Les universités vont voir leurs moyens de fonctionnement augmenter de 112 millions d'euros en 2010, soit 6%, a annoncé jeudi la ministre de l'Enseignement supérieur Valérie Pécresse, en présentant ses voeux aux présidents d'université. "Au total, la progression moyenne des subventions - hors masse salariale - sera de 6%, ce qui représente 112 millions d'euros", a déclaré la ministre, qui a précisé que les progressions étaient comprises entre 3,7% et 13,8%. Le budget de fonctionnement de l'ensemble des 83 universités est de quasiment deux milliards d'euros. Cette année ce sont les universités pluridisciplinaires avec des filières santé qui sont les mieux servies, avec une augmentation de 7%. Les moins bien servis sont les établissements avec filières scientifiques ou santé (augmentation de 4,5%). Sur la période 2007-2010, "les universités auront vu leur budget augmenter de 16% en moyenne", a souligné Mme Pécresse.
Selon le ministère, les universités ayant connu les plus fortes progressions, sur cette période sont Bordeaux II, Paris VII, Angers, Lille II, Montpellier I et III, Lyon II et III ou encore Clermont-Ferrand I. En outre, côté investissements, 70 millions d'euros vont être alloués aux universités "pour des travaux de mise en sécurité et d'accessibilité handicap", selon le document du ministère. A la même époque l'an dernier, la hausse des moyens de fonctionnement avait été établie à 6%, mais à la fin de l'année, la hausse a finalement été de 20% si l'on compte les contrats quadriennaux que l'Etat passe avec un quart des universités et le plan de relance, a affirmé le ministère à l'AFP.
En 2010, sur les 112 millions supplémentaires, environ la moitié serviront à financer le plan "Réussir en Licence", un plan d'accompagnement renforcé des étudiants durant les trois années de licence. Un tiers permettront de financer une mesure statutaire nouvelle, celle selon laquelle une heure de TP (travaux pratiques) équivaut désormais à une heure de TD (travaux dirigés) dans le service d'un enseignant. Avant la rentrée 2009, une heure de TP équivalait à deux tiers d'une heure de TD. Le reste permettra de poursuivre le rééquilibrage entre les universités les mieux dotées et les moins dotées, et à accompagner les établissements qui viennent d'acquérir de nouvelles responsabilités dans le cadre de l'autonomie des universités.
"Nous n'allons pas bouder notre plaisir de voir les budgets augmenter. Il y a une amélioration significative. Mais en face nous avons des charges nouvelles", a déclaré à la presse Lionel Collet, le président de la Conférence des présidents d'Université (CPU). "Il faudra qu'on analyse notre budget périmètre par périmètre avant de nous prononcer précisément", a-t-il ajouté. Budget 2010 des universités : une progression moyenne de 6%. Le modèle d'allocation des moyens aux universités. Les moyens supplémentaires des universités en 2010.
Las universidades se ven a sus medios de operación de aumento de 112 millones de euros en 2010, un 6%, dijo el jueves el ministro de Educación Superior Valerie Pecresse, presentando sus mejores deseos a los presidentes de la universidad.  "En general, el incremento medio de los subsidios - con exclusión de la nómina de pago - será de 6%, lo que representa 112 millones de euros", dijo el ministro, quien dijo que los aumentos oscilaron entre el 3,7% y el 13 de 8%. El presupuesto de funcionamiento de las 83 universidades es casi dos milliardes de euros. Universidades Presupuesto 2010: un incremento medio del 6%. El modelo de asignación de recursos a las universidades. Medios adicionales de las universidades en 2010. Más información...