Nicolas Sarkozy a reçu le 10 avril, en présence de François Fillon, de Christine Lagarde, de Brice Hortefeux, de Laurent Wauquiez et de Martin Hirsch, les dirigeants des organisations syndicales et patronales. Objectif : installer le Fonds d’investissement social dont la création a été décidée lors du sommet social du 18 février. L’Etat financera ce fonds à hauteur de 1,5 milliard d’euros.
Le chef de l’Etat a évoqué certains projets déjà bien engagés comme le renforcement des actions de formation professionnelle "pour les salariés exposés à la crise, qu’il s’agisse des salariés en activité partielle ou des demandeurs d’emploi. Dans le cadre de la convention passée entre l’Etat et le Fonds unique de péréquation, géré par les partenaires sociaux, ce sont 360 millions d’euros qui vont pouvoir être mobilisés", a-t-il indiqué.  "L’Etat a pris ses responsabilités, il attend maintenant que les partenaires sociaux prennent les leurs et mobilisent les fonds dont ils disposent dans des proportions équivalentes pour soutenir les politiques d’emploi et de formation professionnelle", a également indiqué le Président. Il a par ailleurs confirmé que ce fonds fonctionnerait "sur la durée de la crise".
Christine Lagarde et Laurent Wauquiez organiseront chaque mois une réunion avec les représentants des syndicats et du patronat dans le cadre d’une cellule de pilotage. Cette instance sera chargée d’animer le fonds et d’évaluer les actions et les dispositifs gérés dans ce cadre. Elle pourra associer à ses travaux les opérateurs en charge des politiques d’emploi et de formation professionnelle, notamment Pôle emploi. Source.
Įdiegimas socialinių investicijų fondo. Nicolas Sarkozy gavo 10 d., dalyvaujant François Fillon į Christine Lagarde, Brice Hortefeux Laurent Wauquiez ir Martina Hirsch, vadovai profesinių sąjungų ir darbdavių. Tikslas: įdiegti socialinių investicijų fondas, kurio kūrimui buvo nuspręsta į socialinį aukščiausio lygio susitikimą vasario 18 d. Valstybė finansuoti fondo paramos 1,5 milijardų eurų. Šaltinio. Daugiau...