Les cadres restent confiants, à en croire l'Apec. Plus de 70% sont satisfaits du climat de leur entreprise, dans un contexte où le marché de l'emploi cadre n'a jamais été aussi porteur en termes de recrutements. Grâce à la formation, la mobilité est de plus en aisée.
Selon l'enquête APEC 2008 (qui porte sur 2007), 6% des cadres ont changé de société, un pourcentage inchangé par rapport à l'an passé. Les périodes de chômage entre les deux emplois sont de moins en moins fréquentes. La mobilité interne (19%) prend essentiellement la forme d'un changement de fonction.
"La formation professionnelle est l'une des clés de la sécurisation des parcours professionnels. Elle s'est développée sous une double dynamique. Celle des cadres qui l'ont plus fréquemment demandée, et celle des entreprises qui en ont accordées davantage", explique Gabriel Artero, Président de l'Apec. Pour accompagner cette mobilité, l'accès à la formation des cadres a effectivement progressé au cours de ces dernières années, passant de 36% de bénéficiaires en 2003 à 53% en 2007. Dans la grande majorité des cas, ces formations s'inscrivent dans le plan de formation de l'entreprise. Le DIF (droit individuel à la formation) a concerné quant à lui 25% des cadres formés. Pour Gabriel Artero "le DIF qui s'est imposé comme le dispositif phare de l'accord du 20 septembre 2003, est un des leviers sur lequel entreprises et cadres doivent continuer de s'appuyer pour que ce mouvement favorable perdure voire s'intensifie". Globalement, l'attitude de l'entreprise vis-à-vis de la formation est jugée favorable par 8 cadres sur 10. Dossier de presse : http://presse.apec.fr/.
Изпълнителните директори остават уверени, вярвам в Apec. Повече от 70%, са доволни от климата на тяхната дейност, в контекста, в рамките на пазара на труда никога не е бил като превозвач по отношение на назначаването. Чрез обучението, мобилността се превръща лесно. Прес кит: http://presse.apec.fr. Още...