31 janvier 2009

Formation et emploi des jeunes dans les régions françaises : Enquêtes annuelles de recensement de 2004 à 2007

En 2005, dans toutes les régions, le niveau de formation des jeunes est nettement supérieur à celui de leurs aînés. Pourtant, de fortes disparités territoriales persistent. Ainsi, en Bretagne, seulement 11 % des jeunes de 25 à 34 ans sont sans diplôme contre 58 % en Guyane. En Île-de-France, 33 % des jeunes de cet âge sont diplômés du supérieur long contre moins de 14 % dans les départements d’outre-mer, en Champagne-Ardenne, Basse-Normandie et Bourgogne. Dans presque toutes les régions métropolitaines, les trois quarts des diplômés du supérieur âgés de 25 à 34 ans occupent une profession intermédiaire ou un poste de cadre. Bien que plus diplômées, les jeunes femmes sont plus souvent au chômage que leurs homologues masculins, en particulier dans les départements d’outre-mer (Dom) et en Corse...
Selon le recensement de la population, les taux de scolarisation (définitions) sont les plus élevés dans les régions situées au sud de la Loire. Ainsi, en Provence - Alpes - Côte d’Azur (Paca), Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées, la moitié des 15-29 ans poursuivent des études en 2005. Au nord de la Loire, seules la Bretagne et l’Île-de-France ont des taux de scolarisation élevés (48 %). Les différences entre régions ne sont pas seulement dues à des comportements locaux spécifiques. Elles sont aussi le reflet de mouvements migratoires au cours des études, liés notamment à l’offre d’enseignement supérieur...
Bien que l’enseignement supérieur se développe dans toutes les régions, les disparités régionales sont fortes en matière de formation chez les jeunes. L’Île-de-France dépasse largement les autres régions pour la proportion de diplômés de l’enseignement supérieur long parmi les 25-34 ans (33 %). L’offre de formation à ce niveau est très développée et les opportunités d’insertion sur le marché du travail sont nombreuses. Viennent ensuite Rhône-Alpes, Midi-Pyrénées et Paca, mais avec des proportions de dix points inférieures à l’Île-de-France. À l’inverse, dans les Dom et en Champagne-Ardenne, Basse-Normandie et Bourgogne, la part des diplômés de l’enseignement supérieur long est faible (moins de 14 %)... Document entier: Insee Première 2009.
Ausbildung und Beschäftigung von Jugendlichen in den französischen Regionen: Jährliche Erhebungen der Volkszählung von 2004 bis 2007.  Nach der Volkszählung ist die Schulausbildung (Begriffsbestimmungen) sind die höchsten in den Regionen südlich der Loire.  So, in der Provence - Alpes - Côte d'Azur (Paca), Languedoc-Roussillon und Midi-Pyrénées, die Hälfte der 15-29 Jahre weiter Studien im Jahr 2005. Nördlich der Loire, nur Großbritannien und die Île-de-France haben den hohen Anteil der Schulbildung (48%). Die Unterschiede zwischen den Regionen sind nicht nur aufgrund der besonderen lokalen Verhalten. Sie sind auch Ausdruck der Wanderungsbewegungen in den Studien, die insbesondere das Angebot der Hochschulen. Gesamte Dokument: Erste Insee 2009. Suite...

Posté par pcassuto à 11:09 - - Permalien [#]


Aquitaine : le Conseil régional instaure un revenu social de la formation

Le Conseil régional d’Aquitaine met en place un revenu social de la formation pour « intensifier la sécurisation des parcours professionnels ». D’un montant mensuel moyen de 400 euros, il s’adresse tout particulièrement aux jeunes accueillis par les Missions locales. Le RSF cible a minima 3500 personnes et devrait en concerner à terme 5000.
C’est à l’occasion de la visite de la Mission locale des Hauts de Garonne à Cenon (Gironde) le 28 janvier, que Jean-Jacques Corsan, conseiller régional d’Aquitaine, et vice-président de l’association régionale des Missions locales (ARML) , a annoncé des mesures en faveur de la formation des jeunes opérationnelles à partir du 1er janvier 2009.
La Région Aquitaine a décidé d’intensifier la sécurisation des parcours professionnels à travers la mise en place d’une politique de rémunération de l’ensemble des stagiaires de la formation professionnelle, par la création d’un Revenu Social de Formation (revenu mensuel moyen de 400 euros) qui concernera 3 500 personnes dans un premier temps et 5 000 à terme, notamment les jeunes.
Le conseil régional a également augmenté de 50% l’enveloppe des chèques qualification jeunes. Cette aide de 2000 euros maximum est destinée aux jeunes de 16 à 25 ans, demandeurs d’emploi, voulant acquérir une qualification professionnelle. Elle est prescrite par les Missions locales. D’autre part, l’aide au logement des lycéens, étudiants et apprentis a été étendue aux stagiaires de la formation professionnelle, avec un budget supplémentaire d’1 million d’euros.
Enfin, la création d’Aquitaine Cap métiers doit faire le lien entre les acteurs économiques et les professionnels de l’accueil, l’information, l’orientation, la formation et l’emploi. Premier poste budgétaire, la formation professionnelle et l’apprentissage bénéficieront de plus de 267 millions d’euros en 2009. Source.
Aquitania: il Consiglio regionale ha istituito un reddito sociale di formazione. Il Consiglio regionale d'Aquitania implementa reddito sociale di sicurezza di intensificare la formazione professionale. Su una media mensile di 400 euro, è stato progettato specificamente per i giovani, organizzato dal locale missioni. L'obiettivo minimo RSF 3500 persone e si prevede di coinvolgere 5000. Suite...

Posté par pcassuto à 10:44 - - Permalien [#]
Tags :