Les régions, qui consacrent un quart de leur budget à la formation professionnelle, ne sont pas des "tiroirs-caisses", a déclaré mardi Jean-Jack Queyranne (PS), après l'annonce par Nicolas Sarkozy d'un projet de loi pour améliorer l'efficacité du financement de la formation.
"Si les régions sont disposées à jouer le jeu du partenariat, elles ne peuvent être considérées uniquement comme des tiroirs-caisses", affirme M. Queyranne, président de la région Rhône-Alpes, dans un communiqué. "Les régions sont prêtes à l'évaluation des résultats de leurs politiques de formation: celle-ci montrera que l'argent public est bien utilisé, notamment pour les jeunes et les demandeurs d'emploi non indemnisés", ajoute M. Queyranne, estimant que "la réforme annoncée ne doit pas se traduire par une ré-étatisation".
Le président Sarkozy a annoncé mardi, lors d'un déplacement en Rhône-Alpes, à Alixan (Drôme), qu'un projet de loi serait présenté "à la mi-avril" au Parlement pour corriger les "inégalités criantes d'accès" à la formation professionnelle et augmenter l'efficacité de ses circuits de financement. Source.
Regioni, che trascorrono un quarto del loro bilancio per la formazione, non sono "denaro contante cassetti", ha detto Martedì Jean-Jack Queyranne (PS), dopo Nicolas Sarkozy ha annunciato un progetto di legge per migliorare l'efficienza del finanziamento della formazione. Source. Maggiori informazioni...