16ème édition du baromètre annuel AGEFOS PME : " PERSPECTIVES 2009 : Inquiétudes des TPE-PME "
AGEFOS PME publie les résultats de la seizième édition de son baromètre annuel Perspectives en collaboration avec l’institut IPSOS. Cette étude analyse les prévisions d’un échantillon représentatif de 500 TPE-PME en termes d’activité, d’emploi et de formation professionnelle. Elle est complétée par un cahier spécial qui traite, cette année, de la réforme de la formation professionnelle et du rôle des OPCA.

CAHIER SPECIAL Réforme de la formation professionnelle : le conseil de proximité en tête des demandes des entreprises
La connaissance des dispositifs continue de progresser

Dans l’ensemble, le nombre d’entreprises déclarant connaître les dispositifs introduits par la réforme de 2004 progresse de manière significative. Le DIF est le dispositif bénéficiant de la plus forte notoriété. Il est connu par près de trois quarts (72%) des dirigeants et des responsables des ressources humaines. Ce taux atteint même 92% pour les PME. Près d’un quart des TPE-PME a fait évoluer ses pratiques en matière de formation professionnelle en raison de la réforme de 2004. Pour l’essentiel, cela s’est concrétisé par un développement des formations (35%) et par une amélioration en termes d’organisation des formations (33%). La réforme a eu un impact positif sur la gestion des compétences. La formation professionnelle continue aurait permis aux entreprises de maintenir le niveau de qualification de leurs salariés (51% des TPE et 72% des PME), et de développer leurs compétences (69% et 51%). En revanche, la capacité du système à mieux répartir la formation hors temps et pendant le temps de travail a beaucoup moins convaincu les TPE-PME (respectivement 26% et 38%).

Les avis sont partagés quant à l’efficacité des différents systèmes de formation existants
C’est sur le système de formation des demandeurs d’emploi que les dirigeants et RRH sont les plus sceptiques : 60% le considère comme plutôt défaillant ou défaillant. Par contre,  27% des entreprises considèrent le système de formation en entreprise comme le plus efficace des trois (24% pour la formation en alternance). La majorité des responsables de TPE-PME pensent qu’il faudrait également améliorer le financement des actions de formation (respectivement 57% et 66%) ou encore prendre en charge les salaires dans l’enveloppe de formation (55% et 56%).

Rôle des OPCA : le conseil de proximité plébiscité
Ce sont surtout les TPE et les PME de 10 à 19 salariés qui émettent de fortes attentes à l’adresse des relations entretenues avec leur OPCA et des informations communiquées. Le conseil de proximité et la communication sur les dispositifs de formation apparaissent comme les axes prioritaires à développer (pour 85% des TPE-PME). Il est à signaler que c’est le premier choix pour 47% des TPE et 40% des PME.  

El DIF és el dispositiu que rep la més alta reputació. És conegut per gairebé les tres quartes parts (72%) dels dirigents i dels recursos humans. Aquesta xifra arriba al 92% per a les PIME. Quasi una quarta part de TPE-PIME ha canviat les seves pràctiques en la formació professional a causa de la reforma de 2004. En essència, això es va aconseguir mitjançant el desenvolupament de la formació (35%) i una millora en termes d'organització de la formació (33%). La reforma va tenir un impacte positiu en la gestió. La formació professional contínua que han permès a les empreses a mantenir les habilitats dels seus empleats (51% de TPE i el 72% de les PIME), i desenvolupar les seves habilitats (69% i 51%). Tanmateix, la capacitat del sistema per estendre la formació i temps lliure durant les hores de treball era molt menys convençut TPE-PME (26% i 38