11 septembre 2009

Autonomie pour la moitié des Universités

Les présidents des facultés ont désormais les mains libres pour recruter les enseignants et faire évoluer leur carrière.
Plus de la moitié des universités françaises ont fait le choix de l'autonomie. Les dix-huit pionnières qui la pratiquent depuis janvier dernier préparent activement leur rentrée. Les principaux bouleversements qui touchent surtout le management apportent en interne une souplesse accrue. Chaque université auto­nome peut développer ses propres stratégies en matière de formation, de recrutement alors qu'elles n'avaient pas jusqu'alors la maî­trise de leurs ressources humaines.
Enveloppe de prime
La formation continue et la formation à distance procurent également des fonds. «Le principal intérêt de la loi, ce sont ces marges de manœuvre financières que l'on peut réinjecter dans certains secteurs, soit 1 % de la masse salariale», explique Gérard Blanchard, président de l'université de La Rochelle.
Pour sa petite université, cette somme atteint 400 000 euros. Les enveloppes de prime ont du coup été augmentées de 10 %. «C'est une petite révolution. On va ensuite répartir davantage les enveloppes en fonction de la perfor­mance des équipes», explique-t-il...
À La Rochelle, Alstom va financer des formations d'ingénieurs transversales, par exemple. Mais à Toulouse-I, université économique très renommée, les montants sont évidemment bien plus impressionnants : la Fondation Jean-Jacques Laffont, fondation pour l'excel­lence scientifique dans le domaine économique, dispose d'un capital de 63 millions d'euros qui, placés rapportent 1,5 à 2 millions d'euros par an. Ils ont été utilisés pour renforcer la réussite en premier cycle, embaucher en mathématiques et en économie pour augmenter le nombre de cours et diminuer le nombre d'étudiants dans ­­chaque séance travaux dirigés...
Seul bémol, certains présidents, comme Axel Kahn à Paris-V, se plaignent régulièrement d'une administration centrale et de rectorats «très tatillons». Il est vrai que la Cour des comptes qui les juge sévèrement considérait ce printemps qu'aucune ne pouvait encore être réellement considérée «comme s'étant dotée d'une gestion comptable et financière aboutie». Mais la réforme n'a que neuf mois… et trente-trois autres universités disposeront de leur propre autonomie au 1er janvier 2010.
Une université se gère désormais comme une entreprise
INTERVIEW - Philippe Dulbecco dirige l'université de Clermont-Ferrand-I: «Je gère mon université comme une entreprise»
LE FIGARO. - Quel bilan tirez-vous du passage à l'autonomie ?
Philippe DULBECCO. - Une université se gère désormais en partie comme une entreprise. En termes de management d'établissement, ça change tout. Il a fallu moderniser les procédures de gestion, les ressources humaines, les services financiers. Nous pensons désormais comme des gestionnaires de ressources humaines, ce qui n'était pas le cas avant. Nous initions notre propre politique de développement. Avant janvier, notre budget était essentiellement affecté par le ministère de l'Enseignement supérieur, depuis nous avons pu répartir nos 102 millions d'euros de façon stratégique. Certaines équipes ont pu recevoir des fonds augmentés, d'autres ont eu moins. Nous avons aussi pour objectif de limiter le nombre d'heures supplémentaires. Lorsqu'un enseignant nous « fait gagner de l'argent » grâce à ses contrats de recherche ou à la formation continue, nous réfléchissons au partage des recettes.
Comment utilisez-vous vos marges de manœuvre ?
Nous avons décidé d'engager une politique financière plus incitative. Nous élaborons un systèmede prime pour les responsables de formation et d'équipes de recherche, car ce sont eux qui mouillent leur chemise. Ils sont les piliers de l'université. Ils ont droit à une prime de responsabilité de 4500€. C'est très peu au regard d'une entreprise, mais on vient de zéro ! Ces primes sont modulées en fonction des résultats obtenus. Et, si une formation est très bien notée par les organismes évaluateurs, on va doubler la prime du responsable. Nous entendons dégager d'autres marges financières grâce à nos locaux. Nous en avons demandé la propriété et nous nous lançons dans la rénovation de quatre amphithéâtres en plein centre-ville de Clermont-Ferrand. C'est une démarche marketing, on pense les louer.
Qu'a changé l'autonomie pour l'image de l'université ?
J'ai débauché les meilleurs pour constituer mon conseil d'administration, à l'instar du président du holding Limagrain ou du numéro deux de Michelin, car je voulais des compétences fortes. Je suis fier de l'effet «club» qu'on a réussi à mettre en place en pleine crise en créant une fondation. Nous avons recueilli 3 millions d'euros et la vingtaine d'entreprises nous soutiennent. Ils s'intéressent à nous, on a envie de travailler ensemble. Si on a une idée, on la finalise vite, car la communication est directe. Grâce à l'argent récolté, de nombreux projets vont voir le jour. Avec l'entreprise Limagrain, nous mettons sur pied un pôle de compétences sur les politiques agricoles. Un autre projet, en collaboration notamment avec des laboratoires pharmaceutiques, consiste à financer des bourses pour faire venir des médecins de l'Afrique subsaharienne afin qu'ils suivent leur spécialité en France. Nous allons aussi travailler avec Sanofi sur un programme de reconversion à destination de salariés dont des postes vont être supprimés.
学校の社長は教師を募集し彼らのキャリア開発のフリーハンドがあります。
フランスの大学の半数以上の自治をオプトインしている 人の練習以来、1月に積極的に帰国準備18パイオニア。 主な変更点より高い柔軟性を提供することは、主に内部管理に影響を与える。 それぞれの自律的な大学として、彼らは、以前は自分たちのリソースを制御していない人材の訓練用に独自の戦略を策定することができます
大学は現在企業として運営されて
インタビュー-フィリップダルベッコフェラン大学クレルモンの指示、私:"私"ビジネスとしての私の大学の実行
LE FIGARO. ルフィガロ。 -どのような自治への移行のあなたの評価は?
フィリップダルベッコ。 -大学の現在のビジネスの一部として管理されます。 施設の管理の観点から、変更のすべてでは。 これは管理手続き、人的資源、金融サービスの近代化されている。 我々は今のところ考えているほどは、前のケースではなかった人的資源管理。 我々は独自の政策展開を開始します。 以来、戦略的に私たち102000000ユーロ分割して1月前に、私達の予算は、主に省高等教育によって、影響を受けた。 いくつかのチームの増加資金援助を受けることができるが、他に少ない。 また、残業の数を制限するために目指しています。 ときは、委託研究や研修を通して、"お金を節約できる"私たちを教え、我々の収入を共有すると思う。 もっと見る...

Posté par pcassuto à 23:26 - - Permalien [#]


L'OCDE toujours critique sur l'efficacité de l'enseignement supérieur français

Dans l'Hexagone, les diplômes de l'enseignement supérieur ne sont pas assez « payants » sur le plan financier, pointe l'Organisation de coopération et de développement économiques, dans son rapport annuel publié hier.
Peut mieux faire. Dans son enquête annuelle sur l'éducation, publiée hier, l'OCDE a une nouvelle fois tancé la France. Cette année, l'institution a particulièrement insisté sur les performances de l'enseignement supérieur. « La crise et la montée du chômage vont encourager plus de jeunes à poursuivre leurs études dans les années qui viennent. Or la valorisation des diplômes de l'enseignement supérieur reste encore trop modeste en France », souligne Eric Charbonnier, expert en éducation de l'OCDE. La hausse du nombre de diplômés du supérieur reste plus faible dans l'Hexagone (+ 3,7 % par an en moyenne entre 1998 et 2006) que dans les autres pays de l'OCDE (+ 4,5 %).
Pour la première fois, un indicateur sur la « valeur nette » de l'obtention d'un diplôme du supérieur a été publié hier par l'OCDE : il chiffre le bénéfice retiré par l'étudiant comparé à un arrêt d'études au niveau baccalauréat. Une projection effectuée après intégration du premier salaire et des coûts induits (perte des avantages liés à la condition étudiante, fiscalité sur le travail...). Résultat : l'avantage financier global pour les hommes est de 8 % par rapport à ce qui aurait été obtenu en s'arrêtant au bac (un montant en dessous de la moyenne OCDE). Pour les femmes, le bonus n'est même que de 4 %. « La poursuite d'études n'est pas assez motivante, en particulier pour les femmes, qui souffrent d'une inégalité salariale forte », poursuit Eric Charbonnier. Regards sur l'éducation. La note du rappport consacrée à la France sur le site de l'OCDE.
In France, the diplomas of higher education are not enough pay off financially, leading the Organization for Economic Cooperation and Development in its annual report published yesterday.
Could do better. In its annual survey on education, published yesterday, the OECD again reprimanded France. More...

Posté par pcassuto à 18:47 - - Permalien [#]
Tags :

L'Europe de l'éducation et de la formation professionnelle tout au long de la vie

http://www.2e2f.fr/images/elements/logos/logo-Agence.pngAvec ce nouveau site, l’agence nationale Europe-Education-Formation France souhaite mettre à votre disposition un portail unique d’information, de communication et de valorisation dédié aux programmes européens qu’elle met en œuvre et qu’elle gère.
Nous avons voulu et conçu une architecture plus souple et plus évolutive permettant d’intégrer plus facilement des informations au plus proche de l’actualité des programmes.
Les publics « néophytes » y trouveront toutes les informations sur les objectifs des programmes européens, les publics plus informés utiliseront le site comme base de référence au montage et au suivi de leur projet.
De nouvelles pages permettent une navigation transversale, parallèle à la navigation par programme. Ce sont les « espaces thématiques » destinés à des publics ciblés : « espace étudiant », « espace acteurs de la formation professionnelle », « espace ECVET », « se former en Europe », etc.
L’espace vidéo vous fera vivre sur le terrain des expériences de mobilité en Europe, racontées par les bénéficiaires eux mêmes.
En obtenant la certification ISO 9001 en avril 2008, l’agence a démontré qu’elle était capable de répondre aux attentes de ses bénéficiaires par la mise en place d’une logique d’amélioration continue. Après avoir axé sa politique qualité sur la gestion administrative et financière et le conseil auprès des porteurs de projet, son ambition est désormais d’étendre cette démarche vers de nouvelles activités telles que la promotion et la valorisation des programmes et dispositifs européens. La certification obtenue porte sur la gestion administrative et financière des crédits d’intervention des visites préparatoires et des séminaires de contact ainsi que sur le conseil au montage de projet des actions décentralisées du programme EFTLV.
http://www.2e2f.fr/images/elements/logos/logo-Agence.pngΜε αυτή τη νέα ιστοσελίδα, η Εθνική Υπηρεσία Ευρώπη-Εκπαίδευση-Κατάρτιση Γαλλία επιθυμεί να σας δώσει μια ενιαία πύλη ενημέρωσης, επικοινωνίας και προώθησης αφιερωμένη στα ευρωπαϊκά προγράμματα που υλοποιεί και διαχειρίζεται αυτό. Νέες σελίδες παρέχουν ένα τμήμα ναυσιπλοΐας, παράλληλα με το πρόγραμμα πλοήγησης. Αυτά είναι τα "θεματικά πεδία" για το συγκεκριμένο κοινό: "χώρο φοιτητής" "παράγοντες χώρο της επαγγελματικής κατάρτισης", "ECVET χώρο," σχηματίζεται στην Ευρώπη ", κλπ. Περισσότερα...

Posté par pcassuto à 17:51 - - Permalien [#]
Tags :

Le Centre National d'Enseignement à Distance (CNED) fête ses 70 ans

Aller a la home de France 5Le CNED propose environ 500 formations diplômantes ou non et  3 000 modules, dans tous les domaines possibles. Il est ouvert à tout public, scolaires, étudiants, universitaires, salariés,  fonctionnaires, qui ont l'envie d'apprendre.
En 2008, le CNED comptait 270 000 personnes inscrites.  Le public est composé au deux tiers d’adultes, dont 40 000 inscrits aux concours d’enseignants, 17 000 aux concours de la fonction publique, 15 000 en formation professionnelle et 10 000 en formations libres tous secteurs.
Les techniques de formation utilisées par le CNED sont la télévision, la radio, la visio-conférence, les cédéroms, les DVD-Roms et Internet. Parmi ces techniques, l'e-learning est particulièrement d'actualité : tout se fait en ligne, de la formation avec tuteur jusqu'aux classes virtuelles synchrones et interactives.
En juin 2009, les Fongécif d’Alsace, d’Aquitaine, de Basse Normandie, de Bretagne, du Centre, des Pays de Loire, d’Ile-de-France et le CNED ont signé une convention pour favoriser l’intégration de la formation ouverte et à distance (FOAD) dans les parcours de formation des salariés bénéficiaires de congé individuel de formation (CIF). Le site du CNED.
Mene kotiin Ranska 5CNED tarjoaa noin 500 tutkintoihin tai ei, ja 3 000 moduulit kaikilla mahdollisilla aloilla. Se on avoin kaikille julkisten koulujen opiskelijat, yliopistojen työntekijät, virkamiehet, joilla on halu oppia. Vuonna 2008, CNED oli 270 000 ihmistä on rekisteröity. Yleisö koostuu kaksi kolmasosaa aikuisista, joista 40 on rekisteröity kiistää 000 opettajaa, 17 000 tueksi julkishallinnon, 15 000 ja ammatilliseen koulutukseen ja 10 000 ilmainen koulutus kaikille aloille. Lisää...

Posté par pcassuto à 10:11 - - Permalien [#]
Tags :

Licence Professionnelle "Bâtiments à Hautes Performances Energétiques"

http://www.unice.fr/bhpe/images/logo.jpgProposée par l'Université de Nice-Sophia Antipolis, la licence professionnelle "Bâtiments à Hautes Performances Energétiques" est destinée à acquérir les compétences pour la gestion rationnelle de l’énergie thermique et électrique dans le secteur du bâtiment. Elle répond aux grands enjeux actuels et à venir de limitation des consommations de ressources fossiles, de réduction des émissions carbonées et de développement des énergies renouvelables.
Pour en savoir plus: Licence Pro HBPE , Dossier de présentation de la licence BHPE.
http://www.unice.fr/bhpe/images/logo.jpgOfferti dall'Università di Nizza-Sophia Antipolis, la licenza professionale "Edifici con prestazioni di alta energia" ha lo scopo di acquisire le competenze necessarie per la corretta gestione di energia elettrica e termica nel settore edilizio. Esso risponde alla limitazione di maggiore attualità e futuro del consumo di combustibili fossili, riducendo le emissioni di carbonio e lo sviluppo delle energie rinnovabili. Per ulteriori informazioni: HBPE Pro License, il file di layout BHPE licenza.

Posté par pcassuto à 01:29 - - Permalien [#]
Tags : ,