La priorité de réembauche. Si votre contrat de travail est rompu pour une raison économique, vous pouvez bénéficier, pendant un an, d'une priorité de réembauche dans l'entreprise.
En quoi consiste la priorité de réembauche ?
Sur travail-solidarite.gouv.fr et service-public.fr, vous verrez que la possibilité de bénéficier d’une telle priorité doit être mentionnée dans la lettre de licenciement. Mais attention, elle n’est pas automatique. Si vous souhaitez en profiter, il faudra le faire savoir à votre employeur par lettre recommandée dans les quatre mois suivant la rupture du contrat. De son côté, l’employeur devra vous informer de tout poste disponible dans l’entreprise, en CDD ou en CDI, à condition qu’il corresponde à votre qualification professionnelle, et ce, même si vous avez retrouvé un emploi. Si l’employeur ne respecte pas cette obligation, vous pourrez obtenir des dommages et intérêts correspondant à deux mois de salaire minimum.

Qui est concerné ? Comme on vous l’explique sur prudhommesisere.free.fr, vous pouvez bénéficier d’une priorité de réembauche non seulement en cas de licenciement économique mais également si vous avez signé une convention de conversion ou en cas de départ volontaire dans le cadre d’un plan social.
Enfin, le parent qui a démissionné pour pouvoir élever son enfant peut lui aussi demander la priorité de réembauche. Allez sur lexinter.net pour en savoir plus. Source
Prioriteit opnieuw werkgelegenheid. Als uw contract wordt gebroken voor een economische reden, kunt u genieten van een jaar opnieuw de werkgelegenheid een prioriteit in de onderneming. Wat is de prioriteit van reemployment? Op solidarite.gouv.fr werk en dienst-public.fr, zult u zien dat de mogelijkheid van een dergelijk prioriteit dient te worden vermeld in de brief van ontslag. Mais attention, elle n’est pas automatique. Suite...