Les investissements consentis par l’entreprise tendent à se concentrer sur la phase amont de la démarche de VAE. Peu perceptibles par les candidats, ces investissements contribuent pourtant à raccourcir notablement la durée de l’étape préalable de recevabilité et à assurer de bonnes conditions d’accompagnement dans la phase de préparation des épreuves d’évaluation. S’inscrivant dans une « logique de la réussite », les entreprises mobilisent les financements nécessaires à la mise en place de dispositifs d’accompagnement et de formation pour permettre à l’ensemble des salariés inscrits dans une démarche collective d’accéder à une validation totale. Ces moyens réduisent considérablement les abandons en début de procédure et contribuent à soutenir l’engagement des candidats tout au long du parcours. En attestent d’ailleurs les très bons taux de maintien dans la démarche et de réussite totale dans presque tous les dispositifs étudiés.
Alors que le débat sur le modèle de VAE à développer (VAE-constat versus VAE-parcours) n’en finit pas d’alimenter les rapports d’experts, les aménagements divers apportés de manière pragmatique par les entreprises se traduisent de fait par la multiplication de dispositifs hybrides, qui allient validation et formation.
L’avenir de la VAE, en tant qu’outil au service des politiques de gestion des ressources humaines des entreprises, ne passe-t-il pas par une articulation, qui reste à construire, avec d’autres outils issus de la loi de 2004, comme le DIF ou la période de professionnalisation ? Ciblé lui aussi sur les salariés expérimentés, ce dernier dispositif, qui donne une place centrale à l’accompagnement des apprentissages en situation de travail, ne gagnerait-il pas en effet à être systématiquement articulé avec le travail réflexif sur la pratique professionnelle que la démarche VAE génère, un peu à la manière du dispositif « Nouvelles qualifications » développé dans les années 1980 ?  NEF 38 CEREQ
VAE podnikání: kolektivní pojetí, které podporuje individuální projekty.  Investice, které společnosti mají sklon zaměřit se na těžební fáze procesu VAE. Little patrný z kandidátů, tuto investici přispívá významně zkrátit délku trvání předběžné fázi přípustnosti a poskytnout odpovídající podporu při přípravě hodnocení zkoušek. Budoucnost VAE, jako nástroj politického řízení lidských zdrojů, co není ve vztahu, který zůstává, který má být postaven s jinými nástroji zákon 2004, DIF nebo období profesionalizace? Také zaměřuje na zkušené zaměstnance druhém, který poskytuje centrální místo na podporu vzdělávání na pracovišti, ale bylo by systematicky spojené s prací na reflexní odborné praxe, že přístup VAE generuje, jenom cestou k "nové dovednosti" vyvinuta v roce 1980? NEF 38. Suite...