pcassuto | 29 mars, 2009 01:04

L'avant-projet de loi sur la formation professionnelle reprend l'idée d'un fonds de sécurisation qui permettra de financer les formations des salariés en chômage partiel. L'Ile-de-France pourrait être la première région à en bénéficier.
L'Etat, les partenaires sociaux et la région Ile-de-France vont signer une convention tripartite mettant en commun leurs moyens pour sécuriser les parcours professionnels. Ce serait la première mise en oeuvre de l'accord national interprofessionnel du 7 janvier prévoyant la création d'un fonds national de sécurisation des parcours doté de 900 millions d'euros. Création qui sera définitivement actée avec l'adoption du projet de loi sur la réforme de la formation professionnelle. Les trois partenaires veulent ainsi que pendant les périodes de chômage partiel et dans la perspective d'une reprise de tout ou partie de l'activité antérieure de l'entreprise, les salariés puissent bénéficier de formations adaptées améliorant leurs compétences. Si la mobilisation de ce fonds constitue une première, le principe de former les salariés en chômage partiel n'en est pas une. C'est en effet une solution déjà adoptée par l'Alsace, la Lorraine et la Franche-Comté. Mais dans ces deux dernières régions, d'autres fonds vont être mobilisés : le Fonds national de l'emploi (FNE) et le Fonds social européen (FSE), alors qu'en Alsace, ce sont des fonds uniquement régionaux. Article entier.
Ang burador na batas sa bokasyonal na pagsasanay ay ang ideya ng isang security fund na pondo ang pagsasanay ng mga empleyado sa kawalan ng trabaho. Ile-de-France ay maaaring ang unang rehiyon upang makinabang. Artikulo. More...