24 septembre 2009

L'évaluation en débat dans le Supérieur

En partie contestée dans l'enseignement scolaire, l'évaluation l'est tout autant dans l'enseignement supérieur et notamment dans le champ des sciences humaines et sociales. Après la revue Cités, qui avait consacré son numéro de printemps à cette thématique, deux autres blogs viennent apporter des arguments aux détracteurs de l'évaluation mise en place aujourd'hui. D'abord, le blog "Evaluation de la recherche en SHS" liste un certain nombre de travaux sur la notion même d'évaluation. Ensuite, sur son blog, l'universitaire Pierre Jourde mène une charge violente contre l'évaluation promue par le ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche, et notamment mise en musique par l'Aeres, l'agence d'évaluation du supérieur. Et, pour Pierre Jourde, il n'y a qu'une conclusion : "Sous couvert de liberté et d'autonomie, l'Etat français est obsédé par le contrôle."

部の学校教育の問題では、評価を均等に高等教育で、人文科学と社会科学の分野で特に重要です。 都市の評価、このテーマには春の問題を捧げていた後、2つの他のブロガーから批判の声に今日の実装評価の引数を確認します。 まず、 研究SHSのブログを"評価"の評価をコンセプトに作品の数を示します。 その後、自身のブログで、Aeres、報道機関による評価は省高等教育と研究の推進に対する大学のピエールJourde暴力行為を担当し、音楽の特定のセットへが高くなります. もっと見る...

Posté par pcassuto à 17:44 - - Permalien [#]
Tags :


Tout le dossier de la réforme de la formation sur le site du Sénat

http://www.senat.fr/images/t11_logo.gifProjet de loi relatif à l'orientation et à la formation professionnelle tout au long de la vie (procédure accélérée engagée par le Gouvernement le 29 avril 2009)

Assemblée nationale (dossier législatif sur le site de l'Assemblée nationale)

  • Texte n° 1628 de Mme Christine LAGARDE, ministre de l'économie, de l'industrie et de l'emploi, déposé à l'Assemblée Nationale le 29 avril 2009
  • Rapport n° 1793 de M. Gérard CHERPION, député, fait au nom de la commission des affaires sociales, déposé le 2 juillet 2009
  • Texte de la commission n° 1793 déposé le 2 juillet 2009
  • Avis n° 1700 de M. Jean-Paul ANCIAUX, député, fait au nom de la commission des affaires économiques, déposé le 27 mai 2009
  • Texte n° 324 adopté par l'Assemblée nationale le 21 juillet 2009

Sénat

La loi en 3 questions
 
 
Date : 16/09/2009 - Durée : 03:28
  • Ce qu'apporte le projet - Jean-Claude CARLE (UMP)
  • Ce que modifie la commission - Jean-Claude CARLE (UMP)
  • L'avis de l'opposition - Claude JEANNEROT (SOC)

http://www.senat.fr/images/t11_logo.gifBill on the guidance and lifelong training (accelerated procedure initiated by the Government April 29, 2009)

National Assembly (legislative file on the site of the National Assembly).
Senate

Posté par pcassuto à 15:51 - - Permalien [#]
Tags : ,

Le Sénat approuve la réforme de la formation professionnelle

http://www.google.com/hostednews/img/small-google-logo.gifLe Sénat apporte de nouvelles contraintes à la formation professionnelle, de Suzette BLOCH
Stages, apprentissage, droit à la formation, livret scolaire de compétences : le Sénat a adopté mercredi, après les députés, la réforme de la formation professionnelle à laquelle il a apporté de nouvelles contraintes.
Le projet de loi vise à élargir l'accès à la formation et à réorienter les moyens vers les publics prioritaires comme les chômeurs, précaires, peu qualifiés ou PME. La majorité a également profité de ce texte pour corriger le "couac" législatif sur les sectes, né de l'adoption en mai, dans le cadre d'une loi de simplification et de clarification du droit, d'une disposition passée inaperçue qui aboutissait à interdire la dissolution de l'Eglise de scientologie. Après le tollé général suscité par cette mesure, un amendement centriste a finalement rétabli la possibilité de dissoudre une secte pour escroquerie.
La réforme de la formation professionnelle a été approuvée par 180 sénateurs contre 138. L'UMP et l'Union centriste ont voté pour, le PS, le PCF et les Verts contre. Ces derniers ont critiqué "le retour en force de l'Etat dans la formation au détriment des régions" et le démantèlement de l'AFPA.
Le projet de loi s'inspire d'un accord signé en janvier 2009 par les partenaires sociaux, qui prévoit de former chaque année 200.000 chômeurs de plus et 500.000 salariés peu qualifiés, notamment dans les petites entreprises, via un Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels (FPSPP). Il a été largement amendé par le Sénat. Ce dernier a restreint le champ des bénéficiaires du FPSPP en écartant notamment les salariés peu qualifiés. Il a sécurisé ce fonds en votant le report automatique de ses excédents d'une année sur l'autre, empêchant une ponction par l'Etat à d'autres fins.
Le texte encadre aussi le fonctionnement des OPCA, les organismes qui collectent et redistribuent les cotisations des employeurs, en prévoyant, via une convention avec l'Etat, une indexation de leurs frais de gestion (9 à 11% des sommes perçues) sur les résultats obtenus. Les sénateurs ont levé certains obstacles à la "portabilité" du droit individuel à la formation (Dif), c'est-à-dire la possibilité pour un salarié d'utiliser ce droit s'il change d'entreprise.
Ils ont également élargi le contrat de professionnalisation (formation en alternance) aux titulaires du RSA, de l'allocation de solidarité spécifique ou aux handicapés et permis son allongement jusqu'à 24 mois pour certains. Ils ont renforcé le volet jeunes en assouplissant les modalités d'entrée en apprentissage, notamment dans la fonction publique, autorisé l'entrée des jeunes dans les centres de formation (CFA) à 15 ans (au lieu de 16 ans) et interdit les stages en entreprise hors cursus scolaire. Les sénateurs ont enfin validé, au grand dam de la gauche, le transfert des psychologues de l'AFPA à Pôle emploi. "Nous avons fait un grand ménage dans la formation professionnelle afin de nous assurer que ce soit de l'argent investi efficacement pour les salariés et les demandeurs d'emploi qui en ont besoin", a déclaré le secrétaire d'Etat à l'Emploi Laurent Wauquiez. Inscrit en procédure accélérée (une lecture par assemblée), le texte doit maintenant passer en Comission mixte paritaire (7 sénateurs, 7 députés) avant un vote définitif. Compte rendu analytique officiel du 23 septembre 2009.
http://www.google.com/hostednews/img/small-google-logo.gifSenaten ger nya krav på yrkesutbildning, Suzette Bloch
Praktikplatser, lärlingsplatser, rätt till utbildning, skola yrkesfärdigheter: senaten passerade onsdag, efter deputerade, reformen av yrkesutbildningen som har medfört nya krav. Propositionen syftar till att öka tillgången till utbildning och att styra resurser till offentliga prioriteringar såsom arbetslöshet, osäkra, lågutbildade eller medelstora företag. De flesta tog också texten för att rätta till "kvacksalvare" lagstiftning om sekter, född av antagandet i maj, som en del av en lag för att förenkla och förtydliga lagen, en bestämmelse som ledde obemärkt förbjuda upplösningen av Church of Scientology."Vi gjorde en fjäder rengöring inom yrkesutbildningen för att se till att pengarna investeras effektivt till anställda och sökande till anställning som behöver det, säger statssekreterare med ansvar för sysselsättning Laurent Wauquiez. förenade skyndsam (en behandling per möte), måste texten går nu kommissionen Gemensamma Joint (7 senatorer, 7 ledamöter) innan en slutlig omröstning. Sammanfattning av de officiella September 23, 2009. Mer...

Posté par pcassuto à 01:08 - - Permalien [#]