25 mars 2009

Le Monde : Les formations en alternance appelées à l'aide pour limiter l'effet de la crise sur les jeunes

"Faire davantage pour les jeunes". Nicolas Sarkozy l'a annoncé, mardi 24 mars, à Saint-Quentin (Aisne) : dans la crise, c'est l'un des domaines dans lequel l'Etat doit agir. M. Sarkozy a promis "avant la mi-avril, un plan d'urgence en faveur des jeunes", précisant que "toutes les pistes doivent être explorées". Le chef de l'Etat a annoncé vouloir doubler les effectifs des formations en alternance. Quelque 420 000 jeunes sont en apprentissage et 216 000 en contrat de professionnalisation.
"Il y a une semaine, il n'y avait pas de plan jeune, il existe maintenant", se félicite le haut-commissaire à la jeunesse, Martin Hirsch, qui présentait ses propositions à la commission de concertation, réunissant partenaires sociaux, parlementaires et gouvernement, mardi. Selon M. Hirsch, "il faut saisir l'opportunité du formidable appel d'air démographique et mobiliser l'alternance et la formation".
Reste le problème du financement. M. Hirsch a évoqué 1,5 milliard d'euros, une somme que François Fillon, en déplacement à Washington, n'a pas trouvé "déraisonnable". M. Hirsch propose que l'Etat avance cette somme. Il se rembourserait en diminuant de 1 % les allégements de charge aux entreprises, à raison de 300 millions d'euros par an pendant cinq ans. D'autres pistes existent à travers les fonds de la formation professionnelle ou le Fond d'investissement social.
Dans le plan d'action qu'il espère remettre dans une dizaine de jours à Nicolas Sarkozy, le commissaire à la diversité, Yazid Sabeg, préconisera, lui, d'augmenter l'obligation de formation en alternance à 5 % des effectifs pour toutes les entreprises de plus de 50 salariés - cette obligation est de 3 % seulement pour les entreprises de plus de 250 personnes. Ces contrats doivent, selon M. Sabeg, déboucher sur un CDI. Au total, selon lui, ce sont 940 000 jeunes qui pourraient entrer en alternance, dont 620 000 accéderaient à l'emploi à l'issue de leur formation. Source.
Dlouhý trénink povinni pomoci omezit vliv krize na mládí. "Dělat více pro mladé lidi." Nicolas Sarkozy oznámil, úterý 24. březen, Saint-Quentin (Aisne): Tato krize je jednou z oblastí, v níž stát musí jednat. Pan Sarkozy slíbil před "mid-duben, nouzový plán pro mladé lidi", a dodává, že "všechny cesty by měly být prozkoumány." Hlavy státu řekl zdvojnásobí počet dlouhé přípravy. Přibližně 420 000 mladých lidí do učňovského a 216 000 ve smlouvě profesionalizace. Celkem, řekl, je 940 000 mladých lidí z dovážených náhradník 620 000, které mají přístup k zaměstnání na konci jejich vzdělávání. Pramen. Více...

Posté par pcassuto à 17:43 - - Permalien [#]


Crise du modèle universitaire français : les solutions du Cercle des économistes

Crise du modèle universitaire français : les solutions du Cercle des économistes.

Alors que les réformes de Valérie Pécresse sont contestées depuis deux mois sur les campus, Le cercle des économistes sort, le 25 mars 2009, aux PUF (Presses Universitaires de France) une compilation d’articles sous le titre « Universités : nouvelle donne ». Parmi ses auteurs, la plupart ont inspiré certaines des mesures fondant la loi sur l’autonomie d’août 2007. Des économistes comme Jean-Paul Pollin, Dominique Roux, Jean-Luc Gaffard ou Jean-Hervé Lorenzi apportent cette fois leur analyse sur « la crise du modèle universitaire français ». En avant-première, les "bonnes feuilles" de cet ouvrage polémique.
Compétition internationale, carte universitaire, autonomie et gouvernance des établissements, sélection ou orientation des étudiants, professionnalisation des formations, place de la recherche et nouveaux moyens : autant de points stratégiques pour mettre en perspective – dans une vision essentiellement libérale - les réformes en cours dans les universités. Et dont certaines prises de position risquent de faire grincer des dents alors que les campus sont toujours pour beaucoup mobilisés.
Nous avons choisi de mettre en avant les propositions de Jean-Paul Pollin, coordinateur de la publication. Ce professeur de sciences économiques à l’université d’Orléans y dessine sa carte universitaire recentrée sur une trentaine de campus. Une vision qui ne remet pas en question les objectifs du gouvernement mais ses moyens, avec notamment les PRES. Article entier.
Krise des akademischen Französisch: Die Lösungen des Zirkels der Wirtschaftswissenschaftler. Internationalen Wettbewerb, Karte universitären Autonomie und Governance Institute, Auswahl und Beratung von Studierenden, Professionalisierung der Ausbildung, von der Forschung und neue Wege: so viele Punkte, um die strategische Perspektive - in eine liberale Linie - die Reformen in Universitäten. Und deren Stellungnahmen Gefahr, Knirschen der Zähne während der Campus sind immer für viele mobilisiert. Suite...

Posté par pcassuto à 09:14 - - Permalien [#]