis ke Kampus EFC. Kandidat yang membuka account pada situs CampusFrance negaranya bergabung dengan prosedur online yang memungkinkan dia untuk merumuskan permintaan untuk pelatihan dan dialog dengan perusahaan CampusFrance lokal yang sedang mencari pra-pendaftaran melalui Minta DAP (DAP) atau tidak. CampusFrance daftar prosedur untuk EFC . Lihat daftar sekolah-sekolah dan universitas aksesi ke Konvensi EFC. More...

Posté par pcassuto à 00:01 - - Permalien [#]