http://www.oecd.org/dataoecd/img/new/common/logo_fr.gifReconnaissance des acquis d'apprentissages non formels et informels : Les pratiques des pays. De Patrick Werquin.
Ce document est une description des situations nationales, vues par les pays eux-mêmes, tout autant qu’une mise en valeur des pratiques. Il repose largement sur les rapports nationaux de fond et présente les réponses politiques mises en place par les pays. Ce faisant, il insiste sur les pratiques des pays et régions et donne des chiffres ou indique des projets pilotes autant que faire se peut. L’idée est de voir comment les pays et régions lient la reconnaissance et les enjeux du moment, qu’ils soient sociétaux ou liés au marché du travail. En effet, dans l’élaboration de leurs réponses politiques, beaucoup de pays regardent autour d’eux, voire très loin, comme l’Australie qui s’intéresse au Processus de Sorbonne-Bologne, et ils visent à l’excellence internationale. Dans l’Union européenne par exemple, les nombreux systèmes en place ou en devenir orientent déjà largement les choix des pays membres et au-delà. D’où l’intérêt d’un document sur les pratiques nationales et le contexte dans lequel elles sont mises en place. Les exemples donnés sont puisés dans les pratiques des pays mais ils ne prétendent pas à l’exhaustivité.
Le document est composé de trois sections plus une brève conclusion. La première est un rappel des éléments de contexte, du moins s’ils peuvent avoir un impact sur les systèmes de reconnaissance des acquis d'apprentissages non formels et informels d’une manière ou d’un autre ; notamment dans le sens où ils peuvent être des catalyseurs ou des inhibiteurs des procédures de reconnaissance. La seconde est une description de la manière dont sont organisés les systèmes : les cadres légaux, les procédures, les aménagements techniques et les programmes pilotes éventuels. Ces deux premières sections sont organisées par thèmes. Ce document propose, selon les cas, des entrées par pays ou par thème lorsqu’il y a une communauté de points de vue.
Recognising Non-Formal and Informal Learning: Outcomes, Policies and Practices, Patrick Werquin, available April 9, 2010. See also Recognition of Non-formal and Informal: Learning Pointers for policy development.
People are constantly learning everywhere and at all times.  Not a single day goes by that does not lead to additional skills, knowledge and/or competences for all individuals. For people outside the initial education and training system, adults in particular, it is very likely that this learning, taking place at home, at the workplace or elsewhere, is a lot more important, relevant and significant than the kind of learning that occurs in formal settings.
However, learning that occurs outside the formal learning system is not well understood, made visible or, probably as a consequence, appropriately valued. Until this OECD activity on the recognition of non-formal and informal learning involving 23 countries on 5 continents, it has also been under-researched (see also ongoing EU work). Most research has focused on learning outcomes from formal education and training, instead of embracing all types of learning outcomes; allowing visibility and portability of such outcomes in the lifelong learning system, in the labour market or in the community.