Retour à la page d'accueilLes députés ont adopté mardi 21 juillet 2009 le texte sur la formation professionnelle, qui doit "permettre à chacun de progresser d'au moins un niveau de qualification au cours de sa vie professionnelle".
Le projet de loi a été adopté par 311 voix contre 175. Sans surprise, la majorité (UMP et Nouveau Centre) a voté pour, l'opposition (PS, PCF, Verts) contre.
"La montagne va accoucher d'une souris", a estimé le socialiste Michel Issindou, jugeant le texte "très éloigné de l'accord" signé en janvier 2009 par tous les partenaires sociaux.
L'opposition dénonce aussi "un retour en force de l'Etat dans tous les rouages" et la "défiance envers les régions".
"En mettant sous tutelle les régions et les partenaires sociaux, vous recentralisez la formation professionnelle avec une ambition à peine dissimulée au cours des débats de créer un grand service public emploi-formation autour de Pôle emploi, dont on connaît les limites actuelles", a-t-il également souligné.
"C'est un bon texte" a rétorqué l'UMP Claude Goasguen? qui a mis en avant la volonté de "transparence" et "d'aboutir à une qualité" de la formation professionnelle.
"Contrairement à ce qu'ont dit nos amis socialistes, il n'y pas de remise en cause de la primauté des régions sur la formation professionnelle, il y a simplement une coordination qui fait privilégier le problème de l'emploi sur les autres attributions de la formation professionnelle", a ajouté M. Goasguen.
Le projet de loi crée notamment un fonds de sécurisation des parcours, veut rendre les circuits de financement plus efficients, et améliorer les outils de formation. Le texte doit désormais être examiné par le Sénat.Accueil Yahoo! Actualités

Les députés ont adopté par 311 voix contre 175 le projet de loi de réforme et de développement de la formation professionnelle avec, notamment, la création d'un fonds doté de 900 millions d'euros. Le texte prévoit également de réformer les organismes de collecte de fonds de la formation (OPCA). Les OPCA collectant moins de 100 millions d'euros devront se regrouper avant la fin juin 2011, l'objectif étant d'en compter une quinzaine au total au lieu de la centaine existant actuellement. Le texte étend le champ d'application du droit individuel à la formation (DIF) et du congé individuel de formation (CIF), en même temps qu'il propose de simplifier l'accès à la validation des acquis de l'expérience (VAE).
Il Parlamento ha adottato con 311 voti contro i 175 di legge per la riforma e lo sviluppo della formazione professionale, compresa la creazione di un fondo di 900 milioni di euro. Il testo prevede anche la riforma delle agenzie di raccolta di fondi di formazione (OPCA). L'OPCA raccolta inferiore a 100 milioni di euro si riuniranno prima della fine del mese di giugno 2011, con l'obiettivo di contare un totale di quindici invece di cento attualmente disponibili. Il testo si estende il campo di applicazione del diritto individuale alla formazione (DIF) e congedo di formazione individuale (CIF), allo stesso tempo essa si propone di semplificare l'accesso alla convalida di esperienza acquisita (VAE). Maggiori informazioni...