http://www.centre-inffo.fr/blog/reforme/squelettes/imgsquelette/titre.gifLe projet de loi sur l’orientation et la formation tout au long de la vie adopté le 23 septembre par le Sénat sera examiné du 6 au 10 octobre par la commission mixte paritaire à l’Assemblée nationale. Le texte repassera ensuite devant l’Assemblée nationale le 13 octobre et le lendemain au Palais du Luxembourg.
Sept sénateurs [Catherine Procaccia (UMP), Jean-Claude Carle (UMP), Alain Gournac (UMP), Christiane Demontès (PS), Claude Jeannerot (PS), Daniel Dubois (Union Centriste), Annie David (PC). Sénateurs suppléants : Jean-François Humbert (UMP), Jacques Legendre (UMP), Colette Mélot (UMP), Jean-Pierre Plancade (RDSE), Gisèle Printz (PS), Patricia Schillinger (PS), M. André Trillard (UMP)] et sept députés [Pierre Méhaignerie (UMP), Claude Goasguen (UMP), Gérard Cherpion (UMP), Jean-Paul Anciaux (UMP), Monique Iborra (PS), Michel Issindou (PS), Jean-Patrick Gille (PS). Députés suppléants : Françoise Guégot (UMP), Bernard Perrut (UMP), Dominique Tian (UMP), Jean-René Marsac (PS), Alain Rousset (PS), Francis Vercamer (Nouveau centre)] vont devoir élaborer un texte de consensus entre les orientations prises par chacune des deux chambres.
Les signataires de l’Ani du 7 janvier ont pour leur part transmis un message le 2 octobre à la Commission où ils précisent leurs souhaits d’évolution du projet de loi, et notamment : autonomie des partenaires sociaux pour la répartition entre les contributions professionnalisation et plan de formation du versement des Opca au FPSPP ; autonomie encore des syndicats pour déterminer la péréquation que devra assurer le FPSPP en faveur des Opca et des Opacif ; élargissement de la liste des bénéficiaires des publics bénéficiaires des financements du FPSPP ; suppression de la convention triennale d’objectifs et de moyens prévue entre chaque Opca et l’Etat.
Les autres points relevés par le Sénat comme modifiant le texte de l’Assemblée nationale et qui seront débattus cette semaine : • La mise en place, à titre expérimental, d’un livret de compétences pour les élèves du premier et du second degré • La portabilité du droit individuel à la formation (Dif) • La possibilité pour des jeunes de 15 ans, sous statut scolaire, de découvrir au sein d’un centre de formation d’apprentis un métier vers lequel ils envisagent de se diriger • la suppression de l’agrément préfectoral préalable au recrutement d’apprentis dans le secteur public • le rétablissement de la possibilité de dissoudre une personne morale en cas de condamnation pour escroquerie afin de lutter plus efficacement contre les dérives sectaires.
http://www.centre-inffo.fr/blog/reforme/squelettes/imgsquelette/titre.gifDet lagförslag om yrkesvägledning och utbildning under hela livet som antogs den 23 September av senaten kommer att granskas från 6 till 10 oktober av den gemensamma kommissionen i nationalförsamlingen. Texten återgår sedan till nationalförsamlingen 13 oktober och bredvid Palais du Luxembourg. Andra punkter som togs upp av senaten som ändrar texten i nationalförsamlingen och kommer att diskuteras den här veckan: • Införande, på försök, • ett häfte med kompetens för elever i första och andra gradens The överföra den enskildes rätt till utbildning (DIF) • Möjlighet till 15 år i skolan, upptäcktes ett utbildningscenter för lärlingar och en handel som de planerar att flytta • avskaffandet av prefekturernas godkännande före rekryteringen av lärlingar inom den offentliga sektorn • återställa förmågan att upplösa ett bolag om han döms för bedrägeri, för att mer effektivt bekämpa sekterism. Mer...