08 mai 2009

Picardie, lancement du site web "Formation tout au long de la vie"

Logo Picardie La formation tout au long de la vie, c’est un droit pour tout le monde : - collégiens, lycéens, étudiants : on parlera dans ce cas de formation initiale, - demandeurs d’emploi jeunes et adultes, salariés, personnes au foyer, non salariés, retraités,… : on parlera ici de formation professionnelle continue.  
Il est important de savoir pourquoi on envisage une formation : la préparation à un métier, l’accès à l’emploi, une reconversion professionnelle, l’adaptation à son poste, une reprise d’activité. 
La formation permet d’accéder à un diplôme ou une qualification mais aussi de se remettre à niveau, de découvrir les langues, Internet. Rien de mieux que d’être accompagné et conseillé pour son projet de formation. Des réseaux d’accueil et d’orientation sont accessibles pour tous, gratuitement, dans toute la Picardie.
Logo PicardiePicardie, Start der Website "Lebenslanges Lernen". Lebenslanges Lernen ist sondern ein Recht für alle: - Studenten, Schüler, Studenten: Man spricht in diesem Fall der beruflichen Erstausbildung - für Arbeitsuchende Jugendliche und Erwachsene, Arbeitnehmer und Menschen im Fokus, Selbständige, Rentner, ...: Man spricht hier der beruflichen Weiterbildung. Es ist wichtig zu wissen, warum man eine: die Vorbereitung auf einen Beruf, den Zugang zur Beschäftigung, eine Umschulung, die Anpassung an seine Stelle eine Arbeitsaufnahme. Mehr...

Posté par pcassuto à 17:13 - - Permalien [#]
Tags :


Franche-Comté : État, Région, FSE et OPCA financent la formation en remplacement du chômage partiel

L’État, les partenaires sociaux et le conseil régional de Franche-Comté ont signé mardi 5 mai à Besançon (Doubs) le « protocole interprofessionnel pour une expérimentation franc-comtoise en faveur des salariés et des entreprise impactés par la crise ».
Il décrit un dispositif destiné aux PME/PMI, sur le point de passer au chômage partiel, ou devant faire face à une réduction d’activité importante. Afin d’anticiper sur la reprise d’activité, le dispositif a pour objectif de former les salariés tout en maintenant leur contrat de travail et l’intégralité de leur rémunération. Elle sera assurée d’un côté par l’indemnisation de chômage partiel de 60 à 90 % du salaire, selon les secteurs d’activités, et par un complément de salaire financé par les Opca (organismes paritaires agrées) et l’État.
Staten, arbejdsmarkedets parter og det regionale råd i Franche-Comté tirsdag underskrevet 5 mai i Besançon (Doubs) Protokollen til afprøvning inter-Franche-Comté for lønmodtagerne og erhvervslivet påvirket af krisen. "
Det beskriver en enhed designet til små og mellemstore virksomheder, om at bruge tid på at arbejde, eller står over for en reduktion af aktiviteten. Mere...

Posté par pcassuto à 17:06 - - Permalien [#]
Tags :

Rapport 2008 de l'AIU : internationalisation de l'enseignement supérieur, développement durable.

iau-logoAIU : rapport annuel 2008.
Depuis quelques années, les façons dont l’enseignement supérieur « s’internationalise » sont de plus en plus diverses. Par ailleurs, les tendances et les développements internationaux qui se manifestent au-delà des frontières nationales ont plus facilement d’impact sur les politiques de l’enseignement supérieur aux niveaux institutionnels et nationaux, créant ainsi des interconnexions supplémentaires entre les divers changements. En conséquence, il est non seulement difficile d’actualiser les différents termes et concepts utilisés pour décrire les nouveaux processus inhérents aux aspects internationaux de l’enseignement supérieur mais il est également complexe de saisir ces interconnexions. Le fait que les innovations et les changements soient en cours et que le domaine évolue donc constamment constitue un défi supplémentaire. Recent years have seen a tremendous expansion of ways in which higher education goes ‘international”. As well, international trends and developments taking place beyond national boundaries impact more easily on higher education policy at institutional and national levels, thus creating additional inter-connections between various changes. Consequently it is not only difficult to keep track of the various concepts and terms used to describe new processes in the international aspects of higher education, it is also difficult to capture these interconnections.  An additional challenge comes from the fact that innovations and changes are on-going and thus the field is evolving constantly. Suite. More.
L’AIU reconnaît le rôle essentiel que l’enseignement supérieur peut et doit jouer dans le processus global en vue du développement durable.  Les leaders des établissements d’enseignement supérieur et leurs collègues au sein des établissements occupent une position clé pour contribuer à un avenir équitable et écologique en faisant du développement durable un thème central tant du point de vue académique qu’organisationnel.  Ceci nécessite la génération et la diffusion de connaissances par le biais de la recherche interdisciplinaire, l’élaboration de politiques, le renforcement des capacités et le transfert de technologies. Il est essentiel que les établissements d'enseignement supérieur comprennent et acceptent leurs responsabilités dans un contexte plus large de développement économique et social, ainsi que la construction de sociétés démocratiques, équitables et écologiques. IAU recognizes the key role higher education could and should play in the overall process of achieving sustainable development. Leaders of higher education institutions and their academic colleagues are in a key position to contribute to an equitable and ecologically sound future by making sustainable development a central academic and organisational focus. This requires the generation and dissemination of knowledge through interdisciplinary research and teaching, policy-making, capacity-building, and technology transfer. It is critical that higher education institutions understand and accept their responsibility within the broader context of social and economic development, and the building of democratic, equitable and ecologically-minded societies.
Suite. More.

Posté par pcassuto à 00:37 - - Permalien [#]
Tags : ,

Nouvelle proposition de loi pour l’élection des présidents d'université

L’ancien rapporteur de la loi LRU, Benoist Apparu a déposé le mardi 5 mai 2009, une proposition de loi visant à faire participer des personnalités extérieures à l’élection du président d’université.
Publié en décembre 2008, le rapport du comité de suivi de la loi LRU abordait essentiellement  les questions de gouvernance, et plus particulièrement sur l’élection des présidents. Il prônait notamment une modification de la loi pour que le président puisse être élu par tous les membres du CA et pas seulement par les membres élus. Selon le comité "La distinction entre deux catégories de membres de CA n'est pas conforme à l'esprit de la loi et n'est pas pratiquée dans d'autres institutions, les universités étrangères par exemple".
Mode d’élection actuel Le président de l’université est élu à la majorité absolue des membres élus du conseil d’administration "parmi les enseignants-chercheurs, chercheurs, professeurs ou maîtres de conférences, associés ou invités, ou tous autres personnels assimilés". Son mandat, d'une durée de quatre ans, expire à l'échéance du mandat des représentants élus des personnels du conseil d'administration. Il est renouvelable une fois.
Actuellement les membres non élus du conseil d’administration ne participent pas à l’élection du président de l’université puisqu’ils sont généralement nommés par les présidents, sauf pour  les personnalités, désignées par les collectivités territoriales.
Les propositions Tout d’abord, le député propose de supprimer "la qualité d'élu comme condition nécessaire à la participation à cette élection".  Selon lui il ne faut plus établir de différences entre les membres des conseils d’administration et de les faire tous participer à l’élection des présidents d’université.
Le texte prévoit donc d’aménager les modalités de désignation de ces "personnalités qualifiées", ainsi que la durée de leur mandat. Celui-ci serait de quatre ans, soit une durée équivalente à celle du mandat de président de l’université et des membres élus du conseil d’administration (sauf pour le mandat des représentants étudiants qui ne dure que deux ans).
Ensuite, il suggère de confier à une commission ad hoc, propre à chaque université, la nomination des personnalités extérieures membres du conseil d’administration. Le député propose qu’ "à l'exception des représentants des collectivités territoriales ou de leurs groupements, les personnalités extérieures à l'établissement, membres du conseil d'administration, sont nommées pour une durée de quatre ans, dans des conditions fixées par décret, par une commission constituée par le recteur d'académie où est situé l'établissement et assurant la représentation de son environnement économique."
L'article 2 précise que ce texte "s'applique aux universités à compter de l'élection de leur prochain président". Les nouvelles modalités de désignation des personnalités extérieures s’appliqueraient "eux mois avant la date fixée pour l’élection du prochain président."
Proposed new law for the election of university presidents. Former rapporteur of the LRU law, Benoist Apparu published on Tuesday, 5 May 2009, a bill designed to involve people from outside the election of the university president. More...

Posté par pcassuto à 00:24 - - Permalien [#]