22 mai 2010

Le site Waka de Skyrock: une boussole pour l'orientation des jeunes

http://medias.lemonde.fr/mmpub/img/lgo/lemondefr_pet.gif | 18.05.10. Jean Louis : Bonjour, combien a coûté Waka, votre site pour les jeunes ?
Marc-Philippe Daubresse : C'est un site que nous faisons avec un partenaire privé, Skyrock, et sur lequel nous mettons toutes les politiques publiques, quels que soient les ministères concernés, mais qui se fait de manière réactive et transversale. On part des besoins du jeune et de son profil en fonction des sondages auxquels il répond, il dispose alors d'une palette de mesures de politique publique. Donc, pour ce qui nous concerne, nous avons juste formaté et traduit dans un langage accessible aux jeunes ces mesures, mais l'essentiel du coût est supporté par notre partenaire privé. Notre but étant de partir des demandes des jeunes plutôt que de leur imposer tel ou tel parcours sur Internet fastidieux. C'est une forme de réseau social nouveau que nous sommes en train de créer. Au total, le coût se situe aux alentours de 2 millions d'euros.
Je vais réformer, avec Luc Chatel, le service public de l'orientation, et nous allons revoir complètement la représentation des métiers porteurs pour le futur et les chemins permettant aux jeunes d'y arriver. On va donc, d'une certaine manière, leur offrir une boussole pour s'orienter et nous allons évidemment mettre en cohérence toutes les politiques scolaires et de l'enseignement supérieur dans ce sens, en particulier grâce au plan campus lancé par Valérie Pécresse. Site skyrock.com/waka.
http://medias.lemonde.fr/mmpub/img/lgo/lemondefr_pet.gif18.05.10. Jean Louis: Hei, mikä oli hinta Waka , sivuston nuorille?
Marc-Philippe Daubresse: Tämä on sivusto, teemme yksityisen kumppanin, Skyrock, ja josta me kaikki yleistä järjestystä, riippumatta yksiköiden, mutta joka on reaktiivinen ja rajat
. Kokonaiskustannukset ovat noin kaksi miljoonaa euroa. Aion uudistuksessa Luc Chatel, julkisen palvelun suunta, ja me täysin tarkistamaan edustus lupaavien yritysten tulevaisuuden ja keinoja nuorten päästä sinne.Joten me jollain tavalla antaa kompassi suunta ja olemme tietysti yhdenmukaistaa kaikkien koulujen politiikat ja korkeakoulutuksen tähän suuntaan, etenkin kampuksen suunnitelma käynnistettiin Valerie PÉCRESSE.  Sivuston skyrock.com/waka. Lue lisää...

Posté par pcassuto à 17:02 - - Permalien [#]


Les Rencontres de la Modernisation de l'Etat 2010

LE RENDEZ-VOUS DES DÉCIDEURS DES TROIS FONCTIONS PUBLIQUES
Organisée par Acteurs publics, la troisième édition des Rencontres de la Modernisation de l'État aura lieu les 5, 6 et 7 juillet 2010 à la Maison de la Chimie (Paris). Tous les acteurs de la modernisation de l'État pourront échanger au cours de 16 débats, 37 conférences, 4 plénières, 2 petits-déjeuners débats et la traditionnelle remise des Victoires de la Modernisation de l’État à l’Assemblée nationale le 7 juillet (candidature en ligne). Programme. Inscriptions.
Les thèmes abordés: Le leadership dans la conduite de la réforme, Comparaison vaut-elle raison? Réussir une transformation, Externaliser avec raison, Parcours citoyen, Recrutement en ligne, Achats responsables, "Les mots de la modernisation de l'État", Le retour du préfet tout puissant (Un temps en retrait, le préfet de région semble avoir retrouvé le devant de la scène à la faveur de la crise et de la réorganisation de l'administration territoriale de l'État. Retour durable ou un phénomène ponctuel? Comment cette prédominance s'organise sur le territoire? Les services déconcentrés des autres ministères acceptent-ils cette nouvelle donne faisant la part belle au ministère de l'Intérieur?), Nouveaux partenariats, Logistique et maintenance, Sécurité des informations, Opérateurs et performance publique, Valeur ajoutée citoyen, ARS: la délicate articulation territoriale des services, RGPP, trois ans après: tout ça pour ça…, Pilotage analytique, Gestion des flux documentaires Transformer la fonction publique, Administration 2.0, administration déshumanisée? Comment mesurer la qualité des services publics? (De plus en plus utilisés dans la gestion des administrations, les indicateurs de performance et de qualité alimentent les tableaux de bord des hauts fonctionnaires. Encore faut-il savoir les interpréter et s'en servir à bon escient. Sans oublier leur objectif premier : l'amélioration de la qualité des services publics), Certification, un enjeu démocratique, Environnements numériques de travail, Développement durable, productivité, amélioration de la relation citoyen: la dématérialisation s’impose dans l’administration comme l’un des principaux leviers de progrès. Comment adapter son management et l’organisation de son service pour profiter du numérique? Quel sera le visage de la fonction publique dans dix ans? Comment travaillera le fonctionnaire de demain? Quelles seront ses nouvelles missions et compétences? (Rémunération, statut, recrutement, carrières, mobilité, le ministre du Travail et de la Fonction publique, Éric Woerth, se prêtera à un exercice de prospective pour dessiner les contours de l'agent public de 2020), Existe-t-il une méthode pour réformer? (Deux anciens Premiers ministres confrontent leurs manières de réformer. Y a-t-il une recette de droite et une recette de gauche? Faut-il réformer discrètement ou communiquer largement? La concertation est-elle vraiment la clé de la réussite? Jean-Pierre RAFFARIN, sénateur UMP de la Vienne, ancien Premier ministre, Michel ROCARD, ancien Premier ministre), Les fonctionnaires sont-ils gérés? Le développement durable devrait dorénavant commander toutes les décisions publiques. La prise en compte équilibrée du social, de l’économique et de l’environnemental devient la stratégie gagnante des organisations. Accélérer la transformation. Secteur public et développement durable, Protection Sociale: des clés pour réussir la transformation. Le Cloud Computing offre un potentiel considérable d’efficacité, d’économies et d’innovation pour l’État. Après le Mainframe, le Client-Serveur, le web et les architectures orientées services, découvrez le concept de Cloud Computing au travers d’exemples concrets pour l’État ou les collectivités locales. Pôle Emploi à l’épreuve de la crise, Partenariat Public Privé, Projets de services, LOLF: mère de toutes les réformes ou leurre managérial ? Le big bang des services déconcentrés.

Die Ernennung von drei Funktionen der politischen Entscheidungsträger Organisiert von öffentlichen Akteuren, die dritte Auflage des Meetings der Modernisierung des Staates wird 6, gehalten am 5. und 7. Juli 2010 in der Maison de la Chimie (Paris). Alle Akteure in der Modernisierung des Staates teilen sich in Debatten in 16, 37 Konferenzen, 4 Sitzungen, 2 x Frühstück und traditionelle Zeremonie Debatten Wins Modernisierung des Staates in der Nationalversammlung am 7. Juli (Online-Antrag). Program . Listings. Mehr...

Posté par pcassuto à 16:25 - - Permalien [#]
Tags :

Penser et parler son expérience pour sécuriser et réinventer son parcours

Rencontres nationales des MIFE, organisée par Intermife France en partenariat avec la MIFE du Calvados, Jeudi 10 et Vendredi 11 juin 2010  ESAM - CAEN.
Nota Bene jeudi 10:  Conférence de Marius ALLIOD, Sociologue, Enseignant, auteur de Une douleur de l’âme, (édition La Rumeur Libre, 2009) et Patrick LAUPIN, Ecrivain, Formateur, auteur de nombreux ouvrages notamment Le courage des oiseaux, (édition Le Bel Aujourd’hui, 1998).
Aujourd’hui, nous avons de nouveaux parcours de vie, où il faut s’engager personnellement dans des situations extrêmement nombreuses et hétérogènes. La capacité à agir par soi-même….est devenue une nécessité forte de la socialisation, nous rappelait récemment le sociologue Alain Ehrenberg.
La Guidance Professionnelle Personnalisée mise en œuvre par le réseau des MIFE permet de faire appel aux potentialités de chacun. Cette stratégie d’orientation éducative relève de problématiques philosophiques, éducatives, économiques et sociologiques.
Ces rencontres nationales, largement ouvertes aux acteurs de l’emploi, de l’insertion et de la formation, nous proposent d’approfondir les fondements de l’éducabilité permanente ainsi que d’approcher des pratiques d’accompagnement des personnes dans leur mobilité professionnelle, afin de sécuriser et de réinventer son parcours. Gaston PARAVY Président d’INTERMIFE France
Télécharger: le programme, le bulletin d'inscription et diverses infos pratiques (accès, réservations hotelières...).
National Conference of MIFE, organized by Intermife France in partnership with the MIFE Calvados, Thursday 10 and Friday, June 11, 2010 ESAM - CAEN.
Download: the program, the registration form and various useful information (access, hotel reservation...).
The Vocational Guidance Custom implementation of the network MIFE allow for an appeal to the potential of each. This strategy is education-oriented issues of philosophical, educational, economic and sociological. More...

Posté par pcassuto à 16:10 - - Permalien [#]

Formation: les Français plus passifs que les autres Européens

http://pics.lesechos.fr/icons/logo.pngPar C.F. Les salariés français prennent moins d'initiatives que leurs homologues allemands, espagnols ou britanniques pour se former. Ils sont également moins ouverts aux pratiques innovantes du e-learning ou des « serious games ».
C'est sans doute un paradoxe français qui n'est guère flatteur. Alors que l'Hexagone peut se targuer d'avoir mis en place l'un des plus importants arsenaux législatifs d'Europe pour former les salariés (congé individuel de formation, droit individuel à la formation…), la France ne brille pas en la matière par rapport à ses voisins européens. Et que s'ils disposent de plus de cartes en main, les salariés français restent passifs, si l'on en croit l'étude que vient de publier le groupe de formation professionnelle Cegos.
Réalisée en mars dans quatre pays européens (France, Royaume-Uni, Espagne et Allemagne), cette enquête met en évidence un certain nombre de lacunes françaises. « Les Français sont ceux qui prennent le moins en main leur propre formation. Près du quart des Français non formés (22 %) considèrent qu'ils ne font tout simplement pas partie du plan de formation, alors que seuls 6 % des Allemands invoquent cette raison », résume Mathilde Bourdat, l'un des auteurs de cette étude. Une forme de passivité plus accentuée que chez leurs voisins, qui conduit les salariés français à ne pas s'impliquer dans leur formation ou tout du moins à ne pas envisager de sacrifier une partie de leur temps non-professionnel dans ce but. Alors que 76 % des Européens interrogés se déclarent prêts à se former hors du temps de travail, seulement 64 % des Français sont de cet avis. De même, si près d'un Européen sur deux (53 %) serait prêt à financer lui-même sa formation, on ne compte qu'un Français sur trois dans cet état d'esprit.
Souvent passifs, les salariés français semblent également moins ouverts que les autres aux techniques nouvelles de formations et continuent de privilégier la formation en salle commune. « Alors que les Espagnols et les Anglais pratiquent tout autant que nous la formation en salle, ils n'oublient pas de varier les modalités en y agrégeant des modules "e-learning", des classes virtuelles ou des "serious games". En France, aujourd'hui encore, peu de salariés ont la possibilité d'utiliser l'ensemble du panel formation pourtant existant », explique Laurent Reich, de Cegos.
La relative frilosité des Français est sans doute liée à la méconnaissance de ces techniques auxquelles les entreprises rechignent encore à faire appel. Difficile en effet de souhaiter recourir à une technique que l'on ne connaît pas.
Enfin, au-delà de la seule situation française, cette enquête bat en brèche une idée reçue : être salarié dans une grande entreprise n'est pas nécessairement un gage pour avoir plus de formation que dans une PME. Selon la Cegos, les entreprises de taille moyenne qui emploient entre 250 à 1.000 salariés forment 86 % de leur personnel, contre 71 % pour les entreprises de plus de 1.000 salariés.
http://pics.lesechos.fr/icons/logo.pngAl FC Los empleados franceses toman menos iniciativa que sus homólogos de Alemania, España y Gran Bretaña para la formación. También son menos abiertos a las prácticas innovadoras de e-learning o "juegos serios". Más información...

Posté par pcassuto à 00:45 - - Permalien [#]
Tags :

Université de Toulon: les décisions prononcées par la section disciplinaire

http://media.enseignementsup-recherche.gouv.fr/design/front_office_recherche/images/bandeau/bandeau02.jpgCommuniqué - 21 mai 2010: Valérie Pécresse prend acte des décisions prononcées par la section disciplinaire de l'université Paris IV-Sorbonne concernant la mise en cause de l'équipe de direction de l'université du Sud-Toulon Var (USTV) dans les graves dysfonctionnements révélés par les deux missions de l'Inspection générale de l'éducation nationale de l'administration et de la recherche (IGAENR) et concernant l’inscription d’étudiants étrangers.
Cette section, composée d'enseignants-chercheurs et désignée par le Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche comme juridiction compétente vient de communiquer ces décisions au recteur ainsi qu'aux personnes intéressées : la révocation de la fonction publique a été prononcée à l’encontre de Laroussi Oueslati, président de l’USTV à la date d’engagement des poursuites avec l’interdiction définitive d’exercer toute fonction dans un établissement public ou privé; des interdictions d’exercer toute fonction d’enseignement supérieur et de recherche, respectivement de 3 et 1 ans, ont été décidées à l’encontre de Messieurs Sanz de Alba et Lucas, à l’époque des faits vice-présidents respectivement du conseil d’administration et du conseil des études et de la vie universitaire de l’université. Ces décisions juridictionnelles ont été assorties de l’exécution immédiate et entrent donc en vigueur immédiatement. Ces sanctions font suite à la procédure disciplinaire que la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche avait demandé au recteur de Nice, chancelier des universités, d’engager en octobre 2009 à l’encontre des intéressés. Valérie Pécresse formule le souhait que l'Université de Toulon puisse retrouver le plus rapidement possible un climat qui permette aux étudiants, aux enseignants-chercheurs, comme aux autres personnels de l'établissement de travailler dans les conditions de sérénité requises pour un travail de qualité.
http://www.lepost.fr/medias/www/1.0.331/img/header/logo-Le-Post.gifLaroussi Oueslati, le président suspendu depuis le 19 octobre de l’université de Toulon, a été révoqué, vendredi 21 mai, de la fonction publique par la section disciplinaire de l’université Paris-IV, a annoncé dans un communiqué le ministère de l’enseignement supérieur. Cette sanction, qui s’inscrit dans le cadre d’un trafic supposé de diplômes au bénéfice d’étudiants chinois, est assortie d’une interdiction à vie d’exercer toute fonction d’enseignement supérieur et de recherche. Quant à Yves Lucas, à l’époque vice-président du conseil des études et de la vie universitaire, il a été suspendu pour un an de toute fonction d’enseignement supérieur et de recherche.
Laroussi Oueslati est né le 25 septembre 1960 à Carthage (Tunisie). Il est conseiller régional PRG de Provence-Alpes-Côte d’Azur depuis mars 2004 et conseiller municipal à Toulon depuis octobre 2004 après l’avoir déjà été de 1995 à 2001. Il a été vice-président de l’université du Sud-Toulon-Var de 2002 à 2007 et président de février 2007 jusqu’à sa suspension provisoire par le ministre de l’éducation en octobre 2009 suite à des entraves lors d’une enquête administrative sur la délivrance de diplômes à des étudiants étrangers. Il démissionne de ce poste le 6 novembre 2009.
C’est suite aux suspicions de délivrance de diplômes de complaisance à des étudiants chinois révélées en avril 2009, qu’il avait été directement mis en cause par un rapport de la mission de l’Inspection générale de l’administration de l’Éducation nationale et de la recherche demandé par le ministre de l’éducation Valérie Pécresse. Il lui est reproché d’avoir créé une commission de sélection des candidats étrangers en concurrence directe avec les commissions pédagogiques de chacune des facultés de l’université.
Le 19 octobre 2009, suite à la publication du rapport complémentaire, intitulé « Présomptions de trafic de diplômes par des étudiants chinois à l’université du Sud Toulon-Var », de l’Inspection générale chargée d’enquêter sur ces irrégularités, il est suspendu de ses fonctions pour une durée de six mois pour avoir, avec son équipe de direction, « entravé l’enquête administrative, avec des mises à l’écart, pressions, intimidations et menaces de représailles à l’encontre d’enseignants-chercheurs et de personnels de l’université et une saisine de documents qui peut laisser supposer une tentative de destruction de preuves . Il réfute ces accusations et est remplacé par le recteur de l’académie de Nice, Christian Nique. Philippe Tchatmitchian, nommé administrateur provisoire de l’USTV par le ministère de l’Education prend ensuite le relais de Christian Nique avec pour mission de « rétablir la sérénité ». La section disciplinaire de l’université de Paris IV-Sorbonne, devant laquelle avait été renvoyée l’affaire, a prononcé aujourd’hui sa révocation de la fonction publique avec interdiction définitive d’exercer toute fonction dans un établissement public ou privé. Ces « décisions juridictionnelles ont été assorties de l’exécution immédiate et entrent donc en vigueur immédiatement », explique le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche.
En 1993, il adhère au Parti radical de gauche où il est membre du bureau national et du comité directeur. Il est candidat de la Gauche unie dans la deuxième circonscription du Var aux élections législatives de 1993. Il est ensuite candidat sur la liste Énergie radicale aux élections européennes de 1994 conduite par Bernard Tapie qui recueille 13,68 % des voix.
En 1995, il devient conseiller municipal à Toulon alors que Jean-Marie Le Chevallier (FN) est élu maire de la ville. A l’occasion des célébrations du 14 juillet 1995 et de la présence de Jean Marie Le Pen au défilé organisé à Toulon, il répète son engagement et son combat contre le Front national qu’il compte mener par des « actions militantes sur le terrain ». Il est réélu conseiller municipal en 2001 mais il échoue à se faire élire conseiller général du Canton de Toulon-4. En 2004, il est élu conseiller régional de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur sur la liste conduite par Michel Vauzelle, dans la section départementale du Var. Il est membre du Groupe Socialiste, Radical, Citoyen et Apparentés et est délégué aux nouvelles technologies de l’information et de la communication. Il est aussi vice-président de la commission Développement économique et Relations internationales. En 2007, toujours sous les couleurs du Parti radical de gauche, il se présente pour la première en son nom aux élections législatives dans la septième circonscription du Var. Il obtient 13,13 % des voies et termine en deuxième position, derrière Jean-Sébastien Vialatte.
http://www.lepost.fr/medias/www/1.0.331/img/header/logo-Le-Post.gifLaroussi Oueslati, tổng thống bị đình chỉ kể từ 19 tháng 10 Đại học Toulon, đã được thu hồi thứ sáu tháng năm 21, các dịch vụ công qua phần kỷ luật của Đại học Paris IV, cho biết trong một tuyên bố của Bộ giáo dục đại học. Xử phạt này, là một phần của một độ giao thông bị cáo buộc vì lợi ích của sinh viên Trung Quốc, mang một lệnh cấm suốt đời để giữ bất kỳ văn phòng của giáo dục đại học và nghiên cứu.
Ông là Cố vấn khu vực PRG Provence-Alpes-Cote d'Azur kể từ Tháng Ba 2004 và hội viên cao niên ở Toulon trong tháng mười năm 2004 sau khi đã được vào 1995-2001. Ông là phó chủ tịch của Đại học Nam Toulon-Var 2002-2007 và tổng thống từ tháng hai năm 2007 cho đến khi ông đình chỉ tạm thời do Bộ trưởng Bộ Giáo dục trong tháng 10 năm 2009 do các rào cản trong một cuộc điều tra kiểm soát hành chính các cấp bằng tốt nghiệp cho sinh viên nước ngoài. Ông đã từ chức sau 06 Tháng 11 2009. More...

Posté par pcassuto à 00:33 - - Permalien [#]
Tags :