Revenir à l'accueil EducPros.fr, un site de l'Etudiant L'enseignement supérieur privé a connu une croissance exponentielle depuis la fin des années 1990 à travers le monde. Cette nouvelle donne, qui devrait s'amplifier, a donné lieu à des débats animés dans le cadre de la Conférence mondiale sur l'enseignement supérieur organisée à Paris par l'Unesco du 5 au 8 juillet 2009.
L'enseignement supérieur privé en pleine expansion
« Le développement de l'enseignement supérieur privé a été une solution dans certains pays pour répondre aux besoins de formation, aux besoins économiques et sociaux, mais aussi pour que les étudiants restent dans leur pays », a constaté Juma Shabani, directeur à l'Unesco pour le Zimbabwe et rapporteur de la table ronde sur le sujet intitulée « Private Higher Education : Responding to Global Demand » (L'enseignement supérieur privé : répondre à la demande mondiale). Selon les pays, les réponses à cette évolution varient allant de la mise en place d'une réglementation à la création de partenariats public-privé.
Un seul organisme d'accréditation au Maroc
« Notre pays a eu de gros besoins de formations d'ingénieurs et de commerciaux, rappelle Mokhtar Al Annaki, ancien directeur de l'enseignement supérieur au Maroc, ingénieur en génie civil devenu aujourd'hui consultant. Il était alors essentiel d'avoir des programmes communs. Pour cela, il a fallu dépasser les clichés. Le privé estime encore souvent que le public ne gère pas efficacement, le public que le privé ne se soucie pas assez de la qualité. Les établissements privés rétorquent en général qu'un budget leur est alloué et qu'ils doivent élaborer leurs programmes en fonction de ces revenus. »
Au Maroc, les autorisations d'ouverture de formations privées passent désormais par le même organisme d'accréditation que pour les formations publiques. « C'est important qu'il y ait une égalité de traitement et une même exigence au niveau de la qualité, plaide la sécrétaire générale de l'enseignement supérieur morocain. Néanmoins, il est important de se demander si le privé ne possède pas des particularités. Si l'on doit exiger un encadrement minimal quel que soit le type de formation, c'est plus difficile d'établir des critères pour la recherche applicables pour tous ? »
Return to Home EducPros.fr, en webbplats för StudentDen nya offentlig-privata partnerskap inom högre utbildning. Privata högre utbildning har ökat exponentiellt sedan slutet av 1990-talet i hela världen. Denna nya affär, förväntas öka, har lett till livliga diskussioner inom ramen för världen konferens om högre utbildning i Paris av Unesco 5-8 juli 2009. Privata högre utbildning ökar
"Utvecklingen av privata högskolor var ett alternativ i vissa länder för att uppfylla de behov av utbildning, den ekonomiska och sociala behov, men även för studerande att stanna kvar i sitt land, säger Juma Shabani, direktör vid Unesco för Zimbabwe och föredragande i rundabordssamtal på temat med rubriken "Personlig Högskoleverket: Som svar på den globala efterfrågan" (Private högre utbildning: att den globala efterfrågan).
Beroende på land, svaren på dessa förändringar varierar från att inrätta regler för skapandet av offentlig-privata partnerskap.
En enda ackrediterande organet i Marocko

"Vårt land har varit i behov av utbildning av ingenjörer och försäljare, sade Mokhtar Al annak, tidigare chef för högre utbildning i Marocko, civilingenjör, numera konsult.
För att göra detta, det tog mer än klichéer. Den privata sektorn fortfarande anser att allmänheten ofta inte lyckas effektivt, den offentliga och den privata inte bryr sig tillräckligt med kvalitet. Privata institutioner generellt hävda att en budget går till och de måste utveckla sina program utifrån inkomst." Mer...