13 mai 2008

Le Cerfa pour le Contrat de Professionalisation

Le Cerfa 12434-01-2 à télécharger : Cerfa.pdf.
Le contrat de professionnalisation
OBJECTIF : Permettre au jeune d’acquérir ou de compléter une qualification professionnelle reconnue dans le cadre d’un contrat de travail alternant des périodes en entreprise et en centre de formation et favorisant ainsi son insertion ou sa réinsertion professionnelle.
PUBLIC VISE : Jeunes de 16 à 26 an,  Demandeurs d’emploi de plus de 26 ans.
NATURE ET DUREE du CONTRAT : CDD de 6 à 12 mois minimum en principe.
Possibilité d’allongement à 24 mois notamment pour les personnes sorties du système éducatif sans qualification professionnelle reconnue ou « lorsque la nature des qualifications visées l’exige ». (Définition des bénéficiaires ou de la nature des qualifications par dérogation par accord de branche.)
REMUNERATION : Moins de 21 ans : 55 % du SMI, à partir de 21 ans : 70 % du SMIC.
DUREE DE LA FORMATION : au minimum entre 15 et 25% de la durée totale du contrat sans pouvoir être inférieure à 150 heures en principe.
Possibilité d’allongement à 25 % de la durée totale du contrat pour certaines catégories de bénéficiaires : jeunes n’ayant pas achevé un second cycle de l’enseignement secondaire et pas titulaires d’un diplôme de l’enseignement technologique ou professionnel ou pour ceux qui visent des formations diplômantes.
Cerfa для професіоналізації контракту. Переглянути Листовки: Професіоналізація договір для осіб, які шукають роботу. Контракт на професіоналізації РОБОТОДАВЦЯМ. Контракт на професіоналізації YOUNG. Детальніше...
LIEU DE LA FORMATION : La formation doit être assurée par un organisme de formation, ou lorsqu’elle dispose d’un service de formation, par l’entreprise elle-même.
DUREE DU TRAVAIL : Elle ne peut excéder ni la durée quotidienne ni la durée hebdomadaire de travail pratiquée dans l’entreprise.
PERIODE D’ESSAI : Application des règles liées aux CDD soit un jour par semaine dans la limite de deux semaines si durée du contrat d’au plus 6 mois, et d’un mois dans les autres cas

  • Contrat inférieur à 6 mois : 2 semaines maximum
  • Contrat supérieur à 6 mois : 1 mois maximum 

TUTORAT : Un tuteur peut être désigné par l’entreprise pour accueillir et guider dans l’entreprise les jeunes.
RENOUVELLEMENT : Le contrat peut être renouvelé une fois si le bénéficiaire n’a pu obtenir la qualification envisagée pour cause d’échec aux épreuves d’évaluation de la formation suivie, de maternité, de maladie, d’accident du travail ou de défaillance de l’organisme de formation.
AIDE DE L’ETAT : Le contrat ouvre droit à une éxonération des cotisations à la charge de l’employeur au titre des assurances sociales, des accidents du travail, des maladies professionnelles et des allocations familiales, sur la partie n’excédant pas le SMIC. Le bénéfice de l’aide est subordonné au respect par l’employeur des obligations mises à sa charge dans le cadre du contrat.
FORMALITES : Le contrat de professionnalisation est établi par écrit et doit être déposé à la direction départementale du travail, de l’emploi et de la formation professionnelle.
Consultez les Dépliants
Le contrat de Professionnalisation pour LES DEMANDEURS D'EMPLOI
Le contrat de Professionnalisation pour LES EMPLOYEURS
Le contrat de Professionnalisation pour LES JEUNES

Posté par pcassuto à 18:41 - - Permalien [#]


The European Qualifications Framework

The EQF is a common European reference framework which links countries' qualifications systems together, acting as a translation device to make qualifications more readable. It has two principal aims: to promote citizens' mobility between countries and to facilitate their lifelong learning.
The EQF was formally adopted by the European Parliament and the Council on 23 April 2008.  The EQF text is available at: DeutschEnglishFrançais
On 24 October 2007, the European Parliament voted in favour of adopting the Recommendation on the establishment of the European Qualifications Framework for lifelong learning (EQF).

The EQF will link countries' qualifications systems, acting as a translation device to make qualifications more readable to Member States, employers and individuals and so enable individual citizens to move to another country to work or study.
Following the agreement between the Parliament, the Council and the Commission, the EQF will be formally adopted by the Council in the coming weeks.
At the national level, the EQF will, and is indeed already doing this, promote the development of national qualifications frameworks (NQFs). Qualifications frameworks promote lifelong learning by, for example, making it easier for people to move between different types of education and training institution, for example between higher education and vocational education and training.
As an instrument for the promotion of lifelong learning, the EQF encompasses general and adult education, vocational education and training, as well as higher education. It applies to all types of qualifications from those achieved at the end of compulsory education to those awarded at the highest level of academic and professional or vocational education and training.
The core of the EQF is its eight reference levels describing what a learner knows, understands and is able to do - their 'learning outcomes' - regardless of where a particular qualification was acquired. The EQF reference levels therefore shift the focus away from the traditional approach, which emphasises learning inputs (length of a learning experience, type of institution). Shifting the focus to learning outcomes:

  • supports a better match between the needs of the labour market (for knowledge, skills and competences) and education and training provisions;
  • facilitates the validation of non-formal and informal learning;
  • facilitates the transfer and use of qualifications across different countries and education and training systems.

The EQF foresees that Member States relate their national qualifications systems to the EQF by 2010 and that their qualifications contain a reference to the EQF by 2012. It will therefore enable individuals and employers to use the EQF as a reference tool to compare the qualifications levels of different countries and different education and training systems, for example vocational training and higher education.
The EQF is therefore an example of a common European reference developed in close cooperation with the countries and for their citizens' benefit.
>> Frequently asked questions about EQF English
See the background to the development of the EQF, including information on the consultation process.
On 24 October 2007, the European Parliament approved the Recommendation on the establishment of the European Qualifications Framework for lifelong learning (EQF). The EQF will provide a common language to describe qualifications which will help Member States, employers and individuals compare qualifications across the EU’s diverse education and training systems. The adoption of the proposal follows almost 2 years of consultation across Europe. Following the agreement between the European Parliament, the Council and the Commission, the EQF will be formally adopted by the Council before the end of 2007.
A general approach was subsequently agreed in the Education Committee and endorsed by the November 2006 Council.  The EQF will continue to legislative co-decision procedure in the Parliament and Council during 2007.
Ján Figel’, European Commissioner for Education, Training, Culture and Multilingualism, said: “People in Europe too often face obstacles when they try to move from one country to another to learn or work, or when they want to build upon previous education or training. The EQF will help to solve that problem: it will make different national qualifications more understandable across Europe, and so promote access to education and training. Once adopted, it will increase mobility for learning or working. We believe the EQF is a key initiative in creating more jobs and growth, helping people in Europe to face the challenges of a globalising, knowledge-based world economy.”
The proposal is one of the concrete outcomes of the “Education and Training 2010” work programme established after the Lisbon European Council in 2000, and was specifically called for by the 2005 and 2006 Spring European Councils. It was developed following an extensive consultation with Member States, the social partners and other stakeholders. It forms part of the Community Lisbon Programme, actions put forward by the Commission in support of the Member States’ efforts to secure the objectives for social and economic development agreed in March 2000.
See the background to the development of the EQF, including information on the consultation process, the two conferences and associated documents.
The core element of the European Qualifications Framework (EQF) is a set of eight reference levels describing what a learner knows, understands and is able to do - their 'learning outcomes' - regardless of the system where a particular qualification was acquired. The EQF reference levels therefore shift the focus away from the traditional approach, which emphasises learning inputs (length of a learning experience, type of institution). Shifting the focus to learning outcomes

  • supports a better match between the needs of the labour market (for knowledge, skills and competences) and education and training provisions;
  • facilitates the validation of non-formal and informal learning;
  • facilitates the transfer and use of qualifications across different countries and education and training systems.

As an instrument for the promotion of lifelong learning, the EQF encompasses general and adult education, vocational education and training, as well as higher education. The eight levels cover the entire span of qualifications from those achieved at the end of compulsory education to those awarded at the highest level of academic and professional or vocational education and training.
The draft recommendation foresees that Member States relate their national qualifications systems to the EQF (by 2009). It will therefore enable individuals and employers to use the EQF as a reference tool to compare the qualifications levels of different countries and different education and training systems, for example vocational training and higher education. The EQF will function as a type of translation device to make relationships between qualifications and different systems clearer.
The EQF will therefore help European education and training systems become more transparent and accessible to the general public.
The EQF proposal was approved by the European Parliament on 24 October 2007:
>> DG EAC published on 25 May the second Call for Proposals to test and develop the EQF. The Call aims to support projects in developing and testing the EQF, including national and sectoral qualifications frameworks. Details of the Call can be accessed at: http://eacea.ec.europa.eu/static/en/llp/eqf/index_en.htm
Presentation given by Commissioner Ján Figel'on 12 July at the Informal Meeting of Education and Training Ministers in London.

Education and Training

Posté par pcassuto à 18:12 - - Permalien [#]
Tags :

Le cadre européen des certifications pour l’éducation et la formation tout au long de la vie (CEC)

Le cadre européen des certifications pour l’éducation et la formation tout au long de la vie (CEC) : la recommandation publiée au Journal officiel de l'Union européenne.
Le CEC est un cadre de référence commun qui permet aux pays européens d’établir un lien entre leurs systèmes de certification. Il joue le rôle d’outil de transposition pour faciliter la lecture et la compréhension des certifications dans différents pays et systèmes européens. Il a deux objectifs principaux: promouvoir la mobilité des citoyens entre les pays et faciliter l’éducation et la
formation tout au long de la vie.
Cette recommandation permettra d’établir une référence européenne commune qui mettra en correspondance les divers systèmes nationaux de certification et facilitera la communication entre eux. On créera donc un réseau de systèmes de certification indépendants, mais pouvant être
mis en correspondance et être compris de tous.
RECOMMANDATION DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU
CONSEIL (du 23 avril 2008)
établissant le cadre européen des certifications pour l'éducation et la formation tout au long de la vie.
RECOMMANDENT AUX ÉTATS MEMBRES:
1) d'utiliser le cadre européen des certifications comme un outil de référence pour comparer les niveaux des certifications relevant de systèmes de certification différents et pour promouvoir à la fois l'éducation et la formation tout au long de la vie et l'égalité des chances dans la société de la connaissance, ainsi que la poursuite de l'intégration du marché européen du travail, dans le respect de la riche diversité des systèmes éducatifs nationaux...
ANNEXE 1

Définitions
Aux fins de la présente recommandation, on entend par:
a) "certification": le résultat formel d'un processus d'évaluation et de validation obtenu lorsqu'une
autorité compétente établit qu'un individu possède au terme d'un processus d'éducation et de formation les acquis correspondant à une norme donnée...
ANNEXE 2
Descripteurs définissant les niveaux du cadre européen des certifications (CEC)
Chacun des huit niveaux est défini par un ensemble de  descripteurs indiquant quels sont les acquis de l’éducation et de la formation attendus d’une certification de ce niveau, quel
que soit le système de certification.
ANNEXE 3

Principes communs régissant l'assurance de la qualité dans l'enseignement supérieur et l'enseignement et la formation professionnels dans le contexte du cadre européen des certifications.
Voici le texte : couverture cec1, corps du texte cec2, annexes cec3.
Ang European Qualifications Framework para sa Edukasyon at pagsasanay sa buong buhay (CEC) . Ang teksto coverage CEC1, katawan ng teksto cec2, annexes cec3. More...

Posté par pcassuto à 08:13 - - Permalien [#]
Tags :

12 mai 2008

Le nouveau code du travail est entré en vigueur le 1er mai 2008, en particulier sa sixième partie : La Formation Professionnelle

Le nouveau code du travail est entré en vigueur le 1er mai 2008, en particulier sa sixième partie : La Formation Professionnelle tout au long de la vie.
Le nouveau code est consultable sur http://www.legifrance.gouv.fr/.
Une circulaire de la Direction Générale du Travail explique les conséquences
de son entrée en vigueur : Circulaire.pdf. Elle a des annexes utiles, telle la
liste des dispositions codifiées pour la première fois (Annexe 1.pdf), la liste
des articles en attente de codification et celle des dispositions transférées
dans un autre code (Annexes 2-3.pdf).
L'ancien livre IX est remplacé par la SIXIÈME PARTIE : LA FORMATION PROFESSIONNELLE TOUT AU LONG DE LA VIE.
Cette SIXIEME PARTIE est composée de 5 livres :
I- PRINCIPES GÉNÉRAUX ET ORGANISATION INSTITUTIONNELLE DE LA
FORMATION PROFESSIONNELLE,
II- L'APPRENTISSAGE,
III- LA FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE,
IV- VALIDATION DES ACQUIS DE L'EXPÉRIENCE,
V- DISPOSITIONS RELATIVES À L'OUTRE-MER
En voici le sommaire :
SIXIÈME PARTIE : LA FORMATION PROFESSIONNELLE TOUT AU LONG DE LA VIE
LIVRE Ier : PRINCIPES GÉNÉRAUX ET ORGANISATION INSTITUTIONNELLE DE
LA FORMATION PROFESSIONNELLE
TITRE Ier : PRINCIPES GÉNÉRAUX
Chapitre Ier : Objectifs et contenu de la formation professionnelle.
(Articles L6111-1 à L6111-2)
Chapitre II : Egalité d'accès à la formation
Section 1 : Egalité d'accès entre les femmes et les hommes.
(Articles L6112-1 à L6112-2)
Section 2 : Egalité d'accès des personnes handicapées et assimilées.
(Article L6112-3)
TITRE II : RÔLE DES RÉGIONS, DE L'ÉTAT ET DES INSTITUTIONS DE
LA FORMATION PROFESSIONNELLE
Chapitre Ier : Rôle des régions. (Articles L6121-1 à L6121-3)
Chapitre II : Rôle de l'Etat. (Articles L6122-1 à L6122-4)
Chapitre II : Rôle de l'Etat. (Articles L6122-1 à L6122-4)
Chapitre III : Institutions de la formation professionnelle
Section unique : Conseil national de la formation professionnelle
tout au long de la vie
Sous-section 1 : Missions. (Article L6123-1)
Sous-section 2 : Composition. (Article L6123-2)
The new Labor Code came into force on 1 May 2008, in particular Part VI: THE LIFELONG TRAINING. The new code is available on http://www.legifrance.gouv.fr/. More...

Posté par pcassuto à 14:27 - - Permalien [#]
Tags :

11 mai 2008

Higher Education at a Time of Crisis: Challenges and Opportunities

Copenhagen Business School, June 28, 2009 – June 30, 2009.
The conference will address the impact of the economic crisis on higher education institutions.  Participants will debate questions of supply and demand, costs and income in higher education and will analyse the role and responsibility of higher education institutions and how to transform these challenges into opportunities. For questions, contact: oecd2009@cbs.dk. The conference website. Program.

Posté par pcassuto à 08:12 - - Permalien [#]
Tags :


The Social Sciences and Humanities Research Council (Ontario Institute for Studies in Education, University of Toronto)

New Approaches to Lifelong Learning

NALL : New Approaches to Lifelong Learning
Funded by the SSHRC (Social Sciences and Humanities Research Council) and composed of more than 50 researchers and collaborators, the Research Network on new Approaches to Lifelong Learning (NALL) produced a wealth of empirical data, both qualitative and quantitative, on the subject of lifelong learning. The Annotated Bibliography of Studies Based on Data from the Research Network on New Approaches to Lifelong Learning edited by  D.W. Livingstone contains a summary of the project findings. [PDF]
NALL's basic objectives are to document current relations between informal learning and formal/nonformal education, identify major social barriers to integrating informal learning with formal/nonformal programs and certification, and support new program initiatives that promise to overcome such barriers. Centre

Posté par pcassuto à 04:51 - - Permalien [#]
Tags :

OCDE : Élargir l’accès à l’enseignement supérieur et à la formation continue

Organisation de coopération et de développement économiques

Parmi les jeunes de la zone de l’OCDE, à peine plus d’un tiers sont diplômés de l’université et environ un dixième achève des formations professionnalisées plus courtes. Cependant, le développement rapide de l’enseignement supérieur et son coût croissant amènent de nombreux pays à se préoccuper des questions de qualité, de pertinence et d’efficience.
Comment l’enseignement supérieur devrait il faire face à l’augmentation et à la diversification de la demande de services efficaces ? Par ailleurs, que peuvent faire les décideurs publics pour améliorer l’accès à ce niveau d’études, la qualité des formations proposées et l’utilisation des deniers de l’Etat dans l’enseignement supérieur ? Les pays de l’OCDE doivent aussi relever un défi majeur pour s’assurer que les adultes n’achèvent pas leur formation le jour de la remise de leur diplôme mais continuent d’apprendre de façon constructive tout au long de leur vie.
Que fait l’OCDE ?
Un examen spécial porte sur l’organisation, la gestion et la prestation des activités d’enseignement supérieur dans 23 pays et l’OCDE a également contribué à l’élaboration de lignes directrices applicables à  l'enseignement transnational. Un examen a été consacré à la formation des adultes et aux possibilités de la faciliter par un recours à des systèmes nationaux de certification.
L’IMHE, Programme de l’OCDE sur la gestion des établissements d’enseignement supérieur, est un forum international, unique en son genre, destiné à des institutions du supérieur, qui traite de questions telles que la contribution de ces établissements au développement régional, le rôle des financements publics et privés dans l’enseignement supérieur ou encore le succès grandissant des études à l’étranger et à distance.

Organisationen för ekonomiskt samarbete och utveckling

OECD: Bredda tillgången till högre utbildning och yrkesutbildning. Vad är OECD? Mer...

Posté par pcassuto à 04:33 - - Permalien [#]
Tags : ,

10 mai 2008

Développement des compétences par la formation, site du Ministère de l'économie, des finances et de l'industrie

Petit exemple de fiche pratique :

Repérer un organisme de formation
  Exemple de grille d’analyse pour étudier une offre
 
 
 BonMoyenInsuffisant

Adéquation de l’offre au cahier des charges

La compréhension de la demande
Le contenu du programme et sa durée
La pédagogie et les idées novatrices
Le prix
     

Méthodologie proposée

Références dans le domaine concerné
Les méthodes et les outils pédagogiques
La prise en compte des conditions
de réussite de la formation
Les modalités d’évaluation
     

Moyens mis en oeuvre

Le CV des formateurs
L’assurance qualité, la certification.
Le calendrier et l’organisation
     
 
 
Vous pouvez contacter plusieurs organismes de formation
    pour comparer leur offre
Si vous hésitez, vous pouvez rencontrer le ou les organisme(s)
   avant d’arrêter votre choix

http://www.industrie.gouv.fr/formation/.

Развој вештина кроз обуку,-сајту Министарства економије, финансија и индустрије. хттп://ууу.индустрие.гоув.фр/форматион/. Више...

Posté par pcassuto à 19:25 - - Permalien [#]
Tags :

"Diplômes, VAE, certifications…: développer de nouvelles formes de reconnaissance des qualifications dans l'entreprise"

"Diplômes, VAE, certifications…: développer de nouvelles formes de reconnaissance des qualifications dans l`entreprise" le 11 juin 2008, de 9h30 à 13h00, au Centre d’affaires Trocadero, à Paris.
Le Club "Formation" de l’ANVIE (Association Nationale pour la Valorisation Interdisciplinaire de la recherche en sciences de l’homme et de la société auprès des Entreprises) organise une formation sur le thème: "Diplômes, VAE, certifications…: développer de nouvelles formes de reconnaissance des qualifications dans l`entreprise" le 11 juin 2008, de 9h30 à 13h00, au Centre d’affaires Trocadero, à Paris.
Dans un contexte où les difficultés de recrutement se multiplient, la formation professionnelle a un rôle majeur à jouer pour faciliter le rapprochement entre l’offre et la demande d’emploi. Mais en France particulièrement, l’inadéquation entre les systèmes de reconnaissance des qualifications et la manière dont les entreprises conçoivent leurs besoins en compétences, les identifient sur le marché du travail et opèrent leurs recrutements peuvent constituer des freins à la performance: surqualification à l’embauche, restriction du vivier de candidat....
Comment développer de nouvelles formes de reconnaissance des qualifications dans l’entreprise? Alors que la France accorde toujours une large place aux diplômes, que peut-on apprendre des pratiques internationales dans ce domaine? Programme et inscription sur le site de l'ANVIE.
Club Školenia ANVI (Združenie Nationale pour la Valorisation Interdisciplinaire de la recherche en vedy de l'homme et de la société auprès des Entreprises) sa organizuje vzdelávací kurz na tému "Stupne, VAE, certifikácia ...: rozvíjať nové formy uznávania kvalifikácií v spoločnosti. Program a registrácia na internetovej adrese ANVI. Viac...

Posté par pcassuto à 16:25 - - Permalien [#]
Tags : , ,

L'INSEE met à jour ses données en ligne sur les relations entre formation et emploi

L'Insee a remis à jour ses données en ligne concernant la relation formation-emploi. Ce bilan Formation-Emploi donne accès à des données téléchargeables sous forme de tableau dont les thèmes sont l'école et les sortants, l'insertion professionnelle, la formation tout au long de la vie et la VAE, la place des jeunes sur le marché du travail. L'ensemble de ces données est disponible en ligne sur le site internet de l'Insee.
Quelques-uns des tableaux :
Taux d'accès à la formation des salariés selon les caractéristiques de l'employeur : http://www.insee.fr/
Données détaillées
(au format XLS)

INSEE posodablja svoje spletne podatkov o razmerju med usposabljanjem in zaposlovanjem. http://www.insee.fr/. Več...

Posté par pcassuto à 15:35 - - Permalien [#]
Tags :