Retour à la page d'accueilLe classement des universités européennes et mondiales dont l'Union européenne (UE) va se doter doit devenir "une référence dans le monde entier" et "supplanter" les classements internationaux actuels, a plaidé jeudi la ministre de l'Enseignement supérieur, Valérie Pécresse.
Ce projet de "classement", qui sera en fait une "cartographie" par disciplines conçue comme une aide au choix des étudiants, a été lancé à l'initiative de Mme Pécresse lors de la présidence française de l'UE en 2008. "L'objectif est qu'il devienne une référence dans le monde entier et qu'il supplante par sa qualité et sa pertinence les classements actuels", a déclaré Mme Pécresse lors d'une rencontre organisée par l'Institut Thomas More, à deux semaines de la publication du classement de Shanghaï 2009 des universités mondiales. Ce classement, publié depuis 2003 par l'université Jiao Tong des communications de Shanghaï, fait la part belle aux établissements américains mais sa méthodologie est très contestée, en France mais pas seulement. La cartographie européenne doit devenir "une alternative aux classements internationaux existants" car leur "remise en cause est très importante aujourd'hui", a dit Mme Pécresse.
Parmi les différentes critiques faites aux classements existants, la ministre a notamment relevé "leurs méthodologies", qui ne sont "pas concertées avec les acteurs" de l'enseignement supérieur et de la recherche. Après le lancement d'un appel d'offres fin 2008, la Commission européenne a confié en juin 2008 l'élaboration du projet européen au consortium Cherpa, qui regroupe cinq institutions spécialisées sur l'enseignement supérieur (deux néerlandaises, une belge, une française et une allemande) et deux entités européennes. Ce consortium doit élaborer la "conception du modèle" d'ici fin 2009 et il mènera "un test de faisabilité en 2010 avec 150 établissements dans le monde et dans deux disciplines, la gestion et les sciences de l'ingénieur", a précisé Mme Pécresse. "Cela prend du temps, mais on veut une démarche jugée irréprochable", a-t-elle justifié.
Back to HomeValerie Pécresse: the European rankings, a "reference" for Universities. The ranking of universities in Europe and worldwide including the European Union (EU) will provide should become "a reference in the world" and "replace" the current international rankings, pleaded Thursday Minister of Higher Education, Valérie Pécresse. After launching a tender in late 2008, the European Commission has entrusted in June 2008 the draft European consortium Cherpa, which includes five specialized institutions of higher education (two Dutch, one Belgian, one French and German) and two European entities. The consortium must develop the "model design" by the end of 2009 and it will lead "a feasibility test in 2010 with 150 locations worldwide and in two disciplines, management and engineering," said Ms. Pécresse. "It takes time, but we want an approach considered irreproachable," she justified. More...