Le secteur d’activité, un facteur d’inégalité que le recours au DIF amoindrit
Les politiques de formation des différents secteurs d’activité semblent relativement stables. La hiérarchie des secteurs selon le taux d’accès des salariés à la formation, et les durées moyennes des stages ou du taux de participation financière des entreprises à la formation ne varient en effet que très faiblement d’une année sur l’autre. Et le nombre encore modeste de DIF réalisés jusqu’à présent (cf. encadré page 3) ne suffit pas à faire significativement évoluer cet état de fait. En revanche, le fait que les entreprises aient recours au DIF semble stimuler leur investissement dans la formation....
Il semble donc bien qu’une plus grande diffusion du DIF dans les entreprises tende à réduire les inégalités d’accès à la formation continue. L'utilisation relativement faible du DIF, jusqu’en 2006 du moins, interroge toutefois sur la capacité ou la volonté des entreprises, des salariés et de leurs représentants à s’approprier ce dispositif pourtant élaboré par les partenaires sociaux et approuvé par le législateur. Bref_255.
DIF, ett verktyg för att minska skillnaderna i tillgång till fortbildning. Bref_255. Mer...