Le syndicat Sgen-CFDT a annoncé jeudi qu'il "appréciait" les annonces faites par la ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche Valérie Pécresse sur la modification du statut des enseignants-chercheurs, alors que le Snesup-FSU veut "le retrait" du décret.
La modification de ce statut qui date de 1984 et régit la carrière des universitaires est une conséquence, selon Mme Pécresse, de la loi sur l'autonomie des universités.
Le décret va concrétiser le transfert de la gestion des ressources humaines et des carrières aux universités. Il va leur donner le pouvoir de "moduler" le temps de service des personnels entre enseignement, recherche et tâches administratives. Et les enseignants-chercheurs vont être évalués tous les quatre ans par le Conseil national des universités (CNU), qui se voit retirer le pouvoir qu'il avait jusqu'alors de décider 50% des promotions.
Mme Pécresse a apporté jeudi plusieurs "garanties", sur la modulation de service, la transparence de décisions de promotion, l'existence d'une instance nationale de réexamen pour les non-promus, ou la persistance de références nationales pour l'organisation du travail des enseignants-chercheurs.
"Ces mesures répondent en partie aux inquiétudes du milieu et aux demandes" faites par le Sgen qui en "apprécie" donc "leur annonce", tout en demandant que la ministre "réunisse rapidement les organisations syndicales pour avancer concrètement sur les mesures proposées et sur le budget".
Le Snesup-FSU juge lui que Mme Pécresse "s'entête dans sa volonté de faire des présidents d'universités des managers aux pouvoirs exorbitants". Il estime aussi que "la volonté de faire de l'alourdissement des services des personnels une réponse au désengagement de l'Etat reste au coeur du texte".
Comme il ne voit que des "modifications cosmétiques", le Snesup "continue à exiger le retrait de ce projet de décret". Celui-ci va néanmoins être transmis prochainement au Conseil d'Etat, a assuré jeudi Mme Pécresse. Source
Documents :
- le discours de Valérie Pécresse devant le CNU le 15 janvier 2009.
- son communiqué à la sortie du rendez-vous.
- le compte-rendu de la rencontre par P. Boutry (CNU, 22e section).
- le communiqué de presse des deux ministères concernant la réforme de la formation des enseignants.
Schimbarea de acest statut, care datează din 1984 şi reglementează carieră academică este o consecinţă, în conformitate cu doamna Pécresse, Legea cu privire la autonomie a universităţilor. Acest decret se va face transferul de resurse umane şi de gestionare a carierei universităţi.Aceasta le va da puterea de a "regla" timpul de personal între predare, cercetare şi sarcinile administrative. Şi facultatea va fi evaluată la fiecare patru ani de către Consiliul Naţional al Universităţilor (CNU), care este puterea de a scoate pe care le-a fost de 50% de a decide promotii.Suite...