La réforme de la formation professionnelle dégagera "dès cette année" environ 200 millions d'euros, qui iront en priorité à la formation continue des salariés placés en chômage partiel par la crise, a indiqué mercredi le secrétaire d'Etat à l'Emploi, Laurent Wauquiez.
Interrogé à l'Assemblée nationale sur la réforme du chômage partiel, appelé aussi chômage technique, M. Wauquiez a déclaré que "plutôt que d'avoir des salariés qui restent chez eux à ne rien faire, il valait mieux utiliser la formation professionnelle pour améliorer leurs compétences".
"Nous avons enclenché avec les partenaires sociaux une réforme de la formation professionnelle. Elle va nous permettre d'ores et déjà cette année de dégager de l'ordre de 200 millions d'euros, et nous les flécherons de manière prioritaire pour pouvoir coupler de l'activité partielle et de la formation professionnelle", a-t-il ajouté.
Selon le mensuel Liaisons sociales, le Conseil économique et social de Franche-Comté propose que les salariés de PME, frappés par des mesures de chômage partiel ou technique, puissent se former, une initiative baptisée DEFI. Source.
200 million for training workers in unemployment since 2009 (Wauquiez). Interviewed in the National Assembly on the reform of unemployment, also called "technical unemployment" Mr. Wauquiez said that "rather than employees who remain at home doing nothing, it was better to use training to improve their skills. "
"We have engaged with the social partners to reform vocational training. It will allow us already this year to generate around 200 million euros, and the arrows of a priority to couples partial activity and vocational training, "he added. According to the monthly social connections, the Economic and Social Council of Franche-Comté proposes that employees of SMEs affected by measures of unemployment or technical, can form an initiative called Challenge. Source. Suite...