Localtis : retour à l'accueil

Les pôles de compétitivité sont-ils des outils dédiés à l'aménagement du territoire, au développement de la recherche ou destinés à fédérer grandes entreprises, PME et laboratoires ? C'est en ce sens que s'est interrogée ce 7 avril la mission d'évaluation et de contrôle de la commission des finances de l'Assemblée nationale, dans le cadre d'une série d'auditions menées sur l'évaluation et les perspectives des pôles de compétitivité.
"Je me pose la question : est-ce qu'il n'y a pas deux schémas différents, avec une quinzaine de pôles spécialisés qui sont orientés sur la recherche et d'autres davantage orientés sur des problématiques plus régionales, d'aménagement du territoire ?", explique Jean-Pierre Gorges, député UMP d'Eure-et-Loir. A cette question, les deux responsables de l'évaluation des pôles menée l'an dernier restent prudents. Pour Philippe Bassot, vice-président de CM International, les pôles servent surtout à fédérer les différents acteurs. Laurent Blivet, manager de The Boston Consulting Group, estime pour sa part que la politique des pôles est suffisamment flexible pour remplir les trois rôles simultanément. Mais une chose est sûre : au sein des pôles eux-mêmes, la vision n'est pas la même. "Quand on demande aux pôles directement, ils n'ont pas la même perspective que nous", a ainsi expliqué Laurent Blivet. Source.
A lire aussi sur Localtis.info : Les pôles de compétitivité à l'heure de la fusion, Septième appel à projets : des dossiers mieux ficelés, Pôles de compétitivité : le huitième appel à projets est lancé, Pôles de compétitivité : une politique rénovée, 13 pôles de compétitivité à "reconfigurer en profondeur", Les pôles de compétitivité sont-ils efficaces ?

Localtion: Inapoi la Home

Competitivitate glomerule sunt instrumente specifice de utilizare a terenului, de cercetare sau de dezvoltare de a uni într-o federaţie companii mari, IMM-urilor şi a laboratoarelor? Mai multe...