06 juin 2010

Les Régions finançent plus de la moitié des formations des demandeurs d'emploi

http://www.localtis.info/images/Localtis/logoLoc.gifPar Emilie Zapalski. Dès 2008, les régions finançaient plus de la moitié des formations des demandeurs d'emploi.
610.000 demandeurs d'emploi sont entrés en formation en 2008, soit 3% de plus qu'en 2007. C'est ce qu'indique une étude de la Dares (ministère du Travail) publiée le 2 juin. Une augmentation des formations qui fait suite à trois années consécutives de baisse (-6% en 2006 et en 2007) et qui s'explique principalement par la dégradation de la situation du marché du travail, particulièrement marquée au quatrième trimestre 2008.
Les régions sont les principaux financeurs de ces formations. Elles ont financé 56% des formations débutées en 2008, soit 340.000 demandeurs d'emploi, comme en 2007. A l'inverse, le nombre de stages financés par l'Etat continue de diminuer, de 20% en 2008, après une baisse de 21% en 2007. "L'Etat a pris en charge les coûts pédagogiques de 21% des formations débutées en 2008", détaille l'étude de la Dares. Conséquence du transfert des compétences en cours au profit des régions, ce mouvement à la baisse a démarré dans les années 1990. Le nombre de demandeurs d'emploi entrés dans des stages financés par l'Etat est ainsi passé de 671.000 en 1990 à 388.000 en 1995, 264.000 en 2000 et 124.200 en 2008. Un mouvement qui devrait encore se poursuivre. Les autres financeurs des formations des demandeurs d'emploi sont les Assédic (12% des formations), les stagiaires eux-mêmes (6%), et d'autres organismes, comme l'AGEFIPH, ou collectivités, comme les départements (6%).
Si les régions prennent en charge plus de la moitié des formations des demandeurs d'emploi, des disparités existent toutefois. Certaines d'entre elles, comme la Picardie, la Basse-Normandie, la Haute-Normandie, ont financé ces formations à plus de 60%. D'autres, comme la Lorraine, la Bretagne et l'Aquitaine, les ont financées respectivement à 40%, 44% et 47%. Des écarts qui sont principalement dus à l'échelonnement dans le temps du transfert aux régions des crédits de l'Etat dédiés aux actions mises en œuvre par l'Association pour la formation professionnelle des adultes (Afpa). Un transfert prévu par la loi du 13 août 2004 relative aux libertés et responsabilités locales, qui devait être effectif au plus tard le 1er janvier 2009, mais qui a été anticipé par une majorité (18) de régions dès 2006 ou 2007 et par deux régions (Champagne-Ardenne et Franche-Comté) au 1er janvier 2008. "Seules la Corse et la Lorraine ne l'ont effectué qu'au 1er janvier 2009", détaille la note.
Par ailleurs, les formations financées par les régions font la part belle aux jeunes. Plus de la moitié (51%) des 340000 stages financés par les régions en 2008 ont ainsi été destinés aux jeunes de moins de 26 ans, contre 41% de l'ensemble des stages. "A l'inverse, l'Etat et les Assédic financent plutôt des stages pour adultes, avec respectivement 29% et 23% de leurs stages destinés aux jeunes", précise ainsi l'étude. Enfin, les régions financent aussi des stages, souvent à vocation qualifiante, légèrement plus longs que la moyenne : 4,8 mois contre 4,7 mois tous financeurs confondus.
http://www.localtis.info/images/Localtis/logoLoc.gifDe Emily Zapalski. În 2008, regiunile finanţat mai mult de jumătate de formare ale solicitanţilor.
610 000 solicitanţilor de locuri de muncă a intrat în formare în 2008, în creştere de 3% din 2007.
Creşterea de formare care urmează după trei ani consecutivi de declin (-6% în 2006 şi 2007) şi, în principal datorită deteriorării pieţei forţei de muncă, în special a marcat în al patrulea trimestru din 2008. Acestea au finanţat 56% de formare a început, în 2008, 340000 solicitanţilor de locuri de muncă, ca în 2007. Mai mult...

Posté par pcassuto à 17:38 - - Permalien [#]
Tags : ,


Lancement de "Pôle emploi événements"

http://www.pole-emploi.org/__cache__/image/multimediaelement/pj/0e/9d/9e/b7/pole_emploi_evenements36982.jpg%5B184x146%5D.pngTous les événements Pôle emploi en un clic ! Les demandeurs d’emploi, candidats et employeurs, peuvent maintenant retrouver toutes les manifestations organisées localement par Pôle emploi sur une nouvelle carte interactive.
Tout au long de l’année, Pôle emploi crée l’événement autour de salons, conférences, ateliers, jobdating, forums, tables rondes… à destination de tous les publics.
« Pôle emploi événements ! » relaye toutes les informations terrain sur une carte de France interactive en ligne pour permettre aux entreprises qui ont besoin de recruter ou aux demandeurs d’emploi en recherche d’activité de connaître les événements qui ont lieu près de chez eux mais aussi dans toute la France métropolitaine ainsi que dans les DOM.
En un clic, l’internaute connaît les événements qui ont lieu près de chez lui. La carte interactive « Pôle emploi événements » est en ligne sur le site Internet pole-emploi.fr.
Par le biais de ces initiatives, les demandeurs d’emploi et autres candidats ont l’occasion de bénéficier de conseils pour leur recherche d’emploi, de découvrir des métiers qui recrutent, mais aussi de rencontrer sur place des entreprises qui proposent des offres d’emploi. Chaque mois, plusieurs centaines de manifestations ont lieu dans toute la France.
Une présentation audiovisuelle est en ligne en « home page » du site Pôle emploi depuis quelques jours. La mise à jour régulière de cette carte interactive permet de disposer de toutes ces informations au jour le jour.

%%
Http://www.pole-emploi.org/__cache__/image/multimediaelement/pj/0e/9d/9e/b7/pole_emploi_evenements36982.jpg
5B184x146 5D.pngAng lahat ng mga kaganapan sa sentro ng trabaho sa isa i-click ! Jobseekers, tagapag-empleyo at mga aplikante ay maaaring ngayon makahanap ng lahat ng mga kaganapan na inayos ayon sa lokal na sentro ng trabaho sa isang bagong interactive na mapa.
Sa buong taon, trabaho sentro gumagawa ng isang pagsalpok sa paligid fairs, komperensiya, workshops, jobdating, forums, roundtables ... nakatali para sa lahat ng mga mambabasa. Isang odiobisual pagtatanghal ay online sa "home page" site trabaho sentro para sa isang ilang araw. Ang regular na pag-update ng mga ito interactive na mapa ay nagpapahintulot sa iyo na magkaroon ng lahat ng impormasyon na ito sa isang pang araw-araw na batayan. More...

Posté par pcassuto à 15:56 - - Permalien [#]

MEPs call for closer ties between universities and industry

Links between business and the academic world need to be strengthened but higher education institutions must retain their autonomy and public support, says a resolution adopted on Thursday by the European Parliament.
Parliament calls on companies to step up their support for young talented people by providing scholarships. It also suggests establishing a European Industrial PhD Scheme co-financed by the EU. At the same time, MEPs advocate "securing small and medium-sized enterprises access to university education and research both by increasing public funding and by simplifying bureaucracy".
Curriculum reform
European universities are urged "to undertake innovative, far-reaching and methodical curricular reform". MEPs propose "following up young graduates more closely in order to assess the economic and social usefulness of education programmes" and integrating a culture of entrepreneurship into curricula at all levels of education, beginning with the primary school. The business world is encouraged to participate in designing educational material for this purpose.
Humanities, public support and autonomy
Nevertheless, say MEPs, universities should in all circumstances maintain autonomy over their curricula and governance, without any financial or intellectual dependence on business. "Higher education remains a public responsibility and therefore public financing to universities is needed in order to preserve equal financing to all fields of study, including humanities", says the resolution. It also emphasises that university-business dialogue should be targeted not only at mathematics, science and technology but should cover all fields, including humanities.
More mobility
"Mobility between countries as well as between universities and business is a key to achieving closer cooperation between the two worlds", says the resolution. MEPs ask the Commission to propose a legal framework for this purpose. They encourage widespread provision of student work placements and point to the importance for mobility of language learning.
Life-long and experimental learning
Stressing that "there is no longer any such thing as a ‘job for life’", MEPs point out "the need to match lifelong learning opportunities as closely as possible to the needs of individuals, of vulnerable social groups and of the labour market". Bearing in mind the ageing population of Europe, MEPs call on universities to broaden access to their study programmes. Lastly, they suggest further development of experimental, distance, electronic and blended forms of learning.
The resolution, drafted by Pál Schmitt (EPP, HU), was adopted by show of hands. MEP is a Member of the European Parliament.

Posté par pcassuto à 10:27 - - Permalien [#]