09 août 2009

Cedefop: Job opportunities - Vacancies

Expert in the Field of Adult Learning (Area Enhanced Cooperation in VET and LLL)
CEDEFOP/2009/4/AD - (AD6)
Deadline for submission: Friday, 25/09/2009  at 23:59
 
Senior Expert - Research Reporting (Area Research & Policy Analysis)
CEDEFOP/2009/3/AD - (AD8)
Deadline for submission: Friday, 25/09/2009  at 23:59

Posté par pcassuto à 14:02 - - Permalien [#]


Lifelong learning stagnating in the European Union

(size: 115kb)Lifelong learning stagnated in the European Union between 2004 and 2008: only one in ten adults participates in education and training.
This indicator expresses the proportion of people aged between 25-64 that stated they received education or training in the four weeks prior to being surveyed. This indicator can also be broken down by age or sex, and could be complemented by indicators from the Adult Education Survey that look at subjects of lifelong learning and the main provider of this activity.
The European Union set itself the ambitious benchmark of achieving by 2010 a participation rate in lifelong learning of 12.5 %. In 2008, the participation rate is 9.6 %, making it unlikely that Europe will reach the benchmark by 2010. What is a matter for concern is that participation has been stagnating at the present level, after a slight increase from 2004 (9.3 %) to 2005 (9.8 %). Participation is above the benchmark in the Nordic Member States, the UK, the Netherlands, Slovenia and Austria. Rates in Sweden (32.4 %; estimate 2007), Denmark (30.2 %) and Finland (23.1 %) are outstanding. Despite the decrease from 2004 to 2008, the level of participation in Slovenia (13.9 %) still gives a positive signal for the New Member States.
The situation is alarming in 10 Member States: 7 new Member States and 3 southern Member States. Despite a slight increase in Malta, Portugal and Greece, participation has remained below 7.0 % since 2004. Lithuania, Slovakia and Hungary fall even further behind, from 5.9 % in 2004 to 4.9 % in 2008, from 4.3 % to 3.3 %, and from 4.0 % to 3.1 % respectively. Bulgaria and Romania bring up the rear, with only one in a hundred people participating in lifelong learning. Whereas Belgium (8.6 %) and Latvia (8.4 %) were still close to the EU-average in 2004, they both experienced a slide to 6.8 % in 2008. Positive developments have been noted in Ireland (6.1 % in 2004 to 10.2 % in 2008), Estonia (6.4 % to 9.8 %), Cyprus (5.9 % in 2005 to 8.5 %) and the Czech Republic (5.8 % to 7.8 %). The data are based on Eurostat’s Labour Force Survey (EU LFS), and are subject to its methodology.

Posté par pcassuto à 13:56 - - Permalien [#]
Tags :

La VAE à la vitesse TGV

TGV Magazine d'août 2009 publie un dossier consacré à la VAE:
EN QUETE DE BONNES REPRISES

Tous les chemins mènent-ils à la fac? En tout cas, un peu partout en France, de nouveaux étudiants squattent les amphis. Envie d'un changement de cap en cours de carrière, à la recherche du temps perdu à l'université du troisième âge ? Etat des lieux.
Il y a huit mois encore, Franck, 41 ans, était commercial dans la téléphônie. Désormais depuis le début de I'année universitaire, Franck suit quotidiennement les cours de l'école de communication dans laquelle il s'est inscrit. Objectif : monter sa propre agence. Avant les premiers cours de la journée, Franck prend le café avec Mathias et Sacha, deux nouveaux potes (respectivement 27 et 22 ans). Ambiance. N'est-il pas effrayant pour un quadra de se retrouver parmi une bande de "djeun's " sur les bancs de l'amphi? Les jeunes accueillent leurs aînés avec cunosité, mais, surtout, avec bienveillance souligne Franck. Et nous sommes cornplémentaires: je leur apporte de la rigueur et eux me transmettent beaucoup de fraîcheur et de spontanéité. Il régnerait ainsi une belle solidarité entre générations. La plupart de mes "collègues" sont à peine plus âgés que ma fitle aînée, raconte Catherine, 39 ans, élève infirmière.Je ne cache pas qu'au début, cela était bizarre, mais tout se passe bien. Les échanges sont d'autant plus enrichissants. Cependant, tout n'est pas rose : reprendre des études à la quarantaine nécessite de s'adapter rapidement (notamment au niveau financier) et demande indéniablement du temps. Il faut vraiment s'accrocher à son oblectif pour ne pas flancher, avoue Sylvie, 38 ans, qui a repris un master 2 en aménagement du territoire. Car, lorsqu'on est parents, tout se complique: Quand on est une femme il vaut mieux pouvoir s'appuyer sur son conjoint. Les soirs et weekends, on doit s'isoler pour réviser ou rédiger des dossiers.,. les devoirs des enfants et les loisirs en famille deviennent plus durs à gérer! souligne Sylvie. Des histoires de parcours professionnels atypiques, il y en a pas mal. Celle de Jean-Pierre, par exemple, employé de banque devenu plombier à 45 ans. Ou celle de Philippe, ancien ouvrier féru d'Histoire, qui a assouvi sa passion à 42 ans, grâce à I'enseignement. Un phénomène. Si reprendre ses études autour de la quarantaine est un projet ambitieux, de plus en plus de Français sont prêts à tenter l'aventure. Ce souhait peut émaner de différentes sources de motivation, parmi lesquelles un changement d'orientation professionnelle, I'envie de sécuriser ou d'optimiser sa carrière en acquérant de nouveaux diplômes. En tout cas, pour qui décide de sauter le pas, mieux vaut bien définir son projet, savoir à la fois mesurer et anticiper I'influence sur la vie privée.
La VAE est très en vogue
Pour une personne encore en activité, une multitude de possibilités existe au sein de l'entreprise. Les salariés qui peuvent bénéficier d'un plan de formation disposent, entre autres, du droit individuel à la formation (DIF), du congé individuel à la formation (CIF) et du congé pour validation des acquis de I'expérience (VAE). Depuis 2002, les universités mettent de plus en plus la VAE (validation des acquis d'expérience) en valeur. Un gtand pas en avant. Car, si la validation des acquis est apparue en 1985, elle ne s'est pas implantée sans mal. La VAE, à présent très en vogue, est une procédure qui combine à la fois la vérification et l'évaluation des acquis et des cornpétences du candidat par un jury indépendant incluant des professionnels, pour intégrer un cursus, au niveau licence ou master, par exemple.
La VAE è molto popolare
Per una persona ancora in attività, una moltitudine di opportunità esiste all'interno della società. I dipendenti che sono ammissibili per un piano di formazione comprendono, tra l'altro, il diritto individuale alla formazione (DIF), lascia ai singoli di formazione (CIF) e lasciare per la convalida delle esperienze (VAE). Dal 2002, le università sono sempre più VAE (convalida di esperienza acquisita), in valore. Infatti, se la convalida è venuto nel 1985, non è stata attuata senza difficoltà. La VAE, ora molto di moda, è una procedura che combina sia l'audit e la valutazione dei risultati conseguiti e cornpétences del candidato da parte di un gruppo indipendente, compresi i professionisti, per integrare un corso a livello di laurea o master, con esempio. Maggiori informazioni...

La bonne nouvelle, c'est que toute personne, quel que soit son âge, sa nationalité, son statut et son niveau de formation, ayant au moins trois ans d'expérience salariée, non salariée ou bénévole, peut en bénéficier. J'étais assistante dans les ressources humaines, raconte Catherine. Pour mes études d'infirmière, j'ai pris un congé individuel de formatron, soit une année payée à 75 % par mon ex-employeur et trois années à rembourser à l'Etat une fois le diplôme obtenu. La formation peut également se dérouler en alternance : on parlera alors de formation continue ou de contrat de professionnalisation. L'entreprise assure alors,le financement des études et la rémunération de I'heureux élu. Par ailleurs, les demandeurs d'emploi bénéficient de formations financées par la Région, I'Etat, les Pôles emploi, les conseils généraux et les municipalités. A l'heure où I'avenir de I'univeriité divise, une chose est sûre: les Français, au-delà de la formation professionnelle, n'ont jamais été aussi désireux de se cultiver. 60 ans, c'est le nouveau 40 ans! titrait récemment le quotidien américain Herald Tribune. Dont acte. L'engouement de plus en plus massif que témoignent les retraités pour I'université du troisième âge ne démentira pas cet adage inédit, estampillé XXIe siècle. Outre le désir d'apprendre un savoir-faire spécifique, de s'intéresser à un domaine qu'ils n'auraient pas eu le temps d'explorer au temps où on les disait actifs, les seniors ont désormais la volonté d'entretenir une vie sociale et une jeunesse d'esprit. Quand on pense que les projections démographiques de I'Insee annoncent qu'un Français sur trois aura plus de 60 ans en 2050, on se dit que les amphithéâtres ne sont pas près de désemplir. Camille Lambert

Posté par pcassuto à 05:54 - - Permalien [#]