15 novembre 2009

Les fondations de l’UIMM dont une dédiée à l’enseignement supérieur

Les fondations de l’UIMM sont prêtes à décoller. Début 2010, les deux fondations de l’Union des industries et métiers de la métallurgie (UIMM), dont la création avait été annoncée en septembre 2008, seront opérationnelles.
La première, destinée à renforcer les relations entre le monde de l’industrie et l’enseignement supérieur, encouragera la recherche dans des domaines intéressant l’UIMM et l’industrie française, selon la définition de Frédéric Saint-Geours, président de l’organisation patronale. Il s’agira notamment de financer des chaires dans les universités et grandes écoles. Dotation initiale: 10 millions d'euros, puis un abondement de 2 millions d'euros par an pendant 5 ans.
La seconde fondation aura pour vocation la formation, la professionnalisation, l’insertion et l’emploi industriel. Plus particulièrement, elle développera les contrats de professionnalisation pour adultes et jeunes sans qualification, favorisera les embauches dans les entreprises d’insertion et proposera des solutions aux jeunes sortis précocement du système scolaire. Son viatique est plus conséquent: 20 millions d'euros au départ et un abondement annuel de 10 millions d'euros pendant cinq ans.
Institutions: Les fondations de l’UIMM sont prêtes à décoller - WKRHAprès un an de travail dans la plus grande discrétion (« Nous ne communiquerons pas tant que les travaux et les réflexions en cours ne seront pas finalisés », dixit Jean-François Pilliard, délégué général), la task, force coordonnée depuis mai dernier par le chef de projet Denis Boissard (ex-directeur de la rédaction de Liaisons sociales, du groupe Wolters Kluwer France, dont Gestion Sociale et WK-RH font partie), a rendu sa copie. L’UIMM a opté pour le statut juridique de fonds de dotation. Une structure nouvelle, née de la loi de modernisation de l’économie.
Elle présente l’avantage de la souplesse, tout en garantissant les conditions fiscales des fondations classiques, et surtout un encadrement vertueux : la gestion d’un fonds de dotation doit être désintéressée, et les membres du conseil d’administration, bénévoles. En outre, ses fondateurs ne peuvent être attributaires d’une part de l’actif. "Par sa simplicité, le fonds de dotation a vocation à favoriser le développement du mécénat en permettant à la structure juridique de s’effacer devant le projet", résument Laurent Butstraën, coresponsable du département "organismes sans but lucratif" du cabinet Delsol & Associés, et Philippe Guay, associé en charge du secteur "associations et fondations" chez Deloitte.
Au conseil d’administration des fonds de l’UIMM siégeront, outre des dirigeants de l’Union, des chefs d’entreprise (pas uniquement du secteur de la métallurgie) et des personnalités qualifiées dont la liste n’est pas encore dévoilée. Toutefois, l’organisation patronale n’exclut pas d’y faire entrer dans un deuxième temps des représentants syndicaux. D’autant plus que Jean-François Pilliard a normalisé et nettement réchauffé les relations avec tous les syndicats.

The foundations of the UIMM are ready to take off. Beginning in 2010, the two foundations of the Union of Industrial and metal trades (UIMM), whose creation was announced in September 2008, will be operational.
The first, intended to strengthen relations between the world of industry and higher education, encourage research in areas relevant to the UIMM and French industry, as defined by Frédéric Saint-Geours, president of the employers' organization. This will include finance chairs in universities and graduate schools. Initial allocation: 10 million euros, then a matching contribution of 2 million euros per year for 5 years. More...

Posté par pcassuto à 23:35 - - Permalien [#]
Tags :


Pôles de compétitivité, premiers bilans et perspectives

La revue "Management & Avenir" publie un Cahier spécial in sur "L’émergence des pôles de compétitivité : premiers bilans et perspectives".
Introduction par Ariel Mendez et Karim Messeghem
La dynamique de territoire et l’évolution d’un pôle de compétitivité : le cas de Cosmetic Valley par Michel Barabel, Denis Chabault, Olivier Meier et Julie Tixier
L’émergence d’un pôle de compétitivité agroalimentaire : de l’encastrement à l’ambidextrie par Karim Messeghem et Agnès Paradas
Management des pôles de compétitivité et structures en réseau : une analyse de la filière agroalimentaire par François Fulconis et Jérôme Joubert.
Les PME multimédia et logiciel éditeur dans le pôle de compétitivité « Solutions Communicantes Sécurisées » : quel mode de gouvernance pour quelle intégration industrielle ? par Martine Gadille et Maud Pélissier
Pôles de compétitivité constitués de PME : quelle gouvernance pour quelle performance ? par Rachel Boquet, Ariel Mendez, Caroline Mothe et Manuela Bardet
Les pôles de compétitivité comme leviers cognitifs de création de valeur : cas de I-TRANS et MER PACA par Marc Bidan et Isabelle Dherment-Férère:
Cet article s’interroge sur la capacité des pôles de compétitivité à générer effectivement de la valeur par l’innovation et le pilotage de projets risqués. Il s’appuie sur l’apport des théories cognitives de création de valeur. L’étude empirique qualitative est partiellement basée sur la grille d’analyse de Wirtz (2006) et sur l’identification et le traitement des coûts cognitifs...
L’article se propose de répondre à cette question en trois parties. La première met en perspective les différentes approches théoriques de la création de valeur en insistant sur l’approche cognitive. La seconde partie adapte cette approche aux pôles de compétitivité et souligne combien le discours, les processus et les structures de gouvernance des pôles confortent les théories cognitives de la création de valeur. La troisième et dernière partie confronte cette vision aux pratiques des acteurs en recueillant et analysant les perceptions des parties prenantes (experts) de deux pôles à vocation mondiale, I-Trans et Mer Paca sur les sources de création (ou destruction) de valeur.
La rivista "Management & Futuro", pubblicato in una sezione speciale su "La creazione di raggruppamenti: primi risultati e prospettive. Il cluster come leve di creazione di valore cognitivo: il caso di I-TRANS e MER PACA da Marc Bidan e Isabelle Dherment-Ferere:
Questo articolo domande la capacità di cluster effettivamente generare valore attraverso l'innovazione e progetti pilota rischioso. Essa si basa sui contributi delle teorie cognitive della creazione di valore. Lo studio qualitativo empirico si basa parzialmente sul quadro analitico del Wirtz (2006) e l'identificazione e il trattamento dei costi cognitivi... La terza ed ultima sezione confronta questa visione con le pratiche degli attori nel raccogliere e analizzare le percezioni dei soggetti interessati (esperti) di due gruppi a livello mondiale, I-Trans Mer PACA e le fonti della creazione (o distruzione) di valore.
La gestione di cluster e di strutture di rete: l'analisi della catena alimentare da François Fulconis e Jerome Joubert. Maggiori informazioni...

Posté par pcassuto à 09:27 - - Permalien [#]