ÉTABLI SOUS L'AUTORITÉ DE M. VLADIMIR ŠPIDLA ET M. GÉRARD LARCHER, CO-PRÉSIDENTS DE LA MISSION POUR LA FLEXICURITÉ, DÉCEMBRE 2008

Document complet : rapport_flexicurite.pdf.

Quelques extraits :
Un degré de flexibilité suffisant sera de plus en plus nécessaire aux entreprises pour améliorer leur capacité d'adaptation, tandis les employés devront pouvoir bénéficier d'une garantie efficace de sécurité dans l'emploi, c'est-à-dire d'un accompagnement efficace lors de toute recherche d’emploi, d'une aide au revenu adéquate lors des transitions et de possibilités de formation afin de s'adapter au changement tout au long de la vie professionnelle...
En référence aux stratégies globales d'apprentissage, les SPE (Services Publics de l'Emploi) ont un rôle d'orientation et de prescription, voire dans certains cas de fournisseurs de la formation nécessaire...
En France, le droit individuel à la formation fait désormais l'objet d'une portabilité et la réforme de la formation professionnelle en cours doit permettre un rééquilibrage sur les publics qui en ont le plus besoin. En Suède, des emplois subventionnés, la validation des formations acquises à l'étranger ainsi que l'organisation de formations spécifiques et cours de langues doivent permettre de mieux intégrer les travailleurs immigrants sur le marché du travail...
En France, un dispositif portant sur la "gestion prévisionnelle des emplois et des compétences" a été introduit au sein des entreprises de plus de 300 employés. La négociation sur la stratégie de l'entreprise et ses besoins futurs en termes d'emplois et de compétences doit permettre de mettre en oeuvre au sein de l’entreprise une meilleure gestion des ressources humaines et de mobiliser en conséquence les outils de la formation professionnelle. En Espagne, l'amélioration des systèmes de formation professionnelle est un objectif clé. Depuis l'inscription dans la loi d'un accord tripartite sur la formation et l'emploi en 2007, les employés ont droit à un congé individuel de formation, tandis que les entreprises peuvent recevoir des aides financières afin de soutenir leurs projets de formation...
Depuis 2005, suite à un dialogue tripartite, la Finlande a développé un modèle de "sécurité face au changement" afin d'accompagner la reconversion des employés licenciés pour motifs économiques. Ceux-ci bénéficient de jours de congé lors de la période de préavis afin d'effectuer leurs recherches d'emploi, ont accès à des indemnisations de licenciement plus élevées et à un programme spécifique de formation et de recherche d'emploi mis en place par les SPE. De tels programmes ont déjà bénéficié d'un soutien financier du Fonds Européen d'ajustement à la Mondialisation, du Fonds Social Européen et du Fonds Européen de Développement Régional...
Un meilleur ciblage des politiques actives du marché du travail, la définition d'un équilibre entre droits et devoirs des demandeurs d'emplois et la recherche d'une efficience accrue des investissements en formation continue sont nécessaires. Les SPE ont ici un rôle crucial à jouer, en fournissant un accompagnement efficace aux demandeurs d'emploi comprenant des services d'orientation et de formation...
Les échanges de la Mission avec les acteurs nationaux ont également montré à quel point une anticipation systématique des besoins de formation, aussi à moyen et long-terme, est nécessaire afin de maintenir l’employabilité des salariés tout au long de leur carrière et d’améliorer la qualité des emplois...
Une anticipation réussie exige un dialogue permanent et approfondi entre les acteurs économiques, les partenaires sociaux et les autres acteurs publics et privés concernés : collectivités locales, services publics et privés de l’emploi, acteurs du système éducatif et de la formation continue.

RADA EVROPSKÉ UNIE: zpráva mise na flexikuritě. Připravený pod vedením Vladimíra Špidly a pan Gerard Larcher, CO-předsedajícími mise na flexikuritě, prosinec 2008. Dokument: rapport_flexicurite.