05 décembre 2008

LE talon d'Achille du Grenelle de l’environnement : la formation des professionnels

Actu-Environnement.com - Publié le 02/12/2008
Le Grenelle de l'Environnement qui fait la part belle à la performance énergétique des bâtiments devrait par exemple apporter un vrai ballon d'oxygène à toutes les entreprises du BTP. Selon les secteurs, des milliers, des dizaines de milliers, voire des centaines de milliers d'emplois seraient créés pour se conformer aux objectifs du Grenelle de l'Environnement.
Pourtant sur le terrain, les entreprises peinent d'ores et déjà à recruter du personnel technique et qualifié. Les jeunes diplômés sont rarement formés à la maîtrise de l’énergie, les professionnels ne sont pas forcément familiarisés aux nouvelles techniques… Le défi ne se situe donc peut-être pas uniquement au niveau du financement des mesures.
Si les objectifs du Grenelle sont ambitieux, les compétences nécessaires pour les atteindre sont loin d'être disponibles à ce jour. Le seront-elles rapidement ? On peut en douter : alors que les estimations de création d'emploi sont toutes plus optimistes les unes que les autres, les chiffres qui attestent de la capacité de formation sont inexistants. Pire, l'heure est encore à la réflexion quant à la manière de former…
En l'état, la formation constitue donc de toute évidence LE talon d'Achille du Grenelle de l'Environnement.

The Achilles heel of the Grenelle Environment: the training of professionals. As things stand, education is so obviously the Achilles heel of the Grenelle of Environment. Actu-environnement.com. Suite...

Posté par pcassuto à 00:24 - - Permalien [#]


L'ambition des Régions pour un service public régional de la formation professionnelle, Bilan et perspectives

A l'occasion du congrès de l'Association des Régions de France des 4 et 5 décembre 2008, les régions présentent le résultat d'une étude, commanditée par l'ARF qui plaide pour la création d'un service public régional de la formation professionnelle continue. Elle s'intitule :

Les enjeux de la formation professionnelle

Extraits:
Il est enfin à noter que le soutien à la modularisation des formations est pleinement de nature à faciliter l’acquisition des qualifications par la VAE, en permettant aux personnes qui n’ont obtenu qu’une validation partielle d’acquérir rapidement les « briques » complémentaires nécessaires, sans devoir suivre un cursus long de formation.

Troisième partie:  Vers un service public de la formation professionnelle tout au long de la vie

Dans le contexte de la réforme de la formation professionnelle, les Régions souscrivent à l'ambition, partagée par l'ensemble des acteurs, d'accroître la performance du système de formation professionnelle, dans l'ensemble de ses composantes, en particulier vis-à-vis de ceux qui y ont le moins accès, que ce soit pour des raisons économiques, sociales ou territoriales.
En complément de ces instruments, les Régions ont, autour de la formation, développé des conventions de partenariat avec l'ASSEDIC, l'ANPE, et/ou certains OPCA, ou instauré des conférences de décideurs / financeurs visant à coordonner les actions des différents acteurs. Elles ont également initié des partenariats avec les Départements en charge de l'insertion des personnes bénéficiaires de minima sociaux, préfigurant les relations qui devront être développées dans le cadre de la mise en oeuvre du RSA pour proposer et mobiliser une offre de formation adaptée aux besoins des bénéficiaires du RSA.
Coordinatrices des politiques de formation professionnelle au niveau régional, les Régions ont un rôle majeur à jouer pour fédérer les acteurs à l'échelle régionale et renforcer la performance globale de la chaîne information - orientation – formation – emploi. Site de l'ARF : http://www.arf.asso.fr/.

The ambition of the Regions for a regional public service training, review and prospects. At the congress of the Association of Regions of France on 4 and 5 December 2008, the regions are the result of a study commissioned by the ARF, which calls for the creation of a regional public service training continuous professional development. Elle s'intitule : It is entitled:: The issues of vocational training. Site of the ARF http://www.arf.asso.fr/.  Suite...

Posté par pcassuto à 00:12 - - Permalien [#]
Tags :

04 décembre 2008

Audition de Valérie Pécresse devant la commission de la Culture et de l'Education du Parlement Européen

Valérie Pécresse, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, a été auditionnée par la commission de la Culture et de l'Education du Parlement Européen. Cette audition a été l'occasion pour la ministre de présenter les résultats de la Présidence française de l'Union européenne, dans le domaine de l'enseignement supérieur, et plus particulièrement, sur les 3 grandes priorités qu'elle avait fixées: la mobilité des étudiants, des enseignants et des chercheurs, l'assurance-qualité et la formation tout au long de la vie dans les universités européennes. Communiqué - Valérie Pécresse - 02 décembre 2008

La formation tout au long de la vie
La ministre a achevé sa présentation du bilan de la Présidence française, dans le domaine de l'enseignement supérieur, par le renforcement de la contribution des universités européennes à la formation tout au long de la vie, notamment par la Charte préparée par  l'Association européenne des universités, à la demande du Premier Ministre François Fillon.
Cette Charte a pour objet de soutenir les universités d'Europe dans le développement de leur rôle spécifique en tant qu'institutions d'apprentissage tout au long de la vie – ce qui constitue un pilier central pour l'Europe de la connaissance. Elle recommande aussi aux Etats de lever les obstacles juridiques qui empêchent un certain nombre d'apprenants potentiels de retourner dans l'enseignement supérieur, et  en développant des mesures d'encouragement pour l'apprentissage tout au long de la vie.
Valérie Pécresse, ministryně vysokého školství a výzkumu, bylo slyšení Výboru pro kulturu a vzdělávání Evropského parlamentu. Toto slyšení bylo u příležitosti ministr předložit výsledky francouzského předsednictví Evropské unie v oblasti vysokoškolského vzdělávání, a to konkrétně o 3 hlavních priorit, kterou se stanoví: mobility studentů, učitelů a výzkumných pracovníků, zajištění kvality a školení po celý život na evropských univerzitách. Přečíst článek.

Posté par pcassuto à 08:06 - - Permalien [#]

03 décembre 2008

Conseil des ministres du 3-12-2008 : La réforme de l’allocation des moyens des universités

La ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche a présenté une communication sur la réforme de l’allocation des moyens des universités.
Cette réforme découle de la loi du 10 août 2007 relative aux libertés et responsabilités des universités qui leur donne l’autonomie financière à partir du 1er janvier prochain. Le nouveau système reposera sur trois principes.
1/ Il permettra tout d’abord de mettre en place un financement équitable. 80% des moyens dédiés aux universités seront liés au volume d’activité de l’établissement. L’appréciation de cette activité sera dorénavant fondée sur le nombre d’étudiants présents aux examens, et non plus le nombre d’étudiants inscrits, ainsi que sur le nombre d’enseignants-chercheurs ayant effectivement publié.
2/ Le financement valorisera davantage la performance et la culture du résultat. Dès 2009, 20% des crédits en moyenne seront ainsi alloués en fonction de la performance des universités, contre 3% aujourd’hui. Les critères de performance tiendront notamment compte de l’insertion professionnelle des étudiants, de la cotation des unités de recherche et des écoles doctorales, de la qualité de la gestion, ou encore du taux de réussite en licence. Le nouveau système permettra également de reconnaître les progrès effectués dans le cadre du contrat d’établissement liant l’Etat à chaque université.
3/ Le nouveau système d’allocation sera plus simple, global et transparent. Il intègrera l’ensemble de la politique universitaire, y compris la recherche, ce qui n’était pas le cas jusqu’à présent. Les critères de calcul et les dotations université par université seront publics.
Les universités les moins bien dotées en 2008 au regard de leur performance et de leur activité verront leurs crédits augmenter en moyenne de 38% sur 2009-2011 et celles qui sont les mieux dotées de 12%.
Rada ministrů 3.12.2008: Reforma rozdělení university. Ministr vysokého školství a výzkumu představila knihu o reformě rozdělení univerzity. Univerzity méně dobře-dotovaný v roce 2008 z hlediska jejich účinnosti a jejich činnost bude zvýšení jejich rozpočtů v průměru o 38% více než 2009-2011 a těch, kteří jsou nejlepší s 12%. Suite...

Posté par pcassuto à 22:05 - - Permalien [#]
Tags :

02 décembre 2008

La dépense nationale pour la formation professionnelle continue et l’apprentissage en 2006

Les organismes collecteurs renforcent leur position d’intermédiaire auprès des entreprises

Atteignant 27 milliards d’euros en 2006, la dépense nationale pour la formation professionnelle continue et l’apprentissage s’est accrue d’un milliard d’euros (+3,9 %) par rapport à 2005. Depuis 2004 et la dernière réforme de la formation continue, l’effort de formation de la nation s’est ainsi stabilisé à 1,5 % du PIB, mettant fin au repli entamé dans les années 1990.

Les organismes paritaires collecteurs agréés (OPCA) occupent une place de plus en plus importante dans le financement de la formation. En 2006, ils ont géré 5,1 milliards d’euros, soit 46 % de la dépense des entreprises.
Issu de la réforme de 2004, le droit individuel à la formation (DIF) reste d’une utilisation limitée en 2006. Autre dispositif institué en 2004, la période de professionnalisation est mobilisée par les entreprises pour des objectifs plus larges que celui de maintien dans l’emploi des salariés en seconde moitié de carrière qui lui était assigné.
Les salariés restent les principaux bénéficiaires des fonds de la formation continue. La dépense pour les salariés du secteur privé s’est accrue en 2006 (+8 %). À l’inverse, celle pour les demandeurs d’emploi, notamment financée par l’Unédic, s’est repliée (-4 %), en lien avec la baisse du nombre d’inscrits à l’ANPE. Rapport complet déc 2008  (Premières Informations Premières Synthèses)

Národní výdaje na odborné školení a vzdělávání v roce 2006. Sběr agentur posílit svou pozici mezi společnostmi. Dosahující 27 miliard EUR v roce 2006, výdaje na odborné školení a vzdělávání vzrostl až jednu miliardu eur (3,9%) ve srovnání s rokem 2005. Od roku 2004 a poslední reforma vzdělávání, školení úsilí národa a stabilizované na 1,5% HDP, končí poklesu začal v 1990s. Celá zpráva z prosince 2008  (První Informace První Synthèses)  Suite...

Posté par pcassuto à 23:32 - - Permalien [#]
Tags : , ,


01 décembre 2008

Recommandations du conseil de l'europe sur l'enseignement et la formation professionnelle

Pour la période 2008-2010, traiter les quatre domaines prioritaires suivants :
1. Mettre en oeuvre au niveau national et au niveau européen les outils et dispositifs de la coopération en matière d'enseignement et de formation professionnelle
2. Renforcer la qualité et l'attractivité des systèmes d'enseignement et de formation professionnelle
Promouvoir l'attractivité de l'EFP auprès de tous les publics
3. Renforcer les liens entre l'enseignement et la formation professionnels (EFP) et le marché du travail
4. Renforcer les modalités de la coopération européenne
  http://www.consilium.europa.eu/

परिषद यूरोप की शिक्षा और व्यावसायिक पर की सिफारिशे प्रशिक्षण. शिक्षा और प्रशिक्षण (VET) और श्रम बाजार के बीच के संबंध को मजबूत बनाना  http://www.consilium.europa.eu/

Posté par pcassuto à 22:02 - - Permalien [#]
Tags :

Employeurs et salariés peinent à trouver des intérêts communs dans la VAE

La VAE peine-t-elle à décoller en raison du manque de concertation entre salariés et employeurs ? C’est la question soulevée par le Centre d’étude de l’emploi (CEE), qui vient de publier une étude sur le sujet (VAE usage collectif droit individuel). Alors que les prévisions gouvernementales (rapport Besson 2008) prévoyaient à l’origine 60 000 VAE par an, le nombre global de candidats certifiés par cette voie s’élève à 77 000 depuis 2003. Le taux d’échec devant le jury est par ailleurs important, comme le note les auteurs de l’étude : En 2006, sur environ 60 000 dossiers jugés recevables par les principaux ministères certificateurs, 26 000 certifications ont été délivrées. Source : http://www.centre-inffo.fr/.
Employers and employees are struggling to find common interests in VAE. VAE sentence take off because of lack of dialogue between employees and employers? That is the question raised by the Center for the Study of Employment (ECE), which has just published a study on the subject (VAE use collective individual right). Source: http://www.centre-inffo.fr/. (Read the article)
Un taux d’échec important qui s’explique notamment par « les difficultés d’articulation entre usage collectif et démarche individuelle », analyse le CEE. « La VAE est souvent vécue par le salarié comme une aventure solitaire malgré l’investissement initial de l’employeur », et « le partage des responsabilités entre employeur et salarié, rendu possible par la loi dite de ‘modernisation sociale’, n’apparaît ainsi que rarement : seule la situation de construction d’un métier en émergence permet une mobilisation de l’ensemble des acteurs autour de la validation des acquis de l’expérience ». Comme le montrait déjà la Dares dans une récente étude voir article, les démarches individuelles de VAE sont plus fréquentes que les démarches collectives. Le point d’achoppement entre salariés et employeurs concerne bien souvent la nature de la certification recherchée et souhaitée par l’employé. En effet, la Dares et le CEE soulignent que les entreprises s’engagent surtout dans des projets de VAE collectifs lorsqu’elles perçoivent un enjeu suffisamment important

Posté par pcassuto à 19:31 - - Permalien [#]
Tags : , ,

La formation dans la "Note de Veille" n°115 du Centre d'Analyse Stratégique

Dans la  Note de Veille n°115 (novembre 2008) - Les pôles de compétitivité : des pôles de compétences ? du Centre d'Analyse Stratégique, quelques passages concernant la formation :

Créés en 2004 comme l’instrument d’une nouvelle politique industrielle, les pôles de compétitivité s’inscrivent dans la perspective de la Stratégie de Lisbonne1. Ils ont vocation à mobiliser en réseau entreprises, centres de recherche publics et privés et organismes de formation autour de projets communs à fort contenu en valeur ajoutée et en innovation. (p.1)
S’intéresser aux relations entretenues par les pôles avec leur environnement éducatif et professionnel, en les prenant non comme objets d’évaluation mais comme terrains a priori propices à l’analyse des liens entre innovation et compétitivité d’une part, emploi et formation de l’autre. (p.1)
Encadré 1 - Une étude sur les implications des pôles de compétitivité dans le champ de l’emploi, de la formation et des compétences. (Voir le tableau p.2)
L’étude fait apparaître une très grande variété dans la façon dont les pôles abordent ces problématiques. La diversité est telle qu’elle ne permet pas d’établir une typologie quant à la manière dont les questions de compétences, d’emploi et de formation y sont traitées. (p.2)
L’existence d’une stratégie, d’un positionnement, d’objectifs clairs et relativement précis est une première condition pour que les acteurs d’un pôle puissent s’occuper de façon organisée de formation et de compétences. (p.2)
Le divorce si souvent dénoncé (« l’introuvable relation formation-emploi ») trouve dans le pôle une forme de réponse, partielle certes, mais réelle et utile... Le même conseil conduit également une étude transversale sur les liens entre l’ensemble des pôles de la région et l’offre régionale de formation universitaire. (p.4)

Training in the Note Watch "No. 115 of the Center for Strategic Analysis. The Note Watch No. 115 (November 2008) - The poles of competitiveness: the poles of expertise? Center for Strategic Analysis, here are some passages on training: Divorce often criticized ( "found the relationship between training and employment") located in the center of a response, partial, but real and useful ... (Read the article)

Ce ne sont pas les pôles dont l’ancienneté préalable à leur labellisation est la plus longue7 qui sont les plus actifs sur les questions de compétences et de formation, mais plutôt les plus récents, ceux qui ont à construire leur « espace de compétences ». Dans les pôles nés d’un cluser ancien, le cadre des échanges entre acteurs de l’emploi, de la formation et du service public de l’emploi est déjà organisé. Ce sont donc des cibles précises et circonscrites qui sont visées en matière d’emploi et de formation... L’anticipation d’évolutions fortes des compétences futures est un facteur important d’implication des pôles dans le champ de l’emploi et de la formation... Les questions de recrutement ont une dimension territoriale marquée, mais c’est surtout à travers les questions de formation, initiale ou continue, que le territoire, comme espace de coordination et de projection, prend toute son importance et que se nouent les échanges et les coopérations les plus féconds... Cette redéfinition est soit large et complète lorsqu’il n’y pas de tissu relationnel entre entreprises et appareil de formation, soit plus ponctuelle dans le cas contraire... Cet examen conduit alors à adopter des cadres internes d’organisation ou de réflexion spécifiques, comme les « commissions formation », ou à lancer des projets transversaux emploi-formation. (p.3)
Pratiquement nulle dans certains pôles où les questions d’emploi, de formation et de compétences ne sont pas abordées, cette intensité est au contraire très élevée dans d’autres où elle peut même se traduire par une modification radicale, une métamorphose de certains segments du marché du travail (métiers, compétences, espaces de mobilité, lieux et contenus de formation initiale et continue)... les pôles apportent un moyen de rapprocher de façon opérationnelle formation et emploi. Le divorce si souvent dénoncé (« l’introuvable relation formation-emploi ») trouve dans le pôle une forme de réponse, partielle certes, mais réelle et utile... Le même conseil conduit également une étude transversale sur les liens entre l’ensemble des pôles de la région et l’offre régionale de formation universitaire. (p.4)
Sous-réactivité apparente de la formation continue. Les retours des pôles sur le fonctionnement de la formation continue sont moins perceptibles et certainement plus limités... Ce constat peut sembler paradoxal : s’agissant d’innovations à dominante incrémentale, la formation continue paraît le moyen le plus adapté pour acquérir les compléments de formation nécessaires. Il est certain que l’observation des mouvements des acteurs dispersés et hétérogènes de la formation continue est plus difficile que celle des acteurs massifs et concentrés de la formation initiale... La formation continue réagit plutôt aux modifications des compétences et savoir-faire mobilisés dans les professions et les emplois : elle a besoin d’une identification beaucoup plus précise et concrète de ces évolutions... On peut penser aussi que l’organisation de la formation continue, largement construite autour des branches, la rend moins réactive à des évolutions dont l’identification est d’abord territoriale et qui se situent à leurs marges, dans des recombinaisons de compétences (ou de connaissances) plus que dans les cadres et les dispositifs bien rôdés des professions. (p.5)

À bien des égards, les questions d’emploi, de formation et de compétences semblent être restées jusqu’ici, sauf circonstances bien particulières, au second plan des stratégies des acteurs des pôles. La prospective des compétences est rudimentaire, l’action sur l’offre de formation focalisée sur les savoirs « high tech », les politiques d’emploi absentes, les liens avec la formation continue souvent faibles... Elle est l’un des moteurs qui tire leurs actions : les pôles de compétitivité exercent dores et déjà une influence sensible sur les acteurs de la relation formation-emploi et leurs stratégies...
Il s’agit en particulier de :
• resserrer leurs liens avec la formation supérieure (habilitation expérimentale des formations « labellisées » dans les pôles, association à la production des cartes d’enseignement supérieur et des référentiels nationaux de compétences R & D)…
• …mais aussi avec la formation continue : établissement de liens permanents entre gouvernance des pôles et instances territoriales de la formation professionnelle (organismes collecteurs, conseils régionaux…), recours des pôles à la VAE ;
• procéder périodiquement à un « bilan de compétences » de chaque pôle, en lien avec les principaux acteurs de l’emploi et de la formation : service public de l’emploi, rectorat, conseil régional, OPCA…, avec pour objectif de révéler les compétences nécessaires, manquantes ou émergentes. (p.6)

Posté par pcassuto à 19:00 - - Permalien [#]

Adult Learning Australia

Adult Learning Australia (ALA) is the national peak body representing organisations and individuals in the adult learning field.
We are a not-for-profit entity with both organizational and individual members in all States and Territories who reflect the extraordinary diversity of adult and community learning. They include adult educators in universities, TAFE Colleges, Community Houses and adult community education providers (ACE), as well as community workers, librarians, individual tutors and trainers, volunteers and students.
ALA also has input to the MCEETYA Taskforce and the Australian Quality Framework Advisory Board (AQFAB). The national office is based in Canberra.
ALA is primarily funded (as of 1ST July 2005) by a grant from the Department of Education Science and Training (DEST), membership dues, subscriptions and project revenues. In 2006, we celebrate our 46th year as a contributor to the adult learning debate in Australia and the 11th anniversary of Adult Learners' Week celebrations.
An immediate objective is to extend our reach to workplaces in both the government and the business communities, as well as to advance awareness of the contribution to social, human and identity capital made by lifelong learning and the way these values interact and contribute to community and organisational learning.
Linked with this, ALA also has a strong interest in the contribution learning makes to active ageing in the community, and particularly where focused high quality research can positively support the retention of an ageing workforce as well as contribute to the quality of an ageing lifestyle.

 成人学习澳大利亚( ALA )的是国家最高代表机构的组织和个人在成人学习领域。

Posté par pcassuto à 02:11 - - Permalien [#]
Tags :

Les aides Agefiph à la formation professionnelle

Elles doivent permettre aux personnes handicapées d'acquérir les connaissances et les compétences nécessaires pour exercer un métier, accéder à un emploi ou le conserver.
Ces aides s'adressent aux personnes handicapées et aux entreprises. Chacun pourra être destinataire de subvention(s) spécifique(s).
La nature et le montant des aides proposées par l'Agefiph varient selon les destinataires.
Pour la personne handicapée :

Cofinancement du coût pédagogique de l'action ou de la prestation de mobilisation ou de remise à niveau. Cette subvention vient nécessairement en complément de celles accordées par l'Etat, la Région, les collectivités territoriales, l'organisme collecteur du CIF (congé individuel de formation) ou les Assedic.
Pour l'employeur :

Participation au coût pédagogique de la formation réalisée dans le cadre du maintien dans l'emploi du salarié handicapé ou de son évolution profesionnelle. Cette subvention vient nécessairement en complément d'une participation financière de l'entreprise et/ou de l'organisme collecteur.
Le cas échéant, participation au coût d'un tuteur interne ou externe, pour une période et une durée hebdomadaire limitées. Voir l'aide au tutorat.
La demande peut être déposée par l'entreprise ou la personne handicapée. Pour l'établir, vous pouvez vous faire aider par un conseiller Cap Emploi ou Anpe. Vous enverrez ensuite votre dossier « demande de subvention» à l'Agefiph de votre région.

Comment constituer votre dossier : http://www.agefiph.fr/.
Télécharger la fiche aides à la formation professionnelle

Agefiph

Agefiph aiuti alla formazione professionale. Essi devono consentire le persone disabili ad acquisire le conoscenze e le competenze necessarie per svolgere un lavoro, trovare un lavoro o conservare.Tali aiuti sono per le persone con disabilità e alle imprese. Come costruire il tuo caso: http://www.agefiph.fr/.

Posté par pcassuto à 01:51 - - Permalien [#]