L’ARF (Association des régions de France) s’élève contre le projet de loi orientation-formation.
Occasion manquée. "C’est une nouvelle occasion manquée de construire un dispositif de formation professionnelle clair, au service de l'emploi et du développement économique. [...] Le nouveau texte de loi accroît la complexité dans la répartition des responsabilités des acteurs concernés." Lors récente d’une table-ronde organisée par l’Ajis (Association des journalistes de l’information sociale), Jean-Paul Denanot, président de la région Limousin et responsable de la formation professionnelle pour l’Association des régions de France (ARF), avait déjà affiché ses regrets : "Je crains qu’on ne sorte du projet de loi avec une gouvernance éparpillée : on ne sait plus qui fait quoi... On va avoir une situation balkanisée d’interventions des financeurs sur des parcours eux-mêmes balkanisés, avait-il déploré. Il est dommage que la loi constitue un frein entre l’Etat, les partenaires sociaux et les Régions. Il faut avoir la capacité de mettre en cohérence les interventions de ces trois acteurs principaux. Il faut que ces financeurs se parlent, et les Régions étaient prêtes à animer ces tours de table, pour essayer de faire des parcours coordonnés, cohérents permettant aux stagiaires [de la formation professionnelle] de trouver un emploi."
Mauvaise foi.
Dans le communiqué, l’ARF reproche au Ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle sa 'mauvaise foi': il "dénigre [des] vérités et utilise, sans les interpréter,  les statistiques de la Dares pour laisser entendre que la décentralisation entraînerait plus d’inégalités. La proportion de chômeurs accueillis en formation dépend de la sociologie de la population régionale (part des demandeurs d’emplois faiblement qualifiés sur le total des demandeurs d’emplois), du nombre de chômeurs en provenance d’autres régions, de la nature des formations (longues ou courtes) et ne reflète en rien le niveau d’implication du conseil régional". Réforme formation, communiqué de l'ARF.
Į ARF (Association des régions de France) prieš sąskaitos-orientacijos mokymo. Praleista proga. Tai dar viena prarasta galimybė sukurti aiškias profesinį mokymą, remti užimtumą ir ekonominę plėtrą. [...] Naujasis įstatymas padidina sudėtingumą ir paskirstyti atsakomybę suinteresuotosios šalys. Reforma mokymo išleisti į ARF. Daugiau...