13 mai 2010

CFP on Lifelong Learning

The European Commission has published a call for proposals on actions that support the implementation of lifelong learning strategies and policies and raise the awareness of European co-operation in education and training. Deadline for applications is 16 July 2010.
Beneficiaries can be national or regional ministries in charge of education and training, other public bodies and stakeholders' organisations active in the field of lifelong learning (pre-primary, schools, VET, higher education and adult learning). This call is open to the countries participating in the EU's Lifelong Learning Programme (EU-27, Iceland, Norway, Liechtenstein, Turkey).
It consists of two parts supporting:
1. national activities for the development and implementation of lifelong learning strategies and policies (e.g. awareness-raising activities, establishment of fora, etc);
2. transnational cooperation and exchange of good practices on the development and implementation of lifelong learning (e.g. through the creation of transnational networks)
The call is managed by the Education, Audiovisual and Culture Executive Agency. The deadline for applications is 16 July 2010. More.
To make lifelong learning a reality - "from cradle to grave" - and to consider all forms of learning (formal, non-formal, informal) - is a core objective of the EU and was set out in its strategic framework for European co-operation in education and training ("ET2020"). EU countries have committed themselves to putting in place coherent and comprehensive lifelong learning strategies, but implementing them remains a challenge. Efforts need to be stepped up at the national, regional and local levels in order to show real impact of lifelong learning policies for individual learners.

Posté par pcassuto à 20:09 - - Permalien [#]


Job Opportunity: Expert in Research and Comparative Analysis on Education and Training

Cedefop - European Centre for the Development of Vocational
Training

Job Opportunity: Expert in Research and Comparative Analysis on Education and Training.
External notice of vacancy
Cedefop invites applications for drawing up a list of suitable candidates for the position of an Expert in Research and Comparative Analysis on Education and Training, grade AD 5, M/F.
Applications must be sent by registered post no later than 21 May 2010, at 23:59 Central European Time (date of post registration). Vacancy notice_Cedefop.

Posté par pcassuto à 20:03 - - Permalien [#]

Investment in continuing training stagnates in European companies

Cedefop - European Centre for the Development of Vocational Training

Employer-provided training in the EU has been stagnating: companies have been investing less in continuing training per employee. In the current crisis, this downward slide is expected to get worse. But some countries are doing better than others.
L’investissement dans la formation continue stagne dans les entreprises européennes
L’enquête constate que les grandes entreprises sont plus susceptibles que les petites d’observer les effets des mesures et incitations publiques sur leur offre de formation, en particulier dans les nouveaux États membres. Comme le souligne le rapport du Cedefop, cela montre que les problèmes rencontrés par les petites entreprises pour offrir des formations à leurs salariés ne sont pas traités comme il le faudrait et que les incitations ne sont pas suffisamment bien ciblées. Rapport complet en EN: http://www.cedefop.europa.eu/.

Posté par pcassuto à 19:59 - - Permalien [#]
Tags : ,

Third European University-Business Forum

Report from the Third European University-Business Forum, Brussels (4-5 May 2010)
Organised by the European Commission’s Directorate for Education and Culture, the third edition of the University-Business Forum was entitled “University-Business Cooperation for smart, sustainable and inclusive growth”.
The topics addressed included: university-business cooperation with SMEs and regional development; university-business cooperation to stimulate and develop innovation; and university-business cooperation and quality of education.
EUA played an active role in the meeting discussions and debates. Board Member, Prof. Tadeusz Luty, highlighted in the opening round table that partnerships are important in all areas of university missions, curricula development, research collaboration and innovation activities. He also underlined that autonomy and sustainable funding, investment in higher education and research and European funding instruments were three essential framework conditions required by universities to integrate successfully the European Higher Education and Research Areas, especially in the context of the global economic crisis. Two recent examples of EUA initiatives in the field of university partnerships illustrated these messages: the revised Responsible Partnering guidelines published in October 2009 and the preliminary results on the EUA mapping of university cooperation with external partners in the field of energy (EPUE Platform).
Senior Programme Manager Dr. Lidia Borrell-Damian chaired a session on “Cooperation to stimulate and develop innovation” and presented, together with Dr. Leopold Demiddeleer, President of the European Industrial Research Management Association (EIRMA), the revised Responsible Partnering Guidelines.
The conference addressed some of the key success factors related to university-business cooperation and highlighted good examples of embedding entrepreneurship in curricula. It also reflected the need that companies have for multidisciplinary approaches as innovation normally arises at the crossing of disciplinary boundaries. The conference presentations and conclusions will be shortly available on the Directorate for Education website.

Posté par pcassuto à 19:54 - - Permalien [#]
Tags : ,

Vacancies on strategic advisory committees

HEFCE logoHEFCE promotes and funds high-quality, cost-effective teaching and research, meeting the diverse needs of students, the economy and society.
We wish to make a number of new appointments to our committees. These positions provide a unique opportunity to contribute to higher education at a critical period in its development. You can learn about our strategic activities from www.hefce.ac.uk.
We are keen to recruit new members from education, business, he third sector, and the professions, as well as to improve the diversity of the membership of the committees; we welcome applications from under-represented groups including women, disabled people and people from an ethnic minority background.
These are unpaid fixed-term appointments but we pay expenses.
Applications should address the specification and must include our equalities monitoring form, which are available from the following contacts: Teaching, Quality, & the Student Experience TQSEcommittee@hefce.ac.uk, Leadership, Governance, and Management LGMcommittee@hefce.ac.uk, Research and Innovation R&Icommittee@hefce.ac.uk, Enterprise and Skills: E&Scommittee@hefce.ac.uk
If you believe you have the knowledge and expertise to add value as a member please e-mail a one-page application statement to the appropriate committee's e-mail address above by midnight on 27 May 2010. You can expect to hear from us by early July.

Posté par pcassuto à 19:43 - - Permalien [#]

Concours et recrutement dans la fonction publique: un portail unique

Entête site des concours et des recrutements de l'EtatEric Woerth Ministre du Travail, de la Solidarité et de la Fonction publique, et Georges Tron, Secrétaire d’Etat chargé de la Fonction publique, annoncent le lancement du portail dédié aux concours et au recrutement dans la Fonction publique de l’Etat (FPE) pour permettre de centraliser toutes les informations sur les recrutements et faciliter les recherches des internautes : www.concours.fonction-publique.gouv.fr.

Destiné à toutes les personnes qui souhaitent intégrer la fonction publique d’Etat, mais aussi aux agents qui recherchent une évolution professionnelle, l’information sur les concours est complète et disponible en un lieu unique. Elle concerne tous les types de concours (externe, interne, 3ème concours, examen professionnel, concours professionnel, concours sur titre et travaux, concours unique). A partir du portail, l’internaute accèdera aux rubriques utiles pour s’inscrire, télécharger un dossier d’inscription, connaître le programme des épreuves, les résultats du dernier concours et pour obtenir les annales. Des informations sur les préparations aux épreuves de ces concours sont également disponibles.
Pour effectuer sa recherche, l’internaute a le choix entre deux options : « Je souhaite devenir agent public » ou « Je suis agent public ». En combinant un ou plusieurs critères, l’internaute pourra effectuer une recherche par administration, catégorie (A, B, C), grande famille professionnelle, métiers ou type de recrutement. Les concours concernés apparaîtront alors. En cliquant sur l’un d’eux, il obtiendra les informations nécessaires à son inscription (fiche sur le corps, dates d’inscriptions et dates du concours, lien vers la rubrique « Concours » de l’administration organisatrice).

Site Header competitions and recruitment of the StateEric Woerth Minister of Labour, Solidarity and Civil Service, and Georges Tron, Secretary of State for Public Service, announced the launch of the portal dedicated to competitions and recruitment within the Civil Service of the State (EPF ) to help centralize all information on recruitment and facilitate user searches: www.concours.fonction-publique.gouv.fr. More...

Posté par pcassuto à 12:51 - - Permalien [#]
Tags :

Dois-je accepter un stage choisi par mon boss ?

Aller a la home de France 5Si votre formation fait partie du plan de formation de l'entreprise, difficile de la refuser car elle entre dans le cadre de l'exécution normale de votre contrat de travail. En cas de refus, vous risquez d'être licencié ! Dans la plupart des cas, cependant, vous êtes seul à décider.
Le plan de formation ? C'est un document écrit qui rassemble toutes les formations retenues par l'employeur dans l'intérêt de l'entreprise. Les différentes actions de ce plan peuvent être prévues par l'employeur ou proposées par le salarié ou les représentants du personnel. Plusieurs actions sont au programme :
Une formation continue.
S'inscrivant dans le cadre du plan de formation, elle est assimilée à l'exécution normale du contrat de travail. Le salarié doit suivre la formation et son employeur peut le réintégrer à son poste quant il le veut, même avant la fin de la formation. Si le salarié refuse d'y participer, il risque d'être licencié, à moins qu'il n'ait de bonnes raisons (formation éloignée, départ précipité...) susceptibles de dissuader son employeur. Question salaire, rien ne change et il conserve sa protection sociale. Au terme de la formation, il retrouve son poste dans les conditions prévues par le contrat de travail. L'employeur prend en charge tous les frais occasionnés par la formation.

Un co-investissement.
Certaines actions de formation peuvent être réalisées, en partie, hors du temps de travail. C'est le cas du co-investissement qui ouvre la possibilité d'organiser jusqu'à 25% de la durée de la formation en dehors du temps de travail. Faut-il que le salarié ne s'y oppose pas (son refus ne peut être considéré ni comme une faute, ni comme un motif de licenciement). S'il est d'accord, un engagement est conclu entre l'employeur et le salarié avant le début de la formation, prévoyant des contreparties pour le salarié (accès à l'issue de la formation à de nouvelles fonctions correspondant aux connaissances acquises durant la formation...).

Un bilan de compétences.
Dans ce cas là, l'employeur ne peut pas imposer au salarié de faire un bilan de compétences. Il doit lui demander son consentement en lui présentant une convention de bilan de compétences. Le salarié dispose de dix jours pour donner une réponse. Toute absence de réponse est alors considérée comme un refus, lequel ne peut être un motif de sanction ou de licenciement. S'il accepte, les résultats du bilan ne peuvent être communiqués à l'employeur sans son accord préalable.

La validation des acquis de l'expérience (VAE).
Là encore, l'employeur n'est pas seul maître à bord. Il doit avoir le consentement du salarié. Son refus ne peut pas non plus constituer une faute ou un motif de licenciement. S'il est d'accord, une convention est signée entre l'employeur, le salarié et l'organisme VAE. Cette signature de la convention par le salarié marque son consentement à participer à la VAE.

En conclusion, seule la formation continue est obligatoire pour le salarié d'une entreprise. Pour le reste, son consentement demeure primordial. Finalement, c'est plus souvent le salarié qui souhaite suivre une formation, notamment dans le cadre du capital de temps formation (CTF), et qui peine à obtenir l'accord de son employeur.

Ir a
la casa de Francia 5Si su formación es parte del plan de formación de la empresa, difícil de rechazar porque es parte de la actuación normal de su contrato de trabajo. En caso de rechazo, puede ser despedido! En la mayoría de los casos, sin embargo, sólo usted decide. Más información...

Posté par pcassuto à 05:09 - - Permalien [#]

Un nouveau diplôme de compétence en langue en décembre

Logo de l'Agence Régionale de la Formation tout au long de la vie (ARFTLV Poitou-charentes)Un nouveau diplôme de compétence en langue est créé à compter du 15 décembre 2010 (les dispositions antérieures fixées par l'arrêté du 17 avril 2002 seront abrogées à l'issue de la dernière session d'examen de 2010). Il s'agira d'un diplôme national professionnel qui attestera les compétences, acquises par des adultes en langue de communication usuelle et professionnelle, communes à l'ensemble des secteurs d'activité économique.
Il comportera deux spécialités : langue étrangère professionnelle (anglais, allemand, arabe, chinois, espagnol, italien, portugais, russe, français langue étrangère) et langue française professionnelle de 1er niveau.
Aucune formation ne sera requise pour se présenter à l'examen. Les candidats devront s'inscrire auprès du rectorat de leur domicile.
Le diplôme sera délivré, sur proposition du jury, par le recteur d'académie aux candidats qui auront satisfait au contrôle des capacités définies dans le référentiel de certification. Il mentionnera la spécialité, la langue et le niveau obtenu. L'examen sera organisé dans des centres agréés par le recteur. Décret n° 2010-469 et arrêtés du 7 mai 2010.
Logo van het Gewestelijk Agentschap van het levenslang leren
(ARFTLV Poitou-Charentes)Een nieuwe mate van talenkennis is gemaakt effectieve 12.15.2010 (vorige bepalingen die zijn vastgesteld door het decreet van 17.04.2002 zal worden ingetrokken na de laatste zittijd van 2010). Het zal een nationaal diploma waaruit blijkt dat de professionele vaardigheden verworven door volwassenen in alledaagse taal en professionele communicatie, gemeenschappelijk voor alle sectoren van economische activiteit.
Het zal nog twee specialiteiten: vreemde taal professionele (Engels, Duits, Arabisch, Chinees, Spaans, Italiaans, Portugees, Russisch, Frans vreemde taal) en Franstalige professionele 1e niveau
. Meer...

Posté par pcassuto à 05:02 - - Permalien [#]
Tags :