10 décembre 2008

Le niveau de diplôme des catégories sociales

1 % des ouvriers et 5 % des employés disposent d’un diplôme supérieur à Bac + 2 contre 60 % des cadres supérieurs.
La transmission du diplôme n’est pas mécanique, mais ceux qui viennent de milieux peu qualifiés doivent faire des efforts plus importants pour réussir. Les deux tiers des enfants d’enseignants et plus de la moitié des enfants de cadres sont titulaires d’un diplôme supérieur ou égal à Bac+3, contre 10 % des enfants d’ouvriers non qualifiés ou d’inactifs. Ces derniers représentent à l’inverse 60 % des individus qui disposent d’un diplôme inférieur au Bac ou qui n’ont pas de diplôme. On peut lire la même information dans un sens plus positif : près du tiers des enfants dont aucun parent n’est bachelier dispose d’un diplôme de niveau Bac+2 ou plus. La destinée n’est donc pas automatiquement tracée par le diplôme des parents.

Le niveau de diplôme de ceux qui travaillent est bien moins élevé qu’on le dit souvent : 15 % ont un diplôme supérieur à Bac + 2. Un gros quart des actifs a au mieux le niveau de fin de classe de 3ème. Employés, ouvriers et agriculteurs se distinguent du reste de la population par leur faible niveau scolaire. 1 % des ouvriers et 5 % des employés disposent d’un diplôme supérieur à Bac + 2, contre 60 % des cadres supérieurs. Plus du tiers des ouvriers ont au maximum le certificat d’études primaires. Très peu de cadres, en revanche, ne sont pas diplômés (2 % seulement). Ces données traduisent l’importance en France des diplômes, mais aussi les faibles possibilités de promotion interne et de valorisation de l’expérience. Avoir un niveau de diplôme peu élevé ne permet que très rarement d’accéder à des postes d’encadrement. Source : http://www.inegalites.fr/.
Il livello di istruzione della società. L'1% dei lavoratori e il 5% dei lavoratori dipendenti hanno un diploma di Bac + 2% contro il 60 dirigenti. Fonte: http://www.inegalites.fr/. Suite...

Posté par pcassuto à 19:28 - - Permalien [#]