30 juin 2008

La VAE à l'ANFH : le site VALIPRO

L'ANFH est une association paritaire devenue OPCA de la fonction publique hospitalière en 2007.  Elle assure la gestion et la mutualisation des fonds versés au titre de la formation continue par l'ensemble des établissements sanitaires, médico-sociaux et sociaux publics adhérents.
VAE,
L'essentiel : Les informations sur la Validation des Acquis de l'Expérience : Positionnement de Valipro, diplômes, situation du candidat, dispenses, répertoire national des certifications professionnelles… Démarches : Les différentes démarches à entreprendre pour valider des acquis selon l'autorité ou l'organisme concerné : dossier, jurys, congé de validation … Cadre légal : La loi de modernisation sociale n°2002-73 du 17 janvier 2002 sur la Validation des Acquis de l'Expérience (VAE) redonne une véritable portée au dispositif instauré par la loi n°92-678 du 20 juillet 1992 sur la Validation des Acquis Professionnels (VAE). Cette loi se décline selon les spécificités de chaque autorité ou organisme valideur.Les diplômes, titres et autres certificats seront accessibles par la VAE après un enregistrement préalable dans le "Répertoire national des certifications professionnelles".
Den ANFH er et joint sammenslutning af OPCA blev offentligt hospital i 2007. Det giver ledelsen og sammenlægning af midler, der betales for uddannelse af alle sundhedsfaciliteter, medico-sociale og offentlige sociale medlemmer. VAE, nederste linje: Oplysningerne på Validering af opnået erfaring: Positionering Valipro. Mere...

Posté par pcassuto à 14:34 - - Permalien [#]
Tags : ,


29 juin 2008

A national commitment - The school-to-work transition of young people without a diploma

CERC: CONSEIL DE L'EMPLOI, DES REVENUS ET DE LA COHESION SOCIALE
COUNCIL FOR EMPLOYMENT, INCOME AND SOCIAL COHESION
Un devoir national - L'insertion des jeunes sans diplôme
. La Documentation française, 2008
Quelques extraits sur la Formation Continue :
Les régions ont dépensé 3,2 milliards d’euros pour la formation professionnelle continue et l’apprentissage.
En préalable, il faut souligner que, dans notre pays, la coupure entre formation initiale et continue reste forte. Un jeune ayant quitté le système scolaire classique avant le bac a peu de chances d’y reprendre ses études, même s’il en est désireux. Le retour en apprentissage est davantage envisageable, mais avec un certain risque pour les jeunes les plus fragiles. Il faut en effet trouver une entreprise d’accueil, et ceux qui sont dans les situations scolaires et sociales les plus difficiles ont moins d’opportunité d’y réussir. Pourtant, malgré les difficultés qu’ils rencontrent sur le marché de l’emploi, les jeunes sans aucun diplôme recourent peu à la formation continue qualifiante.
A národní závazek - Škola-do-práce přechod mladých lidí bez diplomu. Národní daně - na integraci mladých lidí bez kvalifikace. Oblasti strávil 3,2 miliardy pro odborné vzdělávání a školení. Přesto, i přes obtíže, s nimiž se setkávají na trhu práce , mladí lidé bez diplomu málo použití v dalším vzdělání. Více...
Certains arguments vont dans ce sens, notamment celui-ci : le rendement économique de la formation continue serait faible, il le serait d’autant plus que la formation dispensée s’applique à des personnes dotées d’un faible bagage initial et ceci expliquerait que la formation continue en entreprise aille surtout vers les catégories déjà les plus qualifiées de la main-d’oeuvre, vers les salariés les plus stables (et point trop âgés pour avoir le temps de rentabiliser l’investissement sur le reste de la carrière).
Le gouvernement du Royaume-Uni est parti, en 1997, d’un diagnostic similaire sur la trop grande proportion de jeunes (comme de l’ensemble de la population) insuffisamment formés qui a un impact très négatif sur le niveau de productivité, en retrait important sur les autres pays européens. Cela conduisait, avec l’absence de régulation salariale, à une proportion très élevée de bas revenus et de travailleurs pauvres. Le gouvernement a choisi, depuis une dizaine d’années, une stratégie visant notamment à élever le salaire minimum, à renforcer la formation continue et à maintenir un marché du travail très flexible.
Au niveau de l’Union européenne, deux objectifs chiffrés ont été définis pour 2010. Le premier concerne uniquement le niveau de formation : atteindre 85 % de diplômés du second cycle de l’enseignement secondaire pour les jeunes de 22 ans. Le second combine le niveau de formation initiale et la participation à la formation continue ; il est, de manière impropre, qualifié de « réduction du pourcentage de jeunes quittant prématurément l’école ». Il faut que d’ici 2010 les jeunes n’ayant pas achevé le second cycle de l’enseignement secondaire et ne poursuivant ni études, ni formation (ne serait-ce qu’une heure dans le mois précédant l’enquête) représentent moins de 10 % de la population des 18-24 ans.
D’autres pays ont des pratiques bien différentes, par exemple la Finlande. Le redoublement de classe n’est pratiquement pas pratiqué, mais l’élève reçoit un soutien spécifique où ses compétences ont été jugées insuffisantes. Par ailleurs, à l’issue de l’enseignement obligatoire, ce n’est pas un diplôme qui est fourni mais une attestation détaillée des compétences acquises (comme des compétences non maîtrisées si le cursus n’a pas été satisfaisant en tous points). Enfin, pour l’obtention du baccalauréat, l’élève peut passer les différentes épreuves en les étalant sur deux ans (soit trois sessions). Ces dispositions modulaires permettent au jeune de présenter un CV plus précis lorsqu’il est candidat à un emploi et aussi de compléter plus aisément une certification de qualification par et dans la formation continue.
Après trois ans, la formation en entreprise gagne du terrain. Pendant les deux années suivantes (2001-2003), 8 % de jeunes diplômés ont suivi une formation hors du cadre de l’emploi. Les jeunes dont la trajectoire d’emploi ne s’était pas stabilisée au cours des trois premières années sont davantage concernés. L’alternance progresse également (de trois points, de 9 à 12 %). Mais c’est surtout la formation continue en entreprise qui augmente (de 7 à 18 %). L’obtention d’un diplôme ou d’un titre progresse de 5 à 10 %.
Les Suédois âgés de plus de 20 ans qui le désirent, en particulier ceux qui n’ont pas réussi à décrocher leur bac, peuvent bénéficier des différentes formules de formation continue qui sont proposées par les municipalités mais qui relèvent de l’Éducation nationale. L’institution la plus importante de formation continue est Komvux. Elle offre des formations de base correspondant au programme scolaire de base, au collège et au lycée et des formations professionnelles. L’Agence suédoise pour l’éducation flexible complète l’offre municipale en direction des adultes qui n’ont pas accès aux établissements de formation continue par le biais du télé-enseignement.

Posté par pcassuto à 22:13 - - Permalien [#]
Tags :

28 juin 2008

9th European Conference on Knowledge Management, Southampton Solent University, Southampton, UK, 4-5 September 2008

A Critical Review of Knowledge Management Literature: Introducing a Practice-based Approach on Knowledge Sharing
Timonen Hanna, Helsinki University of Technology and Meri Jalonen, Lappeenranta University of Technology, Finland
Organizational Learning as a by Product of Justificaiton for Change
Lines Rune, Norwegian School of Economics and Business Administration Norway
Intellectual Capital Valuation - The Case of Purchase Analyses in Sweden and Italy
Giuliani Marco, University of the Marche, Italy and Daniel Brannstrom, Uppsala University, Sweden
Knowledge Management Audits as Process to Address Emerging IT Trends
Balasubramanian Krithika, Wipro Technology India
http://www.academic-conferences.org/

Posté par pcassuto à 23:24 - - Permalien [#]
Tags :

27 juin 2008

Un nouveau guide consacré à la validation des acquis de l’expérience (VAE)

Français du Monde - ADFE vient d’éditer, à destination des Français établis hors de France, un nouveau guide consacré à la validation des acquis de l’expérience (VAE).
La VAE permet, dans le cadre d’un certain nombre de règles, à toute personne ayant exercé une activité professionnelle salariée, non salariée ou  bénévole, de faire valoir ses compétences acquises, en vue d’obtenir un diplôme.
Ce guide ambitionne de  donner aux personnes intéressées toute l’information nécessaire pour initier une démarche de VAE. Il sera mis à disposition de nos adhérents lors de l’Assemblée générale de l’association des 29 et 30 août à Paris. Il peut également être envoyé à tout adhérent de Français du Monde-ADFE qui en ferait la demande par e-mail à contact@adfe.org. Guide VAE.

Posté par pcassuto à 15:20 - - Permalien [#]
Tags :

26 juin 2008

Enquête Apec Mobilité 2007 : la mobilité passe par la formation

Les cadres restent confiants, à en croire l'Apec. Plus de 70% sont satisfaits du climat de leur entreprise, dans un contexte où le marché de l'emploi cadre n'a jamais été aussi porteur en termes de recrutements. Grâce à la formation, la mobilité est de plus en aisée.
Selon l'enquête APEC 2008 (qui porte sur 2007), 6% des cadres ont changé de société, un pourcentage inchangé par rapport à l'an passé. Les périodes de chômage entre les deux emplois sont de moins en moins fréquentes. La mobilité interne (19%) prend essentiellement la forme d'un changement de fonction.
"La formation professionnelle est l'une des clés de la sécurisation des parcours professionnels. Elle s'est développée sous une double dynamique. Celle des cadres qui l'ont plus fréquemment demandée, et celle des entreprises qui en ont accordées davantage", explique Gabriel Artero, Président de l'Apec. Pour accompagner cette mobilité, l'accès à la formation des cadres a effectivement progressé au cours de ces dernières années, passant de 36% de bénéficiaires en 2003 à 53% en 2007. Dans la grande majorité des cas, ces formations s'inscrivent dans le plan de formation de l'entreprise. Le DIF (droit individuel à la formation) a concerné quant à lui 25% des cadres formés. Pour Gabriel Artero "le DIF qui s'est imposé comme le dispositif phare de l'accord du 20 septembre 2003, est un des leviers sur lequel entreprises et cadres doivent continuer de s'appuyer pour que ce mouvement favorable perdure voire s'intensifie". Globalement, l'attitude de l'entreprise vis-à-vis de la formation est jugée favorable par 8 cadres sur 10. Dossier de presse : http://presse.apec.fr/.
Изпълнителните директори остават уверени, вярвам в Apec. Повече от 70%, са доволни от климата на тяхната дейност, в контекста, в рамките на пазара на труда никога не е бил като превозвач по отношение на назначаването. Чрез обучението, мобилността се превръща лесно. Прес кит: http://presse.apec.fr. Още...

Posté par pcassuto à 13:45 - - Permalien [#]
Tags : ,


25 juin 2008

Colloque national : « Les politiques partenariales de la formation continue universitaire »

Ce colloque s’est ouvert dans un contexte politique très particulier. La formation tout au long de la vie est aujourd’hui au coeur des préoccupations de beaucoup de nos responsables avec les discussions entre partenaires au sein du « groupe multipartite » sur l’actes 2 de la mise en oeuvre de l’ANI 2003 et la demande de notre premier ministre faite aux Présidents d’universités européennes d’une charte « pour une université ouverte tout au long de la vie ». Un deuxième élément de contexte est le déploiement de la loi LRU, qu’il s’agit d’apprendre à maîtriser et à exploiter pour renforcer le rôle des universités dans un domaine où elles n’occupent pas la place que l’on est en droit d’attendre.…
Les universités sont-elles prêtes en matière de Formation Continue à relever les nouveaux défis : loi Liberté et Responsabilité des Universités et Formation Continue, nouveaux dispositifs de Formation Professionnelle Continue ?
La vision des Régions sur le rôle des Universités en matière de formation continue et d’alternance : nouveaux dispositifs, nouvelles attentes.
Le rôle, la place des universités dans la formation professionnelle continue, le point de vue de la Délégation Générale à l’Emploi et à la Formation Professionnelle – DGEFP, Comment cela se décline-t-il sur le territoire national ?
La Formation Continue Universitaire : un véritable enjeu pour un développement humain et durable des territoires et un levier de sécurisation des parcours professionnels.
En conclusion,
le Président de la CDSUFC a redéfini le partenariat. Pour lui, c’est des échanges entre personnes, structures, organisations qui se respectent et apportent le meilleur d’elles mêmes pour la réalisation d’objectifs communs. Le partenariat doit s’appuyer sur une base minimale d’accord qui peut être consignée dans un cahier des charges dont on peut élaborer un modèle national. C’est attendu et la conférence produira ce travail très rapidement. Communiqué de presse-CDSUFC.
National Symposium: "The political partnership of university continuing education". The symposium was opened in a very particular political context. Training throughout life is central to the concerns of many of our leaders with the discussions between partners in the "multistakeholder group" on the 2 acts of the implementation of the ANI 2003 and demand for our Prime Minister made to the Presidents of European universities to a charter "for a university open throughout life." A second element of context is the deployment of the LRU law, it is to learn to control and operate to strengthen the role of universities in an area where they do not occupy the place that one is right to expect. The Chairman of the CDSUFC redefined partnership. For him, it's between people, structures, organizations that respect and make the best of themselves to achieve common goals. The partnership must be based on a minimum basis of agreement that can be recorded in a specification which we can develop a national model. It is expected the conference and produce this work very quickly. Press Release-CDSUFC. More...

Posté par pcassuto à 14:30 - - Permalien [#]
Tags : , ,

24 juin 2008

Analyses et commentaires des contributions à la réforme de la formation professionnelle

Le Club Stratégies aura sa prochaine séance le mardi 1er juillet. Les communiqués successifs des acteurs actuels de la réforme annoncée de la formation professionnelle témoignent de leur insatisfaction… relative sur la manière dont le processus est engagé. Non prise en compte ou prise en compte partielle de ce qui a été fait depuis 2003, énoncés problématiques qui n’en sont pas, « menaces » du politique, oubli et/ou mise à l’écart de certaines propositions, etc.
Mais tout cela appelle débat et préparation au débat. Le mardi 1 juillet, nous mettrons en analyses les contributions périphériques à l’espace de la négociation, mais qui par le simple fait qu’elles existent, pèsent sur elle (le livre blanc de la FFP, les propositions de l’Institut Montaigne …).
* Analyses et commentaires (I)
:
- Que faire du rapport du Sénat sur la formation professionnelle ? Lecture, interprétations et commentaires de directeurs d'OPCA (séance du 16 octobre 2007, voir notre vidéo 64)
- Que faire du rapport du Sénat sur la formation professionnelle ? Lecture, interprétations et commentaires de René Bagorski (CGT) (séance du 18 septembre 2007, voir notre vidéo 61)
Analyses et commentaires (II)
:
- Pour une analyse critique de l’avis du COE sur la réforme de la formation professionnelle (séance du 15 avril 2008)
Anàlisi i comentaris de les contribucions per a la reforma de la formació professional. Estratègies Club tindrà la seva propera reunió el dimarts 1 de juliol. Més informació...

Posté par pcassuto à 14:06 - - Permalien [#]
Tags :

23 juin 2008

Les indicateurs LOLF de la vague B (2008-2011) pour la Formation Continue et la VAE

Tableaux d'indicateurs (http://edges.sup.adc.education.fr/)
Vague B (2008-2011)
I -
Indicateurs Formation
1.1 - Les inscrits par champ disciplinaire en équivalent licence

Programme : Formations supérieures et recherche universitaire
Action : Formation initiale et continue du baccalauréat à la licence
Objectif : Répondre aux besoins de qualifications supérieures

16 - Les diplômés de la formation continue par rapport à l'ensemble des diplômés
Programme : Formations supérieures et recherche universitaire
Action : Formation initiale et continue du baccalauréat à la licence
Objectif : Faire de l'enseignement supérieur un outil performant de formation tout au long de la vie
جداول المؤشرات (http://edges.sup.adc.education.fr. المزيد
Description de l'indicateur

Unité de mesure

Nombres bruts: (pour l'année considérée) nombre d'étudiants diplômés de formation continue, respectivement en L et en M

Nombre bruts (pour l'année considérée) total d'étudiants diplômés, respectivement en L et en M

Date de la mesure

Sessions 2001, sessions 2005 et futures sessions 2011

Champ de la mesure

Tous les étudiants diplômés dans l'établissement en L et M

SISE

Élaboration et qualités de l'indicateur

Nature précise des données de base

Effectifs SISE d'étudiants diplômés de formation continue en équivalent M

Effectifs SISE d'étudiants diplômés de formation continue en équivalent L

Effectifs total SISE d'étudiants diplômés en équivalent M

Effectifs total SISE d'étudiants diplômés en équivalent L

Les données utilisées devront être identiques aux remontées fournies dans les enquêtes nationales.

Mode de calcul

Pour chaque année considérée, pour chaque cursus L et M : (nombre d'étudiants diplômés de formation continue / nombre total d'étudiants diplômés) x 100


Modalités d'interprétation de l'indicateur

Limites et biais connus

Définition restrictive d'un étudiant en formation continue (seule la formation continue diplômante est prise en compte)

Modalités d'interprétation

Indicateur permet de mesurer par la suite, la proportion de diplômés de formation continue dans l'ensemble des diplômés.

Cet indicateur est construit en référence à un indicateur LOLF : INDICATEUR M2P1O4I1

L'objectif national fixé dans le PAP 2006 pour l'année 2011 est de 10%

17 - Nombre de dossiers déposés et de candidatures retenues en VAP et VAE et nombre total de crédits ECTS accordés en VAE

Programme

Formations supérieures et recherche universitaire

Action

Formation initiale et continue du baccalauréat à la licence et de niveau master

Objectif

Faire de l'enseignement supérieur un outil performant de formation tout au long de la vie

Description de l'indicateur

Unité de mesure

Nombre de dossiers de VAE et de VAP validés selon le décret 1985

Nombre de dossiers de VAE validés selon la loi 2002

Nombre de diplômes de VAE obtenus en totalité selon la loi 2002

Nombre d'ECTS accordés en VAE

Date de la mesure

Sessions 2005 et futures sessions 2011

Champ de la mesure

Tous les dossiers déposés en VAE et de VAP dans l'établissement en L et M

Élaboration et qualités de l'indicateur

Nature précise des données de base

Pour chaque année considérée et pour chaque cursus respectif (L, y compris DUT et M) :

Nombre de dossiers de VAE et de VAP validés selon le décret 1985

Nombre de dossiers de VAE validés selon la loi 2002

Nombre de diplômes de VAE obtenus en totalité selon la loi 2002 (constitue un sous-ensemble de la colonne précédente)

Nombre d'ECTS accordés en VAE

Mode de calcul

Valeurs absolues

Tableaux de résultats comparés

 

 

Équivalent L

 

 

Nombre de dossiers déposés en VAE et VAP

Nombre d'ECTS accordés en VAE

Nombre de dossiers validés en VAP (décret 1985) et de VAE

Nombre de dossiers validés en VAE (loi 2002) et de VAP

Nombre diplômes de VAE obtenus en totalité (loi 2002)

Établissement

2005

 

 

 

 

 

 

Cible 2011

 

 

 

 

 

Total établissements

2005

 

 

 

 

 

 

 

Équivalent M

 

 

Nombre de dossiers déposés en VAE et VAP

Nombre d'ECTS accordés en VAE

Nombre de dossiers validés en VAP (décret 1985) et de VAE

Nombre de dossiers validés en VAE (loi 2002) et de VAP

Nombre diplômes de VAE obtenus en totalité (loi 2002)

Établissement

2005

 

 

 

 

 

 

Cible 2011

 

 

 

 

 

Total établissements

2005

 

 

 

 

 

Modalités d'interprétation de l'indicateur

Limites et biais connus

Connaître les chiffres en cas de dépôts multiples de dossier par une seule personne.

Comment connaître le poids de chacun de chacun des dossiers validés ?

Modalités d'interprétation

Indicateur mesurant le nombre absolu de dossier de VAE validés et obtenus par les candidats.

Cet indicateur est construit en référence à un indicateur LOLF : INDICATEUR M2P104I2

Les objectifs nationaux fixés dans le PAP 2006 pour l'année 2011 sont respectivement de 15 000, 3 700 et 1 000 pour l'ensemble des universités et le Cnam.

Commentaires éventuels de l'établissement

Pour la cible 2011, l'établissement peut éventuellement proposer une valeur globale (par exemple : VAE + VAP)

 18 - Montant annuel des ressources de la formation continue

Programme

Formations supérieures et recherche universitaire

Action

Formation initiale et continue du baccalauréat à la licence et de niveau master

Objectif

Faire de l'enseignement supérieur un outil performant de formation tout au long de la vie

Description de l'indicateur

Unité de mesure

Euros

Nombre de stagiaires

Date et source de la mesure

Enquête annuelle formation continue

Champ de la mesure

Compte financier de l'établissement

Stagiaires de formation continue selon l'enquête formation continue

Élaboration et qualités de l'indicateur

Nature précise des données de base

Ressources en Euros pour chacun des équivalents L et M (pour les formations diplômantes uniquement)

Ressources en Euros pour toutes les formations continues (diplômantes et non diplômantes)

Mode de calcul

Valeurs absolues

Tableaux de résultats comparés

 

2005

2011

 

Ressources annuelles en FC diplômante

Ressources annuelles totales en FC

Ressources annuelles en FC diplômante

Ressources annuelles totales en FC

 

L

M

 

L

M

 

Établissement

 

 

 

 

 

 

Total établissements

 

 

 

 

Modalités d'interprétation de l'indicateur

Limites et biais connus

 

Modalités d'interprétation

 

Commentaires éventuels de l'établissement

 

 

19 - Nombre de stagiaires et nombre d'heures stagiaires en formation continue

Programme

Formations supérieures et recherche universitaire

Action

Formation initiale et continue du baccalauréat à la licence et de niveau master

Objectif

Faire de l'enseignement supérieur un outil performant de formation tout au long de la vie

Description de l'indicateur

Unité de mesure

Nombre de d'heures stagiaires totales pour chaque niveau et chaque année considérée

Nombre de stagiaires au total pour chaque niveau et chaque année considérée

Date et source de la mesure

Enquête annuelle formation continue

Champ de la mesure

Compte financier de l'établissement

Stagiaires de formation continue selon l'enquête formation continue

Élaboration et qualités de l'indicateur

Nature précise des données de base

Nombre d'heures stagiaires pour chacun des équivalents L et M (pour les formations diplômantes uniquement)

Nombre de stagiaires dans chacun des équivalents L et M (pour les formations diplômantes uniquement)

Nombre d'heures stagiaires totales pour chacun des équivalents L et M (diplômantes et non diplômantes)

Nombre total de stagiaires dans chacun des équivalents L et M (diplômantes et non diplômantes)

Mode de calcul

Valeurs absolues

Tableaux de résultats comparés

Année 2005

Formations diplômantes

Formations diplômantes et non diplômantes

 

Nombre d'heures stagiaires

Nombre de stagiaires

Nombre total d'heures stagiaires

Nombre total de stagiaires

 

L

M

L

M

L

M

L

M

Établissement

 

 

 

 

 

 

 

 

Total établissements

 

 

 

 

 

 

 

 

Cible 2011

Formations diplômantes

Formations diplômantes et non diplômantes

 

Nombre d'heures stagiaires

Nombre de stagiaires

Nombre total d'heures stagiaires

Nombre total de stagiaires

 

L

M

L

M

L

M

L

M

Établissement

 

 

 

 

 

 

 

 

Total établissements

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par pcassuto à 19:36 - - Permalien [#]

22 juin 2008

Les politiques des entreprises en matière de certification et l’utilisation de la VAE

Ce rapport présente les résultats d’une étude menée par le Centre d’études de l’emploi (CEE), le Centre d’études et de recherches sur les qualifications (Cereq) et l’Institut de recherches économiques et sociales (Ires) à la demande de la Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques du ministère de l’Emploi (Dares) dans le cadre d’une convention Dares/CEE.
La loi sur la Validation des acquis de l’expérience (VAE) a maintenant cinq ans d’existence. C’est une durée suffisante pour que les entreprises et les branches professionnelles aient commencé à l’intégrer dans leurs propres stratégies. La VAE a ouvert le champ des possibles en termes d’accès par la voie de la validation des acquis de l’expérience à tous les titres et diplômes, quel que soit le ministère certificateur, et aux certificats de qualification professionnelle (CQP) des branches professionnelles, à condition qu’ils soient inscrits au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP). La présente étude a pour objectif d’analyser « la façon dont les entreprises s’approprient ce nouveau dispositif » et « l’impact de leur implication sur la réussite des candidats et sur leur carrière ». Cette appropriation de la VAE est d’autant plus intéressante qu’elle arrive dans un contexte qui lui préexiste, en matière de gestion de la formation et de la certification dans les entreprises. Il s’agit donc de repérer la manière dont ce nouvel accès à la certification s’intègre dans le paysage, tout en décrivant les pratiques habituelles en la matière. Politique_certification_validation_experience. Centre d'Etudes de l'Emploi.
公司方面的政策认证和使用VAE. 本报告介绍了研究结果的研究中心就业(欧洲经委会) ,研究中心和研究学历( Cereq )和研究所勘探Economiques和社会(内部核糖体进入位)的请求,法国动画方向德拉萨研究,沙漠研究和统计杜万法国就业部(敢)根据协议 / 欧洲经济共同体. 更多...

Posté par pcassuto à 20:08 - - Permalien [#]
Tags :

21 juin 2008

Sixth International Conference on Adult Education (CONFINTEA VI)

The date and venue of CONFINTEA VI have been confirmed. It will take place from 19 to 22 May 2009 in Belém (State of Pará), Brazil, under the overall title: “Living and Learning for a Viable Future – The Power of Adult Learning“.
CONFINTEA VI, a UNESCO Category II Intergovernmental Conference, will be:
• A platform for policy dialogue and advocacy on adult learning and education;
• To create commitment and action on adult learning and education;
• Pursuing three major objectives:
o To push forward the recognition of adult learning and education as an important element of and factor conducive to lifelong learning, of which literacy is the foundation;
o To highlight the crucial role of adult learning and education for the realization of current international education and development agendas (EFA, MDGs, UNLD, LIFE, and DESD);
o To renew political momentum and commitment and to develop the tools for implementation in order to move from rhetoric to action.
Complet Document : 337-confintea VI.

Posté par pcassuto à 18:10 - - Permalien [#]
Tags :