10 novembre 2009

5e rencontres nationales du réseau JURISUP

http://jurisup.u-strasbg.fr/jurisup/images/portail/2.gifDu 27 au 29 janvier 2010 se tiendront les 5e rencontres nationales du réseau JURISUP à Nancy, à l'initiative de l'Université Henri Poincaré Nancy 1.
Le programme de ses journées, réservées aux membres du réseau et à ses invités, est désormais disponible. Les journées seront donc intitulées "Responsabilités... élargies ?"
Après une matinée consacrée à l'accueil des participants et à l'ouverture institutionnelles des journées, les membres du réseau pourront assister diverses conférences sur les thématiques suivantes : les missions et stages à l'étranger, le cumul d'activités et la déontologie dans les établissements d'enseignement supérieur, le contrôle de légalité des actes administratifs ou encore les nouvelles dispositions de la procédure contentieuse administrative. Ces tables rondes seront animées par des experts de tous horizons : magistrats, représentants de ministères, d'administrations déconcentrées, de collectivités territoriales, d'organismes publics ou privés français et étrangers. Une demi-journée complète sera consacrée à la vie interne du réseau : élection d'un nouveau bureau, compte rendu des travaux collaboratifs de l'année 2009, mise en place des nouveaux groupes collaboratifs pour l'année 2010. Vous pouvez télécharger le programme complet en cliquant ici.
http://jurisup.u-strasbg.fr/jurisup/images/portail/2.gifFrom 27 to 29 January 2010 will be held the 5th meeting of the national network JURISUP Nancy, at the initiative of the University Henri Poincaré Nancy 1. The program's day, reserved for network members and their guests, is now available. The days are therefore entitled "Responsibilities ... extended?"
After a morning in welcoming participants to the opening days of institutional, network members will attend various conferences on the following themes: missions and internships abroad, multiple activities and ethics institutions of higher education, control of legality of administrative acts or new provisions of the administrative litigation. More...

Posté par pcassuto à 17:08 - - Permalien [#]
Tags :


Travailler après 50 ans

La question des seniors est polluée par des représentations qui renvoient à des traits culturels bien plus qu’à des réalités objectives. La question des « seniors », en particulier dans les métiers de l’ingénierie et de l’encadrement, est ainsi polluée par des représentations dont on ne sait pas exactement d’où elles sortent, mais qui renvoient bien davantage à des traits culturels qu’à des réalités objectives. Ce jeunisme ne date pas d’hier. Ceux dont la position est aujourd’hui fragilisée furent il y a trente ans de « jeunes cadres dynamiques », pour reprendre une formule emblématique de la presse magazine de l’époque. Aujourd’hui, on s’interroge gravement sur leur employabilité. De belles âmes en appellent à la responsabilité de l’entreprise, dans des termes qui laissent supposer qu’elle leur doit bien ça, et que s’ils sont devenus une charge pour elle, elle a une sorte de devoir moral de leur conserver une place en son sein. On oublie un peu, en développant ces chimères, que l’entreprise peut avoir un intérêt à les faire travailler ; qu’ils ont, tout simplement, une valeur. Ce n’est pas au nom de ses responsabilités que l’entreprise est appelée à investir dans ses quinquas, mais au nom de ses intérêts bien compris. À s’inscrire dans une perspective moralisante, on court le risque de laisser perdurer une imagerie débilitante (les seniors « usés, fatigués »), et avec elle des appels à la bonté dont s’exempteront allègrement ceux qui refusent de se laisser dicter leur agenda par autre chose que des raisons économiques. Vitaminer l'emploi des seniors: Quelques pistes pour changer de culture, Emploi et carrières: Un tableau contrasté, Progrès technologique et employabilité des seniors, Comprendre et agir, Négociations, accords, plans d'action, Négocier sur l'emploi des seniors, L'entretien professionnel de mi-carrière: Un rendez-vous à prendre, Risques et opportunités du tutorat, La décision de prendre sa retraite: Questions et représentations, Pour une transition douce et progressive, Que nous disent les suicides professionnels, Des pratiques sociales innovantes et transversales à développer en pleine autonomie, Lectures.
De kwestie van de oudere werknemers wordt vervuild door voorstellingen die betrekking hebben op de culturele eigenschappen in plaats van met objectieve realiteit. Het probleem van de ouderen, met name in de technische beroepen en coaching, is zo vervuild voorstellingen die we niet precies weten waar ze ontstaan, maar veel meer verwijzen naar de culturele kenmerken die objectieve realiteit. Mer...

Posté par pcassuto à 09:14 - - Permalien [#]

Les pôles de compétitivité : Le triptyque entreprises-recherche-formation reste bancal

http://www.senat.fr/images/t11_logo.gifLe Sénat a fait paraître, le 14 octobre 2009, le rapport d'information n°40 (2009-2010) sur les pôles de compétitivité.
1. Le triptyque entreprises-recherche-formation reste bancal.

71 pôles sont aujourd'hui labellisés et près d'un an après le lancement de la seconde phase du dispositif par le Président de la république, la commission de l'économie a souhaité porter son attention sur ce dispositif. Un groupe de travail a été constitué en février 2009, afin de faire le point sur cette politique et formuler des propositions d'amélioration. Le bilan des pôles de compétitivité apparaît positif, avec une mobilisation de l'ensemble des acteurs et notamment des collectivités territoriales. Le nombre important de pôles permet par ailleurs au dispositif d'avoir un réel impact en matière d'aménagement du territoire. Le dispositif peut cependant être amélioré sur plusieurs aspects: -le renforcement des liens entre pôles et enseignement supérieur, -la réduction des délais de versement des crédits destinés aux projets et des crédits d'animation destinés aux pôles, -les régions doivent être davantage associées au dispositif. Les perspectives à long terme sont évoquées dans ce document: -les pôles de compétitivité doivent être mis au service d'une véritable politique industrielle, -l'intégration des pôles dans des réseaux européens voire euro-méditerranéens. Rapport du Sénat sur les pôles de compétitivité. Les rapporteurs : Michel HOUEL, Marc DAUNIS. Le rapport en une page.
La Formation dans le rapport
1. Le triptyque entreprises-recherche-formation reste bancal
Le dispositif des pôles de compétitivité repose sur le triptyque entreprises-recherche-formation.
De nombreux témoignages recueillis par le groupe de travail ont souligné que ce triptyque était encore aujourd'hui bancal, du fait du déficit d'intégration de certains acteurs : les liens entre organismes de formation et entreprises devraient notamment être renforcés.
Plus globalement, le groupe de travail constate que le volet formation constitue aujourd'hui l'aspect le plus perfectible du dispositif.
M. Gilles Bloch, directeur général de la recherche et de l'innovation du ministère de la recherche et de l'enseignement supérieur, a souligné lors de son audition par le groupe de travail que la formation devait devenir un axe stratégique du dispositif alors qu'elle était restée jusqu'à présent trop souvent à l'écart de la stratégie de nombre de pôles de compétitivité.
M. Michel Mercier, ministre de l'espace rural et de l'aménagement du territoire, souligne également que « l'implication [des pôles] dans une politique de formation est (...) inégale »53(*).
De même, interrogés par le groupe de travail, M. Philippe Braidy, directeur du développement territorial et du réseau de la Caisse des dépôts, et Mme Jacqueline Lecourtier, directeur général de l'Agence nationale de la recherche (ANR), ont souligné les limites de l'intégration des universités dans le dispositif.
Ces témoignages rejoignent le constat dressé par l'évaluation réalisée par CM International et le BCG, selon lesquels « un effort est à faire autour des sujets liés à la formation »54(*). Le Conseil économique et social a estimé quant à lui que la formation constituait le « parent pauvre55(*) » des pôles, relevant qu'« une meilleure collaboration des pôles avec les universités et les écoles devrait conduire à la mise en place de formations qui permettent d'accompagner et d'anticiper l'évolution des métiers liée aux innovations technologiques » 56(*).
L'aspect formation est pourtant un aspect essentiel du dispositif des pôles de compétitivité. Comme le rappelle le Conseil économique et social, le cahier des charges des pôles indiquait que « l'offre de formation, qu'il s'agisse d'enseignement supérieur ou non, est essentielle à l'attractivité pour les entreprises, mais aussi au développement des entreprises existantes. Il convient donc de la renforcer, en veillant à répondre au mieux aux besoins à moyen et long termes des entreprises et des laboratoires de recherche ».
L'Association pour l'emploi des cadres (APEC) estime également que « la formation continue constitue un levier efficace pour professionnaliser les acteurs des pôles » et que « les collaborations avec les centres d'enseignements supérieurs restent le meilleur moyen de préserver et de développer les compétences sur le long terme sur un territoire ».
Si le groupe de travail constate les déficiences de l'aspect formation du dispositif, il relève cependant que certains pôles ont lancé des initiatives particulièrement intéressantes dans ce domaine, avec, par exemple, la mise en place de formations adaptées aux besoins des pôles.
CM International et le BCG notent ainsi dans leur évaluation que « l'implication des universités et des grandes écoles au sein des pôles se développe progressivement, notamment à travers la définition de formations labellisées par les pôles ».
Le groupe de travail souligne ainsi l'intérêt des initiatives lancées en matière de formation par le pôle nucléaire de Bourgogne (PNB), pourtant mal classé par l'évaluation réalisée sous l'égide de la DIACT, dont il a pu prendre connaissance lors de son déplacement en Bourgogne. Ces initiatives constituent une référence et le groupe de travail estime qu'elles devraient inspirer les autres pôles de compétitivité.
Le groupe de travail préconise ainsi que le pôle de compétitivité d'un territoire soit représenté au sein des instances de gouvernance de l'université de ce territoire - ou de l'éventuel Pôle de recherche et d'enseignement supérieur (PRES). Le président du pôle de compétitivité pourrait par exemple être membre du conseil d'administration de l'université.
Le croisement des gouvernances des deux entités permettrait l'émergence de véritables stratégies concertées, favorisant à court terme la création de formations nouvelles dans le champ d'activité du pôle de compétitivité et, à plus long terme, une prévision de l'évolution en matière de formation qui pourrait être intégrée dans le plan stratégique de l'université.
http://www.senat.fr/images/t11_logo.gif
Senaten utfärdats, October 14, 2009, Information Report No 40 (2009-2010) på kluster.
1. Triptyken business-forskning-utbildning är fortfarande vacklande.
71 kluster är nu certifierade och nästan ett år efter lanseringen av den andra etappen av enheten genom att presidenten, utskottet för ekonomi ville ha hans uppmärksamhet på den här enheten. En arbetsgrupp bildades i februari 2009 för att utvärdera denna politik och ge förslag till förbättringar. Balansen av kluster är positiva, med en mobilisering av alla berörda parter, inklusive lokala myndigheter. Det stora antalet poler gör också att enheten har en verklig effekt på planeringen. Enheten kan dock förbättras på flera punkter: det starkare kopplingar mellan kluster och högre utbildning, vilket minskar tiden för utbetalning av medel för projekt och krediter animering för pol-ska regionerna vara mer delaktiga enheten. De långsiktiga utsikterna diskuteras i detta dokument:-poler konkurrenskraft måste placeras till tjänst för en verklig industriella integrationen av kluster i europeiska nätverk och även för Europa-Medelhavsområdet. Senatens rapport om polerna konkurrenskraft. Föredragande: Michael Houel, Marc DAUNIS. Rapporten på en sida. Mer...

Posté par pcassuto à 08:58 - - Permalien [#]