Tenter un diplôme, un titre ou un concours après ses études initiales est une pratique peu fréquente. Ainsi, à peine 1 % des actifs tentent d’acquérir une certification chaque année, alors qu’un quart des salariés et un sixième des chômeurs accèdent à une formation chaque année.
L’accès à une formation certifiante est nettement moins développé que dans le reste de l’Europe : en 2003, dans les 25 pays qui composent l’Union européenne, en moyenne 4 % des actifs de 24 à 64 ans avaient suivi un enseignement en vue d’obtenir un diplôme. Ils étaient même 8 % dans les pays scandinaves, 9 % au Royaume- Uni. Ce constat est assez paradoxal dans la mesure où le marché du travail en France accorde une place importante à la certification, notamment sur des segments où la concurrence est forte. En particulier, la plupart des annonces d’offres d’emploi mentionnent un critère de diplôme. Alors qu’ils apparaissent comme un outil efficace de sécurisation des trajectoires, les diplômes en France s’acquièrent essentiellement dans le cadre de la formation initiale. DARES-Cerification et FC.
졸업장, 제목이나 콘테스트 시도는 초기 연구 후 드문 연습입니다. 따라서, 자산의 1 %가 매년 인증 이득을 시도하는 동안 직원의 4 분의 1과 훈련을 위해 매년 실업자의 접근 6. 도구가 될 것으로 보인다. 더많은...