06 septembre 2008

Enquête d'opinion nationale : « Les français et la formation continue »

Enquête réalisée par la CCIP avec l’institut Infraforces auprès d’un échantillon représentatif de 1020 personnes en juin et juillet 2008.
58% des français déclarent ne jamais avoir suivi de formation continue

A l’occasion de la 2ème édition de son forum de la formation continue, la Chambre de commerce et d’industrie de Paris (CCIP) a réalisé une enquête nationale pour mieux connaître l’opinion des Français sur la formation continue, mesurer leurs perceptions et évaluer leurs pratiques. Ils considèrent massivement (80%) qu’elle s’adresse à tous : cadres, non cadres, demandeurs d’emploi ou encore salariés et non salariés. Cette tendance se confirme car ils sont 86% à ne pas approuver la proposition « la formation continue s’adresse en priorité aux cadres dans les entreprises » et 67% la proposition « la formation continue s’adresse en priorité aux personnes en difficulté dans leur emploi ». Ils sont 87% à estimer que même les plus diplômés doivent en bénéficier et 88% à estimer « qu’il n’y a pas d’âge pour effectuer une formation »
Une grande majorité des Français considèrent que la formation continue a une valeur équivalente à la formation initiale. Pour 72% d’entre eux, un « diplôme de formation continue c’est aussi bien qu’un diplôme scolaire et universitaire » et 80% estiment que « la formation continue permet d’obtenir un diplôme qu’on n’a pas pu avoir plus jeune ». En revanche, ils ne sont que 66% à être d’accord avec la proposition « un jeune qui sait qu’il peut se former pendant sa vie professionnelle est moins angoissé sur sa réussite scolaire ». Ils estiment à 88% « qu’il est indispensable de se former tout au long de sa vie et qu’un seul diplôme ne suffit plus ».
Un bénéfice avant tout personnel et social
Les Français, qui déclarent avoir suivi une formation continue, considèrent que c’est un bénéfice sur leur vie personnelle (55%) et leur vie sociale (45%). L’impact sur la rémunération et la promotion professionnelle arrive en dernière position. Les Bac+2/4 (30%), les Bac+5/6 (48%) et les Bac et moins (36%) citent en dernier la rémunération comme bénéfice de la formation continue.
Des attitudes contrastées sur le financement de la formation continue
Plus de 60% des Français seraient prêts à suivre une formation sur leur temps personnel et à en financer une partie. Les CSP+ disposant d’un haut niveau de diplôme y sont le plus favorable : 47% d’entre eux seraient tout à fait d’accord pour le faire contre 34% des CSP intermédiaires et moins. Toutefois, sur le principe, les français déclarent à 60% que l’entreprise doit être le premier financeur, l’Etat en second (35%) et la personne formée en troisième (15%). 22% des bac+5/6 déclarent avoir financé eux-mêmes leur formation contre 13% des Bac et moins et des Bac+3/4.
Des comportements contrastés dans l’initiative de la démarche
De façon significative, les plus diplômés sont les plus nombreux à prendre l’initiative d’une formation continue. 38% d’entre eux déclarent, en effet, avoir trouvé seul leur formation et 30% l’ont demandé à leur entreprise. En revanche, 45% des CAP/BEP ont suivi une formation proposée par leur entreprise. Enquête complète sur le site : http://www.forum-formation-continue.ccip.fr/.
Kansallinen mielipidemittauksesta: "Ranskan ja jatkuvaan koulutukseen". Tutkimuksen IPCC instituutin kanssa Infraforces edustava otos 1020 ihmistä kesä-ja heinäkuussa 2008. Koko tutkimus site: http://www.forum-formation-continue.ccip.fr/. Lisää...

Posté par pcassuto à 23:24 - - Permalien [#]
Tags :