15 octobre 2009

La Conférence des Présidents d'Université et l'ARF signent une convention de coopération

Cette convention-cadre, signée le 12/10 en région Aquitaine, a pour objet d'organiser les actions contribuant à promouvoir une "Société de la Connaissance" sur les territoires. Convention-cadre ARF CPU.
Valérie Pécresse a participé au colloque «Attractivité et développement des territoires» organisé par l’Association des régions de France et la Conférence des présidents d’université. A cette occasion, la ministre a insisté sur la complémentarité de l’Etat et des régions, notamment en matière immobilière et dans le domaine de la vie étudiante. Elle a néanmoins rappelé qu’en termes de financements, 85% des financements perçus par les universités émanaient de l’Etat. Discours de Valérie Pécresse.
Extraits: Mais je pense aussi au tissu économique et industriel des différents territoires, et tout particulièrement aux pôles de compétitivité. Je sais que le rapprochement des pôles et du monde académique et scientifique est en marche, mais il faudra l’accélérer... Les priorités de développement économique d’une région doivent ainsi être confrontées à l’évaluation scientifique nationale des laboratoires, et aux attentes des milieux économiques, singulièrement celles des pôles de compétitivité.
http://www.cpu.fr/fileadmin/img/logo_cpu.jpgPour la première fois, les universités et les régions décident de définir un cadre pour leurs nombreuses coopérations et d’adopter une méthodologie concertée pour les adopter et les évaluer. Cette nouvelle méthodologie repose principalement sur la mise en place de schémas régionaux de l’enseignement supérieur et de la recherche, déclinés sous forme de contrats pluriannuels passés entre la ou les universités et leur région.
Les objectifs poursuivis par ces schémas directeurs se développent selon plusieurs axes : - accroissement du potentiel universitaire et scientifique des établissements : développement de bâtiments universitaires et scientifiques, d’équipements scientifiques et pédagogiques, etc.; - production de connaissances nouvelles : recherche en lien avec les besoins économiques, sociaux et culturels du territoire, par exemple dans le domaine économique; - recherche collaborative entre universités et entreprises (pôle de compétitivité, clusters économiques…) ; mise en cohérence des actions (plateformes technologiques, etc.); - innovation par le transfert de connaissances : innovation dans les champs technologique, managérial, social et sanitaire; - accroissement et adaptation de l’offre de formation initiale, continue et par apprentissage en relation avec les besoins des territoires. Par exemple, la satisfaction des besoins de formation des pôles de compétitivité est une condition de leur réussite; - amélioration du logement et de la vie étudiante; - diffusion de la culture scientifique, technique et industrielle; - coopération conjointe à l’international : accueil d’enseignants chercheurs et d’étudiants étrangers, mobilité internationale des étudiants, etc.
The Conference of University Presidents and the ARF sign cooperation agreement. This framework agreement, signed on 12/10 in the Aquitaine region, is to organize activities to help promote a "knowledge society" in the territories. Speeches Valerie Pécresse. More.
Konferensen för universitets presidenter och ARF underteckna samarbetsavtalet.
Denna ram avtal, som undertecknades den 12/10 i regionen Aquitaine, är att ordna aktiviteter för att främja ett "kunskapssamhälle" i distrikten. Ramkonvention ARF CPU
. Tal Valerie Pécresse. Mer.

Posté par pcassuto à 00:39 - - Permalien [#]
Tags : ,


Développer l'alternance dans la Fonction publique

http://www.carif-poitou-charentes.asso.fr/Skins/CARIF/images/General/Menu/F1_1.jpgLaurent Hénart a remis au Premier ministre un rapport sur le développement des formations en alternance dans le secteur public. Le rapporteur constate que l’alternance reste encore peu développée et propose de porter à 50 000 le flux annuel d’entrée de jeunes formés dans les trois fonctions publiques. En 2008, 6 400 apprentis ont été accueillis dans ce cadre, auxquels s’ajoutent 665 jeunes recrutés via le Pacte. L’objectif est que d’ici cinq ans, 25 % des recrutement dans la fonction publique territoriale puissent être fait par ce biais.
Laurent Hénart, recommande au gouvernement de mettre en place une « programmation nationale et territoriale » qui s’inscrirait dans la durée. Au niveau de l’Etat, chaque ministère définirait une politique d’apprentissage avec des objectifs à décliner dans les services et les établissements publics. Au niveau régional, les CCREFP (Comités de coordination régionaux de l’emploi et de la formation professionnelle) devraient se doter d’une "commission apprentissage". Dans la même optique, les COM (contrat d’objectifs et de moyens) devraient prévoir des objectifs de développement de l’apprentissage dans le secteur public.
En matière de financement, le rapporteur propose d’instaurer un système de bonus-malus pour inciter chaque ministère ou service déconcentré à accueillir au moins 1 % de jeunes en apprentissage parmi leurs effectifs. Dans les collectivités territoriales et les établissements hospitaliers, le coût résiduel de formation d’un apprenti pourrait être pris en charge par le FNDMA (Fonds national de développement et de modernisation de l’apprentissage), par le CNFPT (Centre national de la fonction publique territoriale) et l’ANFH ( Organisme collecteur des fonds de la  formation de la fonction publique hospitalière). Une aide supplémentaire de 2 000 euros par an et par apprenti formé pourrait être octroyé aux collectivités de moins de 20 agents. Le rapport propose également une prime de 3 200 euros par apprenti recruté dans le secteur public ajoutée au 1 800 euros déjà en vigueur suite au plan d’urgence en faveur de l’emploi des jeunes.
D’autres propositions sont également avancées comme l’alignement des rémunérations des apprentis du secteur public sur celles du secteur privé ; l’extension du dispositif des développeurs d’apprentissage aux employeurs publics ; la simplification de l’enregistrement des contrats ; une articulation plus nette de la formation avec des perspectives de recrutement et basée sur l’obtention d’un diplôme ou d’un titre répertorié au Répertoire national des certifications professionnelles.

http://www.carif-poitou-charentes.asso.fr/Skins/CARIF/images/General/Menu/F1_1.jpgLawrence Hénart pristatė Ministras Pirmininkas apie Sandvičo kursai vystymo viešajame sektoriuje ataskaitą. Pranešėjas pažymėjo, kad Mija vis dar yra neišvystyta ir pasiūlė 50 000 metinio srauto įrašas jaunimo apmokyti tris valstybines funkcijas. 2008 m. 6 400 mokiniai, buvo palankiai šiuo atžvilgiu, plius 665 įdarbinti per jaunimo paktas. Tikslas yra tai, kad per penkerius metus 25% darbuotojų samdymo ir visuomeninės paskirties žemės sklypas gali būti per šio. Daugiau...

Posté par pcassuto à 00:32 - - Permalien [#]
Tags :

Pour la VAE, le Fongecif IdF signe un contrat de partenariat

http://www.fongecif-idf.fr/img/logo-fongecif.pngVAE : signature d'un contrat de démarche partenariale. Le 7 octobre 2009, le Fongecif Île-de-France a signé un contrat de démarche partenariale avec les représentants de cinq organismes accompagnateurs de VAE.
Les signataires de la démarche partenariale sont : * les DAVA / CAVA Île-de-France, * les Universités franciliennes, * l'AFPA Île-de-France, * l'IGS, * le CNAM.
Cette démarche partenariale, qui fait l'objet d'une expérimentation d'un an et demi, permettra au Fongecif de s'assurer de la qualité des prestations d'accompagnement qu'il finance.
Pour évaluer les coûts et la qualité des prestations proposées par les accompagnateurs de VAE, le Fongecif Île-de-France s'appuie sur une liste de 6 critères à respecter qui sont : * l'engagement dans une démarche qualité, * l'étude de la faisabilité du projet VAE, * les informations à transmettre au candidat en amont d'une démarche de VAE, * le respect d'une démarche en 4 phases, * l'évaluation.
Les organismes paritaires doivent ainsi prouver qu'ils sont engagés dans une démarche qualité reconnue, qu'ils étudient la faisabilité du projet du candidat avant de commencer l'accompagnement et qu'ils évaluent sa satisfaction à l'issue de leur collaboration.
http://www.fongecif-idf.fr/img/logo-fongecif.pngVAE: ondertekening van een contract van partnerschap.On October 7, 2009, heeft de Fongecif Ile de France tekende een partnerschap met vertegenwoordigers van vijf organisaties leiders van de VAE.
De ondertekenaars van het partnerschap aanpak zijn: DAVA / CAVA Ile-de-France, de Universiteiten franciliennes, AFPA Ile-de-France, GHI, CNAM. Meer...

Posté par pcassuto à 00:15 - - Permalien [#]
Tags :