01 octobre 2008

Création de l’Agence de services et de paiement

Conseil des ministres, 1er-10-2008 14:11
L’Agence de service et de paiement jouera un rôle d’opérateur interministériel, en matière de gestion des aides à l’agriculture, des aides à l’emploi et à la formation professionnelle.

Le ministre de l’agriculture et de la pêche a présenté un projet de loi relatif à la création de l’Agence de services et de paiement et de l’Établissement national des produits de l’agriculture et de la mer et à la simplification du droit de l’agriculture, de la pêche maritime et de la forêt. Ce projet de loi assure la mise en oeuvre d’orientations retenues par le Conseil de modernisation des politiques publiques. Un organisme de paiement des aides dans le secteur agricole, interlocuteur unique des agriculteurs, rassemblera les compétences jusque là partagées entre l’Agence unique de paiement (AUP) et le Centre national pour l’aménagement des structures des exploitations agricoles (CNASEA).
Au-delà des compétences actuelles de l’AUP et du CNASEA, l’Agence de service et de paiement jouera un rôle d’opérateur interministériel, en matière de gestion des aides à l’agriculture, des aides à l’emploi et à la formation professionnelle, et de l’aide à l’acquisition de véhicules propres.

Posté par pcassuto à 22:17 - - Permalien [#]
Tags :


"La formation professionnelle tout au long de la vie", d'après la Cour des Comptes

Philippe Séguin, Premier président, Marie-Thérèse Cornette, présidente de la cinquième chambre et Claire Bazy-Malaurie, rapporteur général et président de chambre ont présenté le rapport thématique sur "la formation professionnelle tout au long de la vie", mercredi 1er octobre 2008.
Extraits :
Le système dual mobilise des moyens financiers très importants ; son coût brut pour les entreprises s’élevait à 27,68 milliards d’euros en 2005, auxquels il fallait ajouter plus de 6 milliards de dépenses des pouvoirs publics. Au total, le coût moyen d’un apprenti se rapproche de 20.000 euros, ce qui est représente plus du double des sommes consacrées en France ou en Allemagne à un étudiant de l’enseignement supérieur.
Néanmoins, il apparaît surprenant dans cette perspective d’exclure du champ d’investigation l’enseignement supérieur alors que 42 % des sortants de formation initiale entrent sur le
marché du travail en étant détenteurs d’un diplôme de l’enseignement supérieur. L’enseignement supérieur représente en outre environ 20 % de l’apprentissage que la Cour n’exclut d’ailleurs pas de son périmètre.
En ce qui concerne les prestataires public de formation, la Cour examine les activités de l’AFPA d’une part et des GRETA d’autre part, mais ne mentionne pas la très importante offre de l’enseignement supérieur public, tant en ce qui concerne la formation professionnelle continue que
l’apprentissage, ainsi que l’offre de formation d’origine consulaire, fondamentale en matière d’apprentissage, mais également importante dans le domaine de la formation professionnelle continue. Sur la même période, la forte évolution des niveaux III (+ 26,77%), II (+ 4,24%) et I (+ 61,66%) s’explique aisément par la structure de l’enseignement en Ile de France, avec une forte concentration d’universités et de grandes écoles. Grâce à une communication active de la part de la Région, l’apprentissage a investi l’enseignement supérieur, là où ce type de formation était encore largement méconnu il y a quelques années. Cette évolution s’explique aussi par l’offre de formation attractive que la Région et ses partenaires ont su proposer, tant pour les entreprises que pour les jeunes. La formation professionnelle tout au long de la vie.
"La formazione professionale per tutta la vita", secondo la Corte dei conti. Philippe Séguin, presidente Premier, Marie-Thérèse Cornette, presidente della Quinta Sezione Bazy e Claire-Malaurie, relatore generale e il Presidente della Camera ha presentato la relazione tematica in materia di formazione professionale per tutta la vita ", il Mercoledì 1o ottobre 2008. La formazione professionale per tutta la vita. Maggiori informazioni...

Posté par pcassuto à 20:37 - - Permalien [#]
Tags :

Retour sur un sujet d'actualité : A qui profitent les milliards de la formation professionnelle?

samedi 27 septembre 2008 de 9h10 à 10h sur Rue des Entrepreneurs.
« Il faut au moins être polytechnicien et énarque pour s’y retrouver dans le maquis de la formation professionnelle ! » Constat que font régulièrement ceux qui se penchent sur le système et qui veulent comprendre son jargon.
Depuis près de 40 ans qu’elle est règlementée, son montage s’est sophistiqué pas toujours avec cohérence. Au moment où elle est née, le chômage était proche de zéro. Depuis, les objectifs qui lui ont été fixés ont beaucoup changé. On dit même qu’au cours d’une vie professionnelle, il faudrait multiplier par 9 ses connaissances ! Une multitude d’organismes se disputent la collecte d’un financement qui devient par ailleurs de plus en plus opaque, accompagné de régulateurs et de contrôleurs ! Pour quel résultat ? Difficile à apprécier, selon que l’on se place du côté des formateurs, des entreprises, des apprenants.
Avant la présidentielle, deux sénateurs ont essayé d’y voir clair. Leur rapport dérange. Le Président de la République et le ministre des finances ont décidé de s’attaquer à cet atout essentiel pour la compétitivité des entreprises. Mais tout de même, 26 milliards d’euros pour la formation, c’est un joli budget qui pourrait être plus ou moins convoité surtout si l’investissement n’est pas totalement justifié. Surtout quand on cherche de l’argent par tous les moyens…et on sait l’imagination de Bercy pour inventer des taxes ! Raison de plus pour que, dès mardi prochain, les partenaires sociaux se retrouvent au Medef pour lancer une négociation interprofessionnelle sur la question.



Invités
Jean-Marc Barki
Gérant de Sealock. Le site de Sealock
Jean-Yves Lagière
Directeur des ressources humaines de Razel, entreprise de travaux publics, filiale de BTP Bilfinger Berger (groupe allemand). Le site de Razel
Bernard Massas
Délégué général Ucaplast (Union des syndicats des PME du caoutchouc et de la plasturgie). Ucaplast
Bernard Seillier
Sénateur de l’Aveyron, rapporteur du rapport « Formation professionnelle : le droit de savoir » (Jean-Claude Carle, Juillet 2007).
A partir du 1er octobre, Bernard Seillier deviendra sénateur honoraire et membre honoraire du Parlement. Sa page sur le site du Sénat
Michel Théry
Responsable du département « production et usages de la formation continue » au Céreq. Le site du Cereq
Annie Thomas
Secrétaire nationale de la Cfdt, en charge de la formation professionnelle. Le site de la CFDT
Renaud Vignon
Pdg- En charge de l’organisation de la formation à Pétrole Gaz Maintenance Équipements (P.G.M.E). Le site de PGME
Jean Wemaëre
PDG de Demos, Président de la Fédération de la formation professionnelle. Il est également membre du Conseil national de la formation tout au long de la vie ainsi que de la Commission économique du MEDEF. Le site de la Fédération


livre

Jean Wemaëre

Les 100 mots de la formation

Président d'un groupe spécialisé en formation professionnelle continue, l'auteur présente des repères parmi les méthodes, les outils et les filières de la formation. Il montre combien celle-ci est créatrice de valeur sur le plan économique non seulement pour l'organisation, mais aussi pour soi et autrui.

éditeur : Puf (Que sais-je ?)
parution : 19 novembre 2007

revues

Le Monde économie

Où va l'argent de la formation professionnelle?

Mi-avril devraient s’ouvrir les négociations entre l’État, les Régions et les partenaires sociaux, pour aboutir fin 2008 à une réforme du financement de la formation professionnelle, qui représentait, en 2005, 26 milliards d’euros. Sont mis en cause l’incapacité du système à donner accès à la formation à ceux qui en ont le plus besoin – les chômeurs, les moins qualifiés– et le manque de transparence de l’utilisation des sommes – 40 millions en 2005 – destinées au financement des organisations syndicales et patronales.

parution : 7 avril 2008

liens

« Formation professionnelle : le droit de savoir »

Le rapport de la mission commune d’information sur le fonctionnement des dispositifs de formation professionnelle :

Aux trois maux de la formation professionnelle, la complexité, les cloisonnements et les corporatismes, la mission d'information a souhaité apporter une solution articulée autour de trois mots : la personne, les partenariats, la proximité.


La Dares

La page « Politique de l’emploi et formation professionnelle »

 

Posté par pcassuto à 18:19 - - Permalien [#]
Tags :

Mission sur la place du supérieur dans la FTLV confiée par la ministre Valérie Pécresse à Jean-Pierre Philippe

Valérie Pécresse, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, a confié à Jean-Pierre Philippe, président directeur général de Medical Mobile, une mission sur la place de l’enseignement supérieur dans la formation tout au long de la vie.
La loi sur l’autonomie des universités les dote d’une nouvelle gouvernance et leur donne la possibilité de créer des fondations, ce qui leur a permis de s’ouvrir à leur environnement. C’est pourquoi, l’Université doit figurer parmi les acteurs centraux de la formation tout au long de la vie. Elle doit être le lieu de l’égalité des chances, tant pour la formation initiale que pour la formation tout au long de la vie.
Jean-Pierre Philippe est chargé de faire des propositions concrètes destinées à nourrir la réflexion sur les compétences et les connaissances acquises par les actifs. Il devra envisager l’articulation des universités avec les autres opérateurs de formation continue, en particulier le Conservatoire National des Arts et Métiers, ainsi que la problématique des financements.
Enfin, il s’appuiera sur les travaux sur la formation tout au long de la vie déjà réalisés, dans le cadre et le prolongement de la Présidence française de l’Union européenne, dont elle est un axe prioritaire en matière d’enseignement supérieur et sur les réflexions menées, à la demande du Premier ministre, par l’association européenne des universités sur la formation tout au long de la vie dans les établissements d’enseignement supérieur européens. Document complet : Relever le défi de la formation tout au long de la vie. Source : http://www.nouvelleuniversite.gouv.fr/
Valérie Pécresse, ministar visokog obrazovanja i istraživanja, imenovan je Jean-Pierre Philippe, CEO of Medical Mobile, misiju na mjestu visokog obrazovanja u cijeloj obuci života. Dokument: Sastanak sa izazovom učenja tijekom cijelog života. Izvor: http://www.nouvelleuniversite.gouv.fr/. Više...

Posté par pcassuto à 14:24 - - Permalien [#]
Tags : ,