28 juin 2009

Le site www.misersurlavenir.com du Medef

Posté par pcassuto à 13:31 - - Permalien [#]


Les relations Universités - Entreprises, CPU LE MAG : Brest 2009 L'université, acteur économique

Conférence des présidents d'universitéCPU LE MAG : Brest 2009 L'université, acteur économique.
3- Les relations Universités - Entreprises

Les universités ne peuvent assurer seules les nouvelles missions qui leur sont confiées, et en particulier la mission « insertion professionnelle », apparue dans le Code de l’Education. Elles ont besoin des entreprises : si l’insertion professionnelle devient officiellement une mission du service public d’enseignement supérieur, alors elle doit faire l’objet, symétriquement et collectivement, d’un engagement citoyen de la part des employeurs.
Cette évolution ne peut reposer sur des partenariats ponctuels, sur la construction de formations spécifiques ou sur la passation de contrats de recherche, et plus généralement sur une relation demande/réponse unilatérale. L’établissement de partenariats inscrits dans la durée est désormais indispensable ; il peut s’exprimer à travers des dispositifs existants ou à construire: fondations, conventions cadre avec des branches professionnelles, etc. Mais l’objectif à atteindre est celui de partenariats d’échanges équilibrés, où l’ensemble des apports de chacun seront explicités : apports en termes de qualifications et de compétences, de prestations et de transferts de technologie ou de savoir-faire, en termes de contribution aux formations, d’offre de stage, d’emploi et de financements, etc.
Par ailleurs, le modèle propre à la France, qui a privilégié jusqu’alors l’investissement des entreprises dans les formations dispensées par des écoles et des instituts, en délaissant les filières universitaires, trouve aujourd’hui ses limites. Un nouveau paysage se met en place, où les universités sont au coeur des formations supérieures et de la recherche, qui implique une recomposition des partenariats et des investissements privés.
Pour ce qui concerne plus particulièrement la taxe d’apprentissage, elle doit trouver toute sa place dans ces partenariats et ces échanges équilibrés et bilatéraux, et dans cette perspective, elle ne peut plus être massivement contrôlée par des organismes collecteurs qui ont parallèlement des liens structurels ou privilégiés avec une petite partie des organismes de formation.

Conference of University PresidentsRelationship University - Enterprise, CPU THE MAG: Brest in 2009, The University economic actor. Furthermore, the model in France, which previously focused business investment in the training provided by schools and institutes, in leaving the university, is now reaching its limits. A new landscape is taking place, where universities are at the heart of higher education and research, which involves a restructuring of partnerships and private investment. As regards more particularly the apprenticeship tax, it must find its place in these partnerships and balanced bilateral trade, and from this perspective, it can no longer be heavily controlled by bodies that have the same collection of structural links privileged or with a small part of the training bodies. More...

Posté par pcassuto à 11:50 - - Permalien [#]

Emploi des seniors : des sites tentent d'apporter des solutions

JOBETICAu chômage, il m'est très difficile de trouver un emploi. En poste, on me me demande de travailler plus longtemps. Qui suis-je ? Un senior. De nombreux sites fleurissent autour de la question de l'emploi des plus de 45 ans. Ont-ils la solution au problème ?
Les quinquas n’ont plus la cote dans les entreprises : "Dépassés, trop chers..." Cette discrimination anti seniors n'épargnent plus les quadras. Pourtant, au même titre que les jeunes, les plus vieux peuvent incontestablement apporter beaucoup aux entreprises. L'évidence est là : notre société ne peut fonctionner en ne faisant travailler que... les trentenaires. Et entre ceux qui cherchent désespérément du travail et ceux qui n'aspirent qu'à être à la retraite, il doit bien y avoir moyen de trouver des solutions, non ?
Un site gouvernemental Emploi Seniors est là pour rappeler notamment les mesures dédiées...
XpertSenior.com met en relations des hommes et des femmes avec des entreprises pour des missions ponctuelles.
IT-senior-managers est un site emploi « citoyen » construit à l’initiative du réseau des associations d’anciens managers et dirigeants.
Pour aider les salariés et les employeurs à comprendre, puis à anticiper la thématique de l’âge dans l’entreprise, Opcalia (3e collecteur français au titre de la formation professionnelle) a lancé Fifti, un nouvel outil de gestion des secondes parties de carrière.
Le site éditorial audiovisuel www.senioragir.fr s’adresse à tous les seniors de 43 ans et plus qui souhaitent mettre en valeur leurs compétences, leur savoir-faire, leurs initiatives et bénéficier ainsi d'une meilleure visibilité pour séduire des recruteurs, des DRH, des investisseurs, des partenaires, des réseaux d’affaires.
JobEticWerkloosheid, is het zeer moeilijk om een baan te vinden. In de post, ben ik gevraagd om langer te werken. Wie ben ik? Een hoge.Veel sites bloei rond de kwestie van de werkgelegenheid voor meer dan 45 jaar. Arbeidsparticipatie van oudere werknemers: locaties zoeken om oplossingen te bieden. Een site Seniors Werkgelegenheid regering is er aan te herinneren met inbegrip van maatregelen gewijd. XpertSenior.com hoogtepunten betrekkingen tussen mannen en vrouwen met bedrijven voor specifieke missies. Opcalia (3de Franse verzamelaar voor beroepsopleiding) heeft Fift, een nieuw instrument voor het beheer van tweede deel van uw carrière. De site audiovisuele redactionele www.senioragir.fr is voor alle senioren 43 jaar en ouder die zich willen ontwikkelen van hun vaardigheden, kennis, initiatieven en profiteren van een betere zichtbaarheid bij het aantrekken van de ronselaars, HRD, investeerders, partners, zakelijke netwerken. Meer...

Posté par pcassuto à 10:41 - - Permalien [#]

Continuing Vocational Training Survey: relevance, lessons learnt and ways forward

The workshop “Continuing Vocational Training Survey: relevance, lessons learnt and ways forward”, is to take place at Cedefop in Thessaloniki on 29-30 June 2009.
Cedefop, in collaboration with Eurostat, is organising a workshop to support and contribute to the preparation of the forthcoming 4th Continuing Vocational Training Survey (CVTS4) that will be implemented in 2011 (reference year 2010).
The workshop will take stock of achievements, and discuss how to strengthen the quality of this survey and to increase its utility for policy, research and for enterprises themselves. Reducing response burden and facilitating data provision for enterprises will be a challenge to meet in future. The workshop will be a place for countries to exchange experiences and know-how, and to share good practices, culminating in recommendations for ways forward in measuring continuing vocational training in enterprises.

Posté par pcassuto à 10:30 - - Permalien [#]

How do firms evaluate the training they provide to employees?

(size: 115kb)The challenge of measuring the impact of in-service training on business performance. Employers need to evaluate training outcomes in order to assess the impact of the training provided and to identify shortcomings.
Within the third European Continuing Vocational Training Survey (CVTS3), enterprises were asked whether and how they evaluate training provided to their employees. The question covered four dimensions of evaluation: reaction - measuring participants’ satisfaction; learning - assessing acquisition of skills; behaviour - assessing changes in participants’ behaviour and performance; results - measuring impact of training on business results.
Key points
    * Measuring the satisfaction of participants at the end of a training event, e.g. by means of a questionnaire, is common in the EU-27. More than half of small firms (54 %) and the great majority of large ones (84 %) use this method, with limited variation across countries. For all training firms, only in Germany and Luxembourg do less than 40 % of companies measure this outcome; for the rest, the share ranges from 42 % to 79 %.      
    * Assessing whether the targeted skills were successfully acquired is also quite widespread within the EU-27, covering 56 % of all firms. Such assessment is usually done via written or practical tests. Shares of firms using this method are somewhat lower, but still, in all countries except Denmark and Germany at least two thirds of large firms assess skills acquisition as a result of training.
    * Assessments of changes in participants’ behaviour or performance are carried out at a level that is similar to that of skills assessment. In the EU-27 shares range from 58 % in small firms (maximum 82 % Greece), 68 % in medium-sized (maximum 89 % United Kingdom) to 79 % in large enterprises (maximum 94 % Poland).       
    * Improving business results is possibly the most important outcome of training, but also the most difficult one to measure. Nevertheless, in the EU-27 two out of five firms use this method, typically through the use of indicators (e.g., production and delivery times, reduction of waste). Over 80 % of large firms carry out such assessments in Bulgaria, Romania and the United Kingdom.
Notes: The data are subject to the CVTS3 methodology. Data for Ireland are not available.
New data on continuing vocational training in enterprises for reference year 2010 will be collected via the next round of the CVTS, for which Eurostat has started development work. Cedefop contributes actively to this process; its CVTS workshop on 29/30 June 2009 will allow countries to exchange experiences and know-how and to share good practices. Analysing the benefits of vocational education and training is part of Cedefop’s medium-term priorities 2009-11, and the focus of the 5th Cedefop’s flagship Research Report.

Posté par pcassuto à 10:25 - - Permalien [#]
Tags :

Nouvelles dates de CONFINTEA VI : 1-4 décembre

La Sixième Conférence internationale sur l'éducation des adultes (CONFINTEA VI) a été reprogrammée, elle aura lieu à Belém au Brésil du 1 au 4 décembre.
Vivre et apprendre pour un futur viable - L’importance de l’éducation des adultes
La conférence devait se tenir à Belém du 19 au 22 mai, cependant le Gouvernement brésilien et l’UNESCO ont conjointement décidé d’annuler l’événement compte tenu des problèmes mondiaux de santé publique.
La conférence étudiera le thème « Vivre et apprendre pour un futur viable : L’importance de l’éducation des adultes » et réunira des États membres de l’UNESCO, des organismes des Nations Unies, des représentants de la société civile et du secteur privé. Le Président brésilien, Inácio Lula da Silva, a également confirmé sa présence.
La Sixième Conférence internationale sur l'éducation des adultes (CONFINTEA VI), qui sera accueillie par le Gouvernement du Brésil à Belém du 1 au 4 décembre 2009, fournira un forum majeur propice au dialogue sur les politiques et à la promotion de l’apprentissage et de l’éducation non formelle des adultes à l’échelle mondiale. La conférence réunira des États membres de l’UNESCO, des organismes des Nations Unies, des organismes de coopération bilatéraux ou multilatéraux, des organisations de la société civile, le secteur privé et des apprenants de toutes les régions du monde. Règlement de participation. Objectifs. أهداف المؤتمر.
The Sixth International Conference on Adult Education (CONFINTEA VI) je bila prestavljena, bo potekala v Belem, Brazilija, od 1. do 4. decembra.
Življenje in učenju za dosego prihodnost - pomen izobraževanja odraslih.
Konferenca je potekala v Belem od 19. do 22. maja, vendar je brazilski vladi in UNESCO sta skupaj odločila, da prekinete primeru je glede na svetovno javno zdravje. Udeležba pravila. Cilji. Več...

 

Posté par pcassuto à 02:31 - - Permalien [#]