AccueilCatherine Kintzler, philosophe et professeur émérite à l'Université de Lille 3 nous a envoyé cette tribune au titre du Collectif pour la promotion de la laïcité. Celui-ci, inquiet de l'accord entre la France et le Vatican sur la reconnaissance des diplômes, organise ce mercredi avec quinze parlementaires une conférence de presse pour demander l'annulation du décret. Par ailleurs, une pétition sur ce sujet a déjà recueilli 12 000 signatures.
Dans la lignée des discours sur la « laïcité positive » prononcés par Nicolas Sarkozy à Latran et à Riyad, la France a signé le 18 décembre avec le Saint-Siège un accord ayant pour objet « la reconnaissance mutuelle des grades et des diplômes de l'enseignement supérieur délivrés sous l'autorité de l'une des parties ».
Cela veut dire qu'un diplôme délivré par l'enseignement supérieur catholique habilité par le Saint-Siège sera reconnu, à niveau comparable, par la République. On peut lire ici le décret du 16 avril 2009.
Est-ce le rôle de la République française, démocratique, laïque et sociale, de reconnaître des diplômes délivrés par une puissance monarchique religieuse dont l'une des fins est la propagande et le prosélytisme ?
Une saisine du Conseil d'Etat pour excès de pouvoir est en préparation.

Home Catherine Kintzler, philosopher and professor emeritus at the University of Lille 3 sent us this opportunity under the Collective for the promotion of secularism. The latter, concerned about the agreement between France and the Vatican on the recognition of diplomas, organizes the fifteen parliamentary Wednesday a press conference to seek annulment of the decree. In addition, a petition on this subject has already collected 12 000 signatures. In line with the discourse on the "positive secularism" delivered by Nicolas Sarkozy in Lateran and Riyadh. More...