08 décembre 2009

The Institutional Evaluation Programme of the European University Association

Eric Froment, conseiller pour les affaires internationales à l’AERES, a été nommé président du comité de direction du programme d’évaluation institutionnelle (Institutional evaluation programme). Structure indépendante d’évaluation, le programme d’évaluation institutionnelle est un service issu de l’Association européenne des universités (European University Association - EUA) dont le plan d’activités est soumis à un comité de direction. Au côté des agences d’évaluation nationales, ce programme conduit, sur demande, les évaluations d’établissements d’enseignement supérieur. Depuis 1994, il a réalisé 250 évaluations dans 39 pays en Europe et dans le monde. Lien vers le site de l’EUA : http://www.eua.be/.
The Institutional Evaluation Programme (IEP) is an independent membership service of the European University Association (EUA) that has been designed to ensure that higher education institutions gain maximum benefit from a comprehensive evaluation conducted by a team of experienced European higher education leaders. The intention is for these evaluations to support the participating institutions in the continuing development of their strategic management and internal quality culture.
So far, 250 evaluations have been conducted in 39 countries in Europe and worldwide, making the IEP methodology one of the best and most widely tested among international evaluation programmes currently available to universities in Europe. The Institutional Evaluation Programme (IEP) is a full member of ENQA (the European Association for Quality Assurance in Higher Education). The IEP is committed to continuous improvement and adheres to good international and European practice, such as the ‘Standards and Guidelines for Quality Assurance in the European Higher Education Area’.

Posté par pcassuto à 00:52 - - Permalien [#]
Tags :


07 décembre 2009

L'ARFtlv Poitou-Charente rénove son site web

Logo BAtiment_ARFTLV.jpgL' AGENCE REGIONALE DE LA FORMATION (ARFTLV)  tout au long de la vie a pour rôle d’informer les habitants de Poitou-Charentes sur leurs droits et leurs voies d’accès à la formation. Elle agit pour l’élaboration et la sécurisation des parcours professionnels, en favorisant le développement des ressources humaines et des compétences, ainsi qu’en aidant les acteurs locaux dans leur mission d’information, d’orientation, d'insertion et de formation.
Son action vise à favoriser la formation tout au long de la vie, l'anticipation et l'accompagnement des mutations économiques et à porter appui aux décideurs ainsi qu'aux opérateurs locaux dans leurs missions d’information, d’orientation, d'insertion et de formation.
Elle développe son activité dans le cadre des politiques publiques sur quatre axes :
l'information du grand public sur les métiers, l'emploi et les formations : Ligne téléphonique Horizon (0810 899 100) et site internet Horizon www.Horizon-info.org , base de données sur l'offre de formation, mise en place d'un passeport formation régional.
l'analyse des besoins en qualifications dans les secteurs professionnels et les bassins d'emploi au service de la carte des formations, des branches professionnelles, des acteurs locaux (COT, EDEC) et des prescripteurs (Maisons de l'emploi, missions locales...) et le développement des qualifications (promotion de la VAE, de l'apprentissage et des autres dispositifs de qualification...).
Logo de l'Agence Régionale de la Formation tout au long de la vie (ARFTLV Poitou-charentes)le développement et la coordination des actions en faveur des publics discriminés (qualification et insertion) : lutte contre l'illettrisme, emploi des seniors, des personnes handicapées, des populations des quartiers sensibles...
l'amélioration des services dans les territoires : qualité de la prescription, connaissance des dispositifs mobilisables pour les projets individuels et collectifs, adaptation de l'offre de formation, coordination financeurs/prescripteurs, information sur les politiques européennes, nationales et régionales et professionnalisation des prescripteurs et réseaux d'information...
Logo BAtiment_ARFTLV.jpgΠΕΡΙΦΕΡΕΙΑΚΗ ΤΟΥ ΟΡΓΑΝΙΣΜΟΥ ΕΚΠΑΙΔΕΥΣΗΣ (ARFTLV) ρόλο σε όλη τη διάρκεια ζωής του είναι να πληροφορεί τους πολίτες της Πουατού-Σαρέντ σχετικά με τα δικαιώματά τους και τρόπων για την εκπαίδευση. Δουλεύει για την ανάπτυξη και την ασφάλεια της σταδιοδρομίας, την προώθηση της ανάπτυξης του ανθρώπινου δυναμικού και των δεξιοτήτων, και τη συνδρομή των τοπικών φορέων στην αποστολή τους, των πληροφοριών, τον προσανατολισμό, την ένταξη και την κατάρτιση. Η δράση του στοχεύει στην προώθηση της κατάρτισης σε όλη τη ζωή, την πρόβλεψη και τη στήριξη για την οικονομική αλλαγή και να φέρει υποστήριξης στους φορείς χάραξης πολιτικής και των τοπικών φορέων στην εκτέλεση των καθηκόντων τους πληροφοριών, προσανατολισμού, η ένταξη και της κατάρτισης. Περισσότερα...

Posté par pcassuto à 10:40 - - Permalien [#]

Le classement 2010 des villes universitaires

Letudiant.fr Logo Le classement général des villes où il fait bon étudier.
Où vaut-il mieux habiter pendant vos études ? Votre priorité est d'éviter les galères de logement ou de transports ? C'est plutôt la vie culturelle ou l'environnement qui vous importent ? Pour savoir quelle cité étudiante conviendra le mieux à vos besoins, nous avons passé au crible les villes françaises selon 38 critères répartis en 9 thèmes (sorties, emploi, offre de formation, sports…). À vous de voir où poser vos valises.
Voici notre classement des villes où il fait bon étudier, version 2010. Lorsque les villes sont classées ex-aequo, elles apparaissent par ordre alphabétique. Dans la colonne de droite, vous pouvez comparer l'évolution des villes par rapport à notre classement 2009, avec l'indication du nombre de places gagnées ou perdues.
Letudiant.fr LogoThe overall ranking of cities in which to study. Where is it better to live during your studies? Your priority is to avoid galleys housing or transportation? Rather, the culture or environment that are important to you? To find out what city student will best suit your needs, we have screened the French cities according to 38 criteria divided into 9 themes (output, employment, job training, sports ...). À vous de voir où poser vos valises. To see where you put your suitcases. More...

Posté par pcassuto à 10:27 - - Permalien [#]

06 décembre 2009

Les SHS présentées par Campus France en Chine

http://www.ambafrance-cn.org/squelettes/images_interface/haut_bleu2.jpgLe consulat général de France à Canton , en collaboration avec Campus France, organise pour la troisième année consécutive une rencontre avec des écoles doctorales françaises le lundi 7 décembre 2009, dans le cadre de leur tournée nationale en Chine.
Preuve du succès de ces rencontres, cette année seront représentées pour la première fois les Sciences Humaines et Sociales, en plus des spécialités scientifiques (Physique, Chimie, Mécanique….) présentes lors des précédentes tournées. Cet événement, de plus en plus plébiscité par les universités et les étudiants chinois, sera l’occasion pour ces 16 écoles participantes de présenter leurs structures et spécialités de recherche, d’informer les étudiants Chinois en Master ou en doctorat sur les différentes possibilités de poursuite d’étude en France, mais également les chercheurs, les professeurs ainsi que les responsables des relations internationales des différentes universités du Guangdong conviées à cet évènement.
40 étudiants chinois escroqués par une formation fantôme à l'UPMF
Plusieurs étudiants chinois inscrits à l’Université Pierre-Mendès-France ont découvert en arrivant à Grenoble que leur formation... n’existe plus. L’université a porté plainte.

Combien d’étudiants sont concernés ? “Près d’une quarantaine”, affirme Alain Fernex, vice-président qui siège au Conseil des études et de la vie universitaire (Cevu) de l’UPMF. Ce dernier précise que l’Université a “porté plainte pour escroquerie” il y a près de quinze jours, après avoir pris connaissance de la situation fin octobre. Une enquête a été ouverte et une formation a été mise en place en urgence par l’UPMF. Ce qui faisait dire au président Alain Spalanzani, vendredi : “C’est réglé, ces étudiants seront accueillis”. Une question demeure cependant : comment l’intermédiaire mis en cause (on parle d’une femme d’origine chinoise et liée... au Canada) a-t-il pu donner aux étudiants concernés des documents qui leur permettaient de prétendre à une formation estampillée UPMF? L’enquête devra le déterminer.
Du côté de l’Université Pierre-Mendès-France, on affirme sa volonté de soutenir les étudiants victimes de cette situation. “Nous n’avons pas voulu qu’il soit dit qu’ils restent dans la difficulté. Nous sommes sensibles à ce qui leur arrive et voilà pourquoi une formation a été rapidement mise en place”, explique Claude Benoît. Ce mardi, plusieurs de ces “recrues lésées” (le nombre n‘a pas été précisé) doivent débuter une formation dont les cours seront dispensés à l’IUT2, rue Doyen-Gosse à Grenoble. Elle devrait durer jusqu’à la fin du premier semestre et s’appuiera sur “un accompagnement personnalisé”. A la rentrée 2010, ces élèves pourront prétendre à une inscription en première année d’IUT ou en première année de licence Economie stratégie entreprise (ESE).
C’est, selon nos informations, la somme en euros qu’aurait payé chacun des étudiants chinois pour suivre la formation de préparation qui n’est aujourd’hui plus proposée par l’Université Pierre-Mendès-France. Le dépôt de plainte de l’Université Pierre-Mendès-France a été officiellement annoncé mardi 24 novembre, à l’occasion de la réunion du Conseil des études et de la vie universitaire(Cevu) par le vice-président, Alain Fernex. C’est ce dernier qui s’est d’ailleurs acquitté de cette tâche. C’est la deuxième fois cette année que l’on parle des étudiants chinois dans l’actualité cette année. En avril, un vaste trafic de diplômes était découvert à l’Institut d’administration des entreprises de l’université de Toulon. Une affaire différente : plusieurs centaines d’étudiants chinois auraient versé de l’argent pour se payer des diplômes.
40名学生被骗通过培训幻象UPMF 几个中国学生在大学就读皮埃尔孟戴斯,法国格勒诺布尔对他们的培训中发现抵达... 不再存在。 这所大学已经提出申诉。
有多少学生来说? “近40,说:”阿兰Fernex,副总统谁在研究和大学生活(CEVU)的UPMF董事会成员。 这指出,大学“提出的欺诈投诉”有将近15天后,成为10月下旬知道有关情况。 进行了调查和培训已在紧急UPMF实施。 这是促使总裁Alain Spalanzani星期五:“这解决,这些学生将受到欢迎。阿的问题是:如何在有关中介机构(这是中华民族的起源和关系的女性...在加拿大),他可以给学生,让他们在培训合格盖章有关文件UPMF?该调查将决定。. 更多...

Posté par pcassuto à 12:08 - - Permalien [#]

European Lifelong Learning Policy for Higher Education

http://ec.europa.eu/education//icons/logo_education.jpgHigher education plays an essential role in society, creating new knowledge, transferring it to students and fostering innovation.
Institutions throughout Europe are working to modernise, both in terms of the courses they offer and the way they operate. Europe has around 4,000 higher education institutions, with over 19 million students and 1.5 million staff. Some European universities are amongst the best in the world, but overall potential is not used to the full. Curricula are not always up-to-date, not enough young people go to university after finishing school and not enough adults have ever attended university. European universities often lack the management tools and funding to match their ambitions.
Governments and higher education institutions are looking for ways to creating better conditions for universities. The main fields of reform are: *Curricular reform: The three cycle system (bachelor-master-doctorate), competence based learning, flexible learning paths, recognition, mobility. *Governance reform: University autonomy, strategic partnerships, including with enterprises, quality assurance. *Funding reform: Diversified sources of university income better linked to performance, promoting equity, access and efficiency, including the possible role of tuition fees, grants and loans.
In depth: The Higher Education Modernisation Agenda, The Bologna Process, ECTS, Diploma Supplement, Green paper on Learning Mobility for Young People, University-Business Cooperation, Transparency in higher education.

Posté par pcassuto à 11:02 - - Permalien [#]
Tags : ,


05 décembre 2009

Le CTP prolongé jusqu’au 31 décembre 2010

Le CTP (contrat de transition professionnelle) est prolongé jusqu’au 31 décembre 2010.
À l’initiative du gouvernement, la loi du 24 novembre 2009 sur la formation professionnelle prolonge d’un an le dispositif du contrat de transition professionnelle (jusqu’au 31 décembre 2010) et l’élargit à 33 bassins d’emploi (25 concernés à ce jour).
À lire aussi :
Contrat de transition professionnelle (CTP) en 2009
: ce qu’il faut savoir.
Extension du CTP, où est le frein ?
Nouvelle délimitation de bassins bénéficiant du contrat de transition professionnelle.
Extension du contrat de transition professionnelle, le bassin d'emploi de l'Etang de Berre concerné.
AGEFOS PME et OPCALIA signent un accord cadre avec l'Etat sur le Contrat de Transition Professionnelle (CTP).
The CET (contract of employment transition) is extended until December 31, 2010. At the initiative of the Government, the Law of November 24, 2009 Vocational Training continues for one year the device of contract employment transition (until December 31, 2010) and extends to 33 employment areas (25 affected to date). Read also:  Contract Transition professional (CTP) in 2009: what to know. Extension of the PTC, which is the brake? New boundaries of basins receiving the contract of employment transition. Contract Extension professional transition, the employment area of the Etang de Berre concerned. AGEFOS Opcalia SMEs and sign a framework agreement with the state on the Contract Transition Professional (CTP). More...

Posté par pcassuto à 01:25 - - Permalien [#]
Tags :

04 décembre 2009

Premier salon de l'emploi des seniors

http://www.salon-emploiseniors.com/reseau_emploi.jpgBienvenue sur le site du premier salon de l'emploi des seniors, le 25 février 2010 à STRASBOURG - Palais des Congrès. Objectif : 50% des seniors en activité!
Au coeur de l'Europe, proche de l'Allemagne et de la Suisse, le salon EMPLOI des SENIORS à Strasbourg, par sa position stratégique est le premier rendez-vous européen consacré à l'emploi et à l'employabilité des SENIORS.
Les 13 et 14 avril 2010, Cité des Sciences et de l'Industrie - PARIS LA VILLETTE. Le salon EMPLOI des SENIORS se tiendra pour sa seconde édition à PARIS, le point de repère national. L'entrée à ces 2 salons est libre d'accès et gratuite pour les visiteurs, de même que les conférences et les ateliers.
« Atteindre un taux d’emploi de 50% des plus de 50 ans est une nécessité urgente, non seulement sociologique, mais également et surtout économique. »
« Faire travailler un professionnel expérimenté est non seulement une chance et un atout pour l’entreprise, mais également un gage de pérennité de son savoir-faire. »
« Passer de 38% de seniors en activité à 50%, est aussi bien l’affaire des politiques, mais nécessite aussi un changement des mentalités dans l’entreprise. »
Objectif : 50% des seniors en activité ! C’est le challenge de ce début de siècle maintenant bien entamé, qui doit être mené avec le soutien des pouvoirs publics, les associations professionnelles et syndicales, les grandes entreprises françaises, mais également les PME-PMI.
EMPLOI des SENIORS est un événement décliné autour de 3 points forts: - Une exposition rassemblant les entreprises qui ont compris l’intérêt de collaborer avec des professionnels expérimentés, et qui tiennent à le faire savoir : institutionnels impliqués dans cette problématique, sociétés dont le métier est le recrutement, grands comptes, PME-PMI. - Un cycle de conférences mettant en exergue les différents problèmes rencontrés et leurs solutions, ainsi que des tables rondes et des témoignages. - Des ateliers animés par les exposants pour appréhender en direct les outils et méthodes qui font avancer les choses.
http://www.salon-emploiseniors.com/reseau_emploi.jpgWillkommen auf der ersten Jobmesse für Senioren, February 25, 2010 in Straßburg - Palais des Congres. Ziel: 50% der aktiven Senioren!
Im Herzen von Europa, in der Nähe von Deutschland und der Schweiz, lebt für Senioren Karriere in Straßburg, ist seine strategische Position die erste europäische Veranstaltung zur Beschäftigung und Beschäftigungsfähigkeit älterer Arbeitnehmer gewidmet.
13 und April 14, 2010, Cite des Sciences et de l'Industrie - PARIS LA VILLETTE. Die Ausstellung der Senioren Beschäftigung wird für seine zweite Auflage in Paris stattfinden wird, die nationalen Wahrzeichen der Stadt. Eintritt zu diesen 2 zeigt, ist frei zugänglich und kostenlos für die Besucher, sowie Konferenzen und Workshops. Mehr...

Posté par pcassuto à 18:19 - - Permalien [#]
Tags : ,

L'Etat et les Régions à égalité pour le financement de la FPC et l’apprentissage

Ministère du Travail, des Relations sociales, de la Famille, de la Solidarité et de la VilleLa dépense nationale pour la formation professionnelle continue et l’apprentissage, en 2007 (Statistiques de la DARES > Etudes et recherche > Publications Dares > Premières Informations Premières Synthèses).
Extraits concernant les Universités:
La deuxième grande dépense de l’État après l’apprentissage revient à la formation continue dans l’enseignement supérieur. Chaque année, les universités accueillent un public d’actifs qui reprennent des études, appelés post-scolaires. En 2007, ils étaient 350 000 étudiants dans cette situation. Parmi eux, 167 000 se sont inscrits en tant que particuliers ne dépendant pas d’un financement spécifique (plan de formation, CIF, aide aux demandeurs d’emploi ou autres) et ont donc bénéficié des financements classiques de l’université au même titre que les étudiants en formation initiale, soit, au prorata de leur effectif, de 1,1 milliard en provenance de l’État.
Mises à part les Régions, les collectivités territoriales contribuent peu au financement des politiques de formation professionnelle continue et d’apprentissage. Elles dépensent 32 millions d’euros pour les centres de formation d’apprentis et 21 millions d’euros pour la formation continue des actifs retournant à l’université en subventionnant ces dernières.
Portée à 28,4 milliards d’euros en 2007, la dépense nationale pour la formation professionnelle et l’apprentissage a progressé de 4,9 % par rapport à 2006. Depuis 2004, date de la dernière réforme de la formation professionnelle, l’effort de formation de la Nation s’est stabilisé à 1,5 % du produit intérieur brut.
Présentation du document par la DARES:
Les entreprises concourent pour 42 % à la dépense globale. Depuis 1999, la place des organismes paritaires collecteurs agréés dans le financement de la formation par les entreprises n’a cessé d’augmenter. Ils ont géré, en 2007, 47 % de la dépense des entreprises pour la formation. En 2007, la décentralisation de la formation s’est poursuivie. L’État a transféré aux Régions les crédits des formations subventionnées mises en œuvre par l’Afpa pour les demandeurs d’emploi. Suite à ce transfert, qui s’opère selon les Régions entre 2006 et 2009, l’État et les Régions occupent désormais une place équivalente dans le financement de la formation professionnelle continue et de l’apprentissage.
Les salariés restent les principaux bénéficiaires des fonds de la formation continue, alors que la dépense pour la formation des demandeurs d’emploi a poursuivi son repli dans un contexte de réduction du nombre de demandeurs d’emploi.
श्रम विभाग, समाज कार्य, परिवार, एकजुटता और सिटीव्यावसायिक प्रशिक्षण और प्रशिक्षण के लिए राष्ट्रीय 2007 में खर्च, (सांख्यिकी हिम्मत> अध्ययन और अनुसंधान> प्रकाशन की हिम्मत> पहले सूचना पहले संक्षेप).
विश्वविद्यालयों के लिए अर्क:
राज्य के उच्च शिक्षा के क्षेत्र में प्रशिक्षण के लिए रिटर्न सीखने के बाद दूसरा सबसे बड़ा खर्च. हर साल, विश्वविद्यालयों मेजबान एक सार्वजनिक संपत्ति का अध्ययन, पोस्ट के रूप में जाना स्कूल को लौट. सन् 2007 में वे इस स्थिति में 350 से 000 छात्र थे. उनमें से, 167 000 विशेष आर्थिक सहायता पर निर्भर नहीं व्यक्तियों के रूप में पंजीकृत (प्रशिक्षण योजना, सीआईएफ थे, नौकरी तलाशने वालों या दूसरों को मदद मिलती है) और इसलिए पारंपरिक विश्वविद्यालयों के साथ धन से लाभ कि प्रारंभिक प्रशिक्षण में छात्रों, या तो उनकी संख्या, राज्य से 1.1 अरब के अनुपात में. अतिरिक्त...

Posté par pcassuto à 17:33 - - Permalien [#]
Tags : , ,

Le nouveau PRES "France Centre-Atlantique université"

Retour à la page d'accueilLa ministre de l'Enseignement supérieur Valérie Pécresse a inauguré jeudi à Limoges un Pôle de recherche et d'enseignement supérieur (Pres) "inédit, car interrégional et interacadémique" réunissant les universités de Limoges, de La Rochelle et de Poitiers.
"Nous célébrons un mariage historique entre cinq institutions appartenant à deux régions", a-t-elle déclaré, saluant le travail "pionnier" de l'université de Limoges "en matière d'autonomie et d'insertion professionnelle".
Le Pres Limousin-Poitou-Charentes (officiellement appelé France Centre-Atlantique université) est le quinzième Pres constitué depuis la création en 2006 de ces structures visant à rassembler universités et grandes écoles pour mettre en commun des fonctions et des équipes de recherche et créer des entités plus visibles, notamment dans les classements internationaux.
Outre les trois universités, France Centre-Atlantique Université inclut l'Ecole Nationale Supérieure de Céramique Industrielle (ENSCI) et l'Ecole Nationale Supérieure de Mécanique et d'Aérotechnique de Poitiers (ENSMA) et rassemblera 45.000 étudiants.
Une trentaine d'étudiants de la CNT et de l'Agel-FSE et une dizaine d'enseignants du Snesup, selon la préfecture, s'étaient rassemblés devant l'université pour interpeller la ministre mais ont été maintenus à l'écart, a constaté un correspondant de l'AFP. L'exécutif du Conseil régional, présidé par le PS, a par ailleurs indiqué avoir "boycotté" la visite de la ministre, refusant de "venir applaudir une opération de démarche électorale".
Mme Pécresse a également visité le Carrefour des étudiants de l'université de Limoges, qui aide les étudiants à choisir leur parcours de formation et à préparer leur insertion professionnelle, une structure qui pourrait, selon le ministère, servir de modèle pour les autres universités.
La loi LRU d'août 2007 a inscrit l'insertion professionnelle au rang des missions de l'Université, à côté de la formation et de la recherche.
Tillbaka till HemDen minister för högre utbildning Valerie Pécresse öppnas torsdag kl Limoges ett centrum för forskning och högre utbildning (Pres) orapporterat eftersom interregionala och InterAcademy "som omfattar universiteten i Limoges, La Rochelle och Poitiers. "Vi firar ett äktenskap mellan historisk fem institutioner i två regioner, sade hon, att erkänna det arbete" pionjär "vid universitetet i Limoges" på självständighet och anställbarhet. Den Pres Limousin Poitou-Charentes (Frankrike officiellt heter Central Atlantic University) är det femtonde Pres bildats sedan bildandet år 2006 av dessa strukturer för att föra samman universitet och högskolor att dela funktioner och forskargrupper och skapa enheter mer synliga, särskilt i internationella rankningar. Mer...

Posté par pcassuto à 17:27 - - Permalien [#]

Sarkozy et les universités

Par CÉDRIC MATHIOT. Sarkozy et les universités: bobards, mention très bien. Selon le Président, les Universités françaises ont progressé pour la première fois depuis 25 ans au classement de Shanghaï, du fait de la réforme de l'autonomie. Gros culot et triple intox.
«Pour la réforme de l’autonomie des universités, nous n’avons pas reculé d’un demi-centimètre. Et pour la première fois depuis vingt-cinq ans, dans le classement de Shanghai, les universités françaises remontent.» Nicolas Sarkozy le 28 novembre à Aubervilliers.
INTOX
Pour l’entrée dans la grande ligne droite des élections régionales, Sarkozy s’est livré à un grand show, samedi 28 novembre, à Aubervilliers, lors du conseil national de l’UMP. Offensif avec l’opposition, le Président a surtout vanté dans les grandes largeurs son bilan et ses réussites. Ainsi, à propos de la réforme des universités, le Président s’est emballé : «Pour l’autonomie des universités, qui nous a valu neuf mois d’occupation l’année dernière, nous n’avons pas reculé d’un demi-centimètre. Et pour la première fois depuis vingt-cinq ans, dans le classement des universités de Shanghai, les universités françaises remontent. C’était possible, nous l’avons fait.» Des propos réitérés trois jours plus tard lors du discours sur la relance, à la Seyne-sur-mer.
DESINTOX
Ainsi, les universités françaises remonteraient pour la première fois depuis vingt-cinq ans au classement de Shanghai par la grâce de la réforme de l’autonomie ? Voilà un bobard mention très bien pour le Président, qui décoche trois bêtises en une seule phrase. La première, c’est que la remontée des universités françaises au classement de Shanghai ne peut pas être la première depuis vingt-cinq ans, étant donné que ledit classement n’a que sept ans d’existence. Ce classement - devenu incontournable mais qui demeure très contesté du fait de ses biais méthodologiques- a en effet été créé en 2003, afin de comparer les universités chinoises aux meilleures mondiales. Il prétend juger les universités en s’appuyant sur six critères (dont le nombre de récompenses attribuées aux chercheurs - prix Nobel ou médailles Fields -, nombre de publications dans les revues de référence, volume des citations, etc). La deuxième contre-vérité de Sarkozy, c’est qu’en 2009, les universités françaises n’ont pas enregistré, par rapport aux années précédentes, de mouvement spectaculaire justifiant cet opportun enthousiasme présidentiel. Depuis 2004, la France demeure stable, à la sixième place du classement, avec 23 universités dans le top 500 (contre 22 en 2004). Comme l’an passé, la France compte trois universités dans le top 100 (mais elle en comptait quatre jusqu’à 2007). La première université hexagonale au classement, Paris-VI (université Pierre-et-Marie-Curie), accroche la 40e place (elle était 42e en 2008 et 39e en 2007). Paris-Sud-XI passe de la 49e à la 43e place. Enfin, l’Ecole normale supérieure poursuit sa progression en passant de la 73e à la 70e place (après avoir été 83e«Si l’on met de côté l’année 2004, où le classement avait été chamboulé en raison de modifications dans les critères, la situation est assez stable», reconnaît Gilbert Bereziat, vice-président aux relations internationales de Paris-VI. Mais la dernière - et majeure - ânerie de Sarkozy consiste à laisser croire que la réforme de l’autonomie aurait pu avoir un impact sur l’évolution du classement 2009. Il n’en est rien. «Il n’y a aucune relation de cause à effet entre la réforme de l’autonomie et le classement de Shanghai », assure sans détour Guy Couarraze, président de Paris-Sud-XI. C’est assez simple à prouver pour son université : elle n’est pas encore passée à l’autonomie (ce sera le cas au 1er janvier 2010). Et Guy Couarraze de continuer : «Mais même si on prend l’exemple de Paris-VI, qui est passé à l’autonomie en janvier dernier, la réforme n’a eu aucun effet. Ne serait-ce que parce qu’il y a une grande inertie dans la manière dont le classement de Shanghai est réalisé.» De fait, le classement se fait en grande partie en fonction des publications des chercheurs. Or, la publication d'un article est un processus long, qui peut prendre plusieurs années. A Paris-VI, Gilbert Bereziat, en convient : «Ces deux questions n’ont rien à voir. Au-delà, la réforme est bien trop récente pour qu’on dise que les universités françaises sont vraiment autonomes, et qu’on prétende en faire un bilan. Là, Nicolas Sarkozy pousse le bouchon un peu loin.» Mais c’est bien connu, le Président est un homme pressé. Y compris quand il s’agit de se tresser des lauriers.

By Cedric Mathiot. Sarkozy and universities: bullshit, cum laude.According to the President, the French universities have risen for the first time in 25 years at the Shanghai ranking, due to government reform. Big butt and triple intox.
"To reform the autonomy of universities, we have not fallen by half a centimeter. And for the first time in twenty-five years in the Shanghai rankings, French universities back. "Nicolas Sarkozy November 28 in Aubervilliers. Thus, about university reform, the President has wrapped: "To the university autonomy, which has earned us nine months of occupancy last year, we have not dropped a half - centimeter. And for the first time in twenty-five in the ranking of universities in Shanghai, French universities back. C'était possible, nous l'avons fait.» It was possible, we did. "The repeated about three days later in the discourse on the revival at La Seyne-sur-mer. Thus, French universities go back for the first time in twenty-five years in Shanghai rankings by the grace of government reform? This is a canard honors for the President, who shoots three nonsense in one sentence. The first is that the rise of French universities in Shanghai ranking can not be the first twenty-five years since this classification is only seven years old. This classification - which became inevitable but remains highly controversial because of its methodological bias-has indeed been created in 2003 to compare the best Chinese universities worldwide. More...

Posté par pcassuto à 07:30 - - Permalien [#]