31 mai 2008

Les formulaires "Formation" des Assedic

Ils sont consultables sur le site UNIjuridis : http://info.assedic.fr/.
Formation 
      Demande d'aide à la formation DAJ 422 
      Attestation d'inscription à un stage de formation DAJ 260 
      Attestation d'entrée en stage de formation DAJ 261 
      Attestation d'inscription en congé individuel de formation DAJ 526 
      Convention d'action de formation préalable à l'embauche DAJ 420 
      Convention d'action de formation préalable à l'embauche - Liste complémentaire DAJ 424

Mereka yang tersedia di situs UNIjuridis: http://info.assedic.fr/.
Lagi...

Posté par pcassuto à 09:14 - - Permalien [#]
Tags :


30 mai 2008

Directeurs de maison de retraite : accéder au niveau de qualification obligatoire, par la VAE

FORMAHP ajoute un nouveau carnet à sa collection, avec la publication  du numéro 8 concernant la VAE des directeurs de maison de retraite. FORMAHP-VAE.
Renforcer la qualité de l’accueil et l’accompagnement des personnes, assurer la compétence des professionnels chargés de diriger les établissements concernés : en réponse à ces enjeux, la loi du 2 janvier 2002 et son décret d’application du 19 février 2007 imposent aux directeurs d’établissement sociaux et médico-sociaux d’atteindre un certain niveau de qualification.
Une exigence qui concerne les directeurs de maisons de retraite et qui peut être satisfaite par le recours à des actions de formation... mais aussi par le biais de la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) !
Vous êtes concerné si… Vous dirigez l’établissement en assurant directement ou sur délégation une ou plusieurs des missions suivantes :
- définition et mise en oeuvre du projet d’établissement ;
- gestion et animation des ressources humaines ;
- gestion financière, budgétaire et comptable ;
- coordination avec les institutions et intervenants extérieurs.
De quoi s’agit-il ? Renforcer la qualité de l’accueil et l’accompagnement des personnes, assurer la compétence des professionnels chargés de diriger les établissements concernés : en réponse à ces enjeux, la loi du 2 janvier 2002 et son décret d’application du 19 février 2007 imposent aux directeurs d’établissement sociaux et médico-sociaux d’atteindre un certain niveau de qualification.
Une exigence qui concerne les directeurs de maisons de retraite et qui peut être satisfaite par le recours à des actions de formation... mais aussi par le biais de la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) !
Bien distinguer l’exigence de niveau de l’exigence de diplôme Les textes imposent, non pas de détenir un diplôme déterminé, mais de justifier d’un niveau de qualification. Sauf exception (voir p. 3), c’est le niveau II qui est exigé, lequel équivaut à un diplôme ou titre se situant à bac + 3 ou 4.

निदेशकों सेवानिवृत्ति घर: योग्यता VAE द्वारा अपेक्षित के स्तर तक पहुँच. FORMAHP अपने संग्रह के लिए, इस VAE निर्देशकों सेवानिवृत्ति घर पर संख्या 8 के प्रकाशन के साथ एक नई किताब कहते हैं. FORMAHP-VAE. और...

Posté par pcassuto à 10:04 - - Permalien [#]
Tags :

29 mai 2008

Revalorisation des stages dans la fonction publique

Valérie Pécresse, la ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Eric Woerth, le ministre du Budget, des Comptes publics et de la Fonction publique, et André Santini, le secrétaire d'Etat à la Fonction publique, ont participé le 27 mai 2008 au comité des stages. La séance était consacrée aux stages étudiants dans la fonction publique. Communiqué - Valérie Pécresse (27 mai 2008)
Le développement des stages étudiants est une mesure indispensable à la réforme de notre système universitaire : il s'agit avant tout pour les étudiants de compléter leur formation par des expériences concrètes, de terrain. Le plan licence prévoit ainsi que tout étudiant doit effectuer, au cours de son cursus, un stage.
La loi du 31 mars 2006 pour l'égalité des chances et la charte des étudiants en entreprise posent les grands principes de notre action  pour les stages en entreprise, mais aussi les stages dans les entreprises publiques, les Etablissement publics industriels et commerciaux (EPIC) et les associations :
- le stage doit avoir une finalité pédagogique
- le stage ne peut en aucun cas être assimilable à un emploi.
- le stage doit faire l'objet d'une gratification quand il est supérieur à 3 mois.
Le montant de la gratification obligatoire a été fixé à 12.5% du plafond de la sécurité sociale pour les stages de plus de trois mois. Celle-ci est versée au premier jour du premier mois de stage, de manière mensuelle.
Les ministres ont annoncé les mesures suivantes :
- La charte des stages sera appliquée à la fonction publique. Une circulaire aux différentes administrations sera préparée dans ce sens.
- L'accent sera mis par ailleurs sur la transparence et l'égalité des chances, tant dans la diffusion des offres de stage que dans la sélection des candidats. Comme pour le secteur privé, les administrations viendront présenter leurs offres de stages aux étudiants sur le site même des universités, dans le cadre de forums de stage, au moins une fois par an.
- Pour les stages consistant pour l'essentiel à observer le fonctionnement d'un service, réaliser des comptes-rendus de réunion ou des travaux ponctuels dans une optique de découverte des diverses facettes de l'activité du service d'accueil, l'étudiant bénéficiera au moins d'un défraiement et de facilités telles que l'accès aux restaurants administratifs.
Pour les stages consistant en la réalisation d'une tâche clairement identifiée, ou au cours desquels l'intéressé est investi de véritables responsabilités, avec un portefeuille d'attributions qui lui est propre, l'étudiant sera pris en charge comme s'il était agent public. Il sera alors régi par des garanties et des obligations équivalentes (protection sociale, congés, devoirs incombant à tout agent public...), y compris en matière de rémunération -c'est-à-dire au moins sur la base du SMIC.
Une concertation sera ouverte avec les syndicats de la fonction publique, en liaison avec le Comité des stages et de la professionnalisation des cursus universitaires, sur la mise en œuvre de ces orientations. Source : http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/.
Valérie Pécresse, ministeri Korkeakoulutus ja tutkimus, Eric Woerth, ministeri Talousarvio, julkisen ja virkamiestuomioistuimen, ja André Santini, valtiosihteerin Public Service osallistui 27 toukokuu 2008 komitea. http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr. Lisää...

Posté par pcassuto à 19:30 - - Permalien [#]
Tags :

28 mai 2008

ADD LIFE - ADDing quality to LIFE through inter-generational learning via universities

European Association for Education of Adults30/31 May 2008 at University of Graz, Graz, Austria
Not only the economy and the labour market but also our European civil society cannot afford to lose the skills, competences and experiences of older people.
"ADD LIFE - ADDing quality to LIFE through inter-generational learning via universities" is a two-year project, funded under Grundtvig 1, the EU programme for adult education. It was launched in October 2006 with the University of Graz, Austria, as contractor and six full partners and seven associate partners.
The overall aim of the ADD LIFE project is to develop university modules for non-traditional students, especially senior citizens, providing an inter-generational learning setting. The learning programmes specify academic/scientific learning as well as training for promoters in the specific topic.
The Tool Kit is aimed at professionals in Lifelong Learning and those especially interested in Learning in Later Life and inter-generational learning; it includes case studies on the developmental work in the project. The Tool Kit will be published in German, Finnish, Hungarian, Czech, and Spanish, as well as in English.
जोड़ें जीवन - अंतर के माध्यम से जीवन को नई पीढ़ी सीख विश्वविद्यालयों के माध्यम से गुणवत्ता जोड़ने. इस टूल किट आजीवन लर्निंग में पेशेवरों और उद्देश्य है उन विशेष रूप से अध्ययन में बाद में जीवन और अंतर पीढ़ीगत अधिगम, यह इस परियोजना में विकास कार्य पर मामले का अध्ययन शामिल है दिलचस्पी. यह उपकरण किट, फिनिश, चेक़ हंगरी जर्मन में प्रकाशित किया जाएगा और स्पैनिश, के रूप में अच्छी तरह से अंग्रेजी में है. http://www.eaea.org/

Posté par pcassuto à 17:23 - - Permalien [#]
Tags : , ,

27 mai 2008

ESREA Network on Cross-cultural Influences in the History of European Adult Education

Since 1991 this network has brought together historians of adult education with active research interests in the history of the role of social movements in the cross-cultural dissemination and reception of innovations in adult education and adult learning throughout Europe. The major focus of the network’s research activities has been upon the historical period 1880-1930, which was an important formative period throughout Europe in establishing the organised responses by the working-class and women’s movements to challenge the provision of adult education by bourgeois and philanthropic organisations in the public sphere. Recurring themes have included: university extension, folk high schools, workers’ education, women’s education, labour camps, Christian Socialism, Social Catholicism, Free Masonry, Anarcho-syndicalism and the Third International, etc. The network is primarily organised in the form of research seminars which enable a maximum of 25 researchers and PhD students to intensively and critically discuss the results of their ongoing historical research. The publication of a series of volumes of selected and edited papers has been a continuing priority for this network.

http://www.esrea.org/                                              

Posté par pcassuto à 10:26 - - Permalien [#]
Tags : ,


26 mai 2008

Formation à la "GPEEC dans la fonction publique"

Les circulaires du Premier Ministre du 2 décembre 2002 relative à la réforme de l'État, ainsi que celle du Ministre chargé de la Fonction publique du 16 décembre 2002 concernant la gestion prévisionnelle, ont donné une nouvelle impulsion à la démarche de GPEEC (Gestion Prévisionnelle des Emplois, des Effectifs et des Compétences) dans les Fonction publiques. Les réformes des structures ministérielles et l'accélération de la réforme de l'Etat voulues par le nouveau Président de la République renforcent encore cet impératif. http://www.lesechos-formation.fr/.
Selon la DGAFP, l'objectif de la démarche GPEEC est triple : mieux préparer les recrutements de l'État et sa politique de gestion des ressources humaines dans un contexte démographique qui va renforcer la concurrence avec le secteur privé sur le marché du travail ; permettre à l'État de rendre compte plus précisément devant les citoyens de l'évolution des effectifs de la fonction publique ; et nourrir le dialogue social en ouvrant un débat avec les organisations syndicales. L'Observatoire de l'Emploi Public (OEP) a pour mission d'assurer l'impulsion et d'effectuer la synthèse des démarches.
Principaux thèmes :
• S'approprier et pouvoir mettre en place les différentes étapes d'une démarche de GPEEC au regard de la culture de chaque organisation
• Procéder à une analyse prévisionnelle globale à partir de données démographiques,  réaliser un diagnostic prévisionnel et  proposer des solutions
• Analyser l'évolution prévisible d'un emploi ou d'un métier et en déduire les compétences nouvelles requises par cette évolution
• Intégrer la démarche LOLF au sein de la démarche de GPEEC
La circular del Primer Ministro el 2 de diciembre de 2002, sobre la reforma del Estado y el Ministro de la Función Pública de 16 de diciembre de 2002, relativa a la planificación de la gestión, dio un nuevo impulso al proceso GPEEC (Gestión Prévisionnelle puestos de trabajo, Laboral y Habilidades) en la administración pública.  Las reformas de estructuras ministeriales y la aceleración de la reforma del Estado exigida por el nuevo Presidente de la República de reforzar este imperativo. Http://www.lesechos-formation.fr/. Más información...

Posté par pcassuto à 11:37 - - Permalien [#]
Tags :

25 mai 2008

La formation continue à distance décolle en France

CD-ROM et Intranet sont devenus les outils indispensables à la formation continue à distance. Une nouvelle donne qui oblige les entreprises à revoir leur politique de formation.
Fini les cadres absents plusieurs jours pour cause de séminaire de motivation ? La formation à distance via les CD-ROM ou l'Intranet est en train de prendre son essor. D'après une enquête de la Cegos menée auprès de quelque 120 entreprises et publiée fin avril, la plupart des DRH et des responsables de formation interrogés reconnaissaient que les nouvelles technologies les obligent à revoir de fond en comble leur politique de formation. Plus de 80 % d'entre eux (94 % dans l'industrie) sont convaincus que la formation à distance s'applique particulièrement à l'informatique, à la bureautique et aux langues.
Plus des deux tiers des entreprises assurent vouloir mettre en place une formation de ce type d'ici à deux ans pour l'informatique et la bureautique, et 40 % prévoient de le faire pour l'apprentissage d'un métier ou d'une langue.
« L'instauration des 35 heures a joué un rôle crucial, explique Michel Ledru, directeur ressources humaines et ingénierie des compétences à la Cegos. Les entreprises préfèrent dorénavant investir, à qualité égale, dans un système qui permettra au cadre d'être le moins longtemps possible absent de son poste de travail. »
Comme le constate une autre étude, menée récemment par Arthur Andersen, les entreprises hésitent toutefois à n'utiliser qu'Internet pour former leurs cadres. De nombreux travaux menés aux Etats-Unis montrent pourtant que l'apprentissage via ce média est plus rapide que dans les systèmes classiques. Il permet un parcours plus personnalisé et un meilleur accès aux experts. Mais il implique aussi beaucoup de volonté et de persévérance de la part de l'élève.
Beaucoup se découragent en cours de route. Les entreprises françaises recherchent plutôt des formules mixtes, par exemple une journée de formation classique, des CD-ROM et des discussions régulières avec des tuteurs. « Avant, les gens étaient soit contre les nouvelles technologies, soit exclusivement pour, reconnaît Michel Ledru. Aujourd'hui, les décideurs sont plus mûrs, et partisans de formules plus équilibrées. »
http://www.lepoint.fr/.
Συνεχής εκπαίδευση εξ αποστάσεως στη Γαλλία. CD-ROM και Intranet έχουν καταστεί απαραίτητα εργαλεία για τη συνεχή εκπαίδευση εξ αποστάσεως. Μια νέα συμφωνία, η οποία απαιτεί από τις εταιρείες να αναθεωρήσουν τις πολιτικές κατάρτισης. Http://www.lepoint.fr/. Περισσότερα...

Posté par pcassuto à 17:07 - - Permalien [#]
Tags :

24 mai 2008

Contrat d'Avenir : actions de formation et d'accompagnement obligatoires

Le contrat d'avenir favorise l'insertion professionnelle des allocataires de minima sociaux. Des actions de formation et d'accompagnement sont obligatoires. La formation peut se dérouler en dehors du temps de travail. Les actions qui devront être suivies par le bénéficiaire figurent dans la convention dont le contenu est précisé par décret.
Futures contract: the training and support required. Actions of training and support are required.Training can take place outside of working hours. The actions to be followed by the recipient listed in the agreement whose contents are specified by decree. More...
Publics concernés, bénéficiaires des allocations suivantes :
- revenu minimum d'insertion (RMI)
- allocation de solidarité spécifique (ASS)
- allocation de parent isolé (API)
- allocation d'adulte handicapé (AAH)
Employeurs
- Collectivités territoriales
- Personnes morales de droit public
- Personnes morales de droit privé chargées de la gestion d'un service public
- Personnes morales de droit privé à but non lucratif
- Entreprises d'insertion par l'activité économique.
qui recrutent sur des emplois correspondant à des besoins collectifs non satisfaits.
Lorsqu'il est signé par le président du conseil général, le contrat d'avenir peut tenir lieu de contrat d'insertion.
Formation
Nature des actions engagées
Des actions de formation et d'accompagnement sont obligatoires.
La formation peut se dérouler en dehors du temps de travail. Les actions qui devront être suivies par le bénéficiaire figurent dans la convention dont le contenu est précisé par décret. Les bénéficiaires de contrat d'avenir ont également accès à l'offre de service du SPER :
ANPE lorsqu'elle assure la prescription par délégation du conseil général, de la commune ou de l'EPCI : prestations d'accompagnement renforcé dans l'emploi, prestations d'aide à la définition du projet professionnel et d'accompagnement renforcé vers l'emploi, bilans de compétences approfondis, suivi dans l'emploi aidé pendant la durée initiale du contrat sous forme d'entretiens et de contacts réguliers.
- APP, module NSI
- prestation spécifique AFPA "Parcours de professionnalisation" pour acquérir ou développer des compétences professionnelles par la formation et la mise en situation de travail (validation par CCP ou titre professionnel).
- aides de l'Agefiph pour les personnes handicapées selon des modalités à définir au plan régional.
Durée de l'action
En fonction de l'action choisie.
Tutorat
Dès la conclusion de la convention un référent est désigné qui assure le suivi du parcours d'insertion professionnelle. Cette mission peut être assurée par un organisme chargé du placement ou de l'insertion (maison pour l'emploi...)
Un bilan est réalisé tous les 6 mois avec l'employeur et le référent.
Contrat de travail

    • Nature juridique et durée du contrat

CDD d'une durée de 2 ans renouvelable une fois dans la limite de 12 mois.
La limite est portée à 36 mois pour l'embauche d'une personne de plus de 50 ans ou un travailleur reconnu handicapé.
Exceptionnellement, sur décision du préfet de région, le CDD peut être d'une durée comprise entre 6 mois et 24 mois. Dans ce cas, la durée totale du contrat ne peut, compte-tenu du ou des renouvellements, excéder 36 mois (60 mois pour l'embauche d'une personne de plus de 50 ans ou un travailleur handicapé).
La période d'essai est fixé à 1 mois sauf clause conventionnelle prévoyant une durée inférieure.
    • Durée du travail

La durée moyenne hebdomadaire de travail est égale à 26 heures.
La durée est comprise entre 20 et heures lorsque l'embauche est effectuée dans le cadre d'un atelier ou un chantier d'insertion ou par une association ou entreprises de services à la personne agrées par l'Etat.
Les modifications apportées au programme indicatif de la répartition de la durée du travail sur l'année qui a été communiqué au salarié 15 jours ouvrés avant la période annuelle de référence, sont notifiées au salarié au moins 15 jours à l'avance.
    • Rémunération

SMIC horaire multiplié par le nombre d'heures effectuées sauf dispositions conventionnelles plus favorables.
    • Rupture de contrat

Le bénéficiaire du contrat peut rompre le contrat s'il justifie :
- d'une embauche en CDI
- d'une embauche en CDD d'au moins 6 mois
- ou d'une formation conduisant à une qualification professionnelle reconnue conformément aux dispositions du livre IX du code du travail.
A l'issue du contrat, l'employeur remet une attestation de compétences qui est prise en compte au titre de l'expérience nécessaire pour engager une procédure de VAE.
Financements
ETAT :
- aide forfaitaire correspondant au montant du RMI pour une personne isolée et qui est versée par le débiteur de l'allocation RMI / ASS / API / AAH
- prime de cohésion sociale (base de calcul : différence entre la rémunération brute du salarié et le montant de l'aide accordée à l'employeur) dégressive en fonction de la durée du contrat : 1ère année 75% (pour les contrats conclus avant le 1er janvier 2008 : 90% pour les 6 premiers mois et 75% pour les 6 mois suivants)
- 2ème année 50% - 3ème année 50%.
En cas d'embauche d'une personne de 50 ans et plus ou d'un travailleur handicapé : 50% également la 4ème et la 5ème année.
- aide forfaitaire lorsque avant le terme de la convention le contrat est transformé en CDI. L'aide est versée après 6 mois de présence effective en CDI. Le montant de cette aide est de 1500 euros. Elle est versée en une seule fois par le CNASEA.
- éxonération de cotisations sociales au titre des assurances sociales, accidents du travail, allocations familiales dans la limite d'un certain montant. Exonération également de taxe d'apprentissage, de taxe sur les salaires, de participation à l'effort de construction.
- rémunérations versées à compter du 1er janvier 2008 : la cotisation accidents du travail et maladies professionnelles est due.
La prime de cohésion sociale est égale à 100% pendant la durée du contrat pour les employeurs qui embauchent des bénéficiaires de l'ASS depuis plus de 2 ans et âgés de plus de 50 ans à compter du 1er janvier 2007 dans le cadre d'une convention initiale (et non pas un renouvellement).
Une aide additionnelle de 59 euros par mois en moyenne est versée aux établissements sociaux et médico-sociaux d'hébergement pour personnes âgées ou handicapées. Cetta aide prend la forme d'une majoration de la prime de cohésion sociale. La durée de versement de cette aide est de 1 an.
Mise en oeuvre
Une convention d'objectifs est signée entre l'Etat, la collectivité territoriale ou l'EPCI.
Cette convention permet de définir l'étendue de l'intervention de l'Etat (notamment le nombre de contrats d'avenir qui peuvent être pris en charge). La convention d'objectifs engage également le département pour les bénéficiaires de contrat d'avenir percevant le RMI.
Une convention est signée préalablement à l'embauche entre :
- l'employeur / le président du conseil général, le maire ou le président de l'EPCI/ et le bénéficiaire du contrat ou leur délégataire
- ou l'employeur, l'Etat (ANPE) et le bénéficiaire du contrat.
Contacts
ANPE
DDTEFP
Mission locale
PLIE
CCAS
Maison de l'emploi
Textes de référence
- Loi de programmation pour la cohésion sociale du 18 janvier 2005 (JO du 19 janvier 2005)
- Décret n° 2005-242 du 17 mars 2005 (JO du 18 mars 2005)
- Circulaire DGEFP n° 2005-13 du 21 mars 2005
- Loi n° 2005-841 du 26 juillet 2005 relative au développement des services à la personne et portant diverses mesures en faveur de la cohésion sociale (JO du 27 juillet 2005)
- Circulaire DGEFP n° 2005-24 du 30 juin 2005
- Accord du 6 octobre 2005 relatif au régime de l'assurance chômage agréé par arrêté du 26 octobre 2005 (JO du 6 novembre 2005)
- Circulaire UNEDIC n° 2006-06 du 16 février 2006
- Loi n° 2006-339 du 23 mars 2006 relative au retour à l'emploi et sur les droits et les devoirs des bénéficiaires de minima sociaux (JO du 24 mars 2006)
- Loi de finances pour 2007 n° 2006-1666 du 21 décembre 2006 - article 140 (JO du 27 décembre 2006)
- Loi de finances pour 2008 n° 2007-1786 du 19 décembre 2007 (JO du 21 décembre 2007)
- Arrêté du 28 février 2008 (JO du 15 mars 2008).
Source : http://formation.prao.org/ 

Posté par pcassuto à 23:12 - - Permalien [#]
Tags :

23 mai 2008

Conclusions du Conseil sur l'éducation et la formation des adultes

286e session du Conseil EDUCATION, JEUNESSE ET CULTURE, Bruxelles, le 22 mai 2008
Le Conseil a adopté les conclusions suivantes:
ACCUEILLE favorablement la communication de la Commission d'octobre 2006 intitulée "Éducation et formation des adultes: il n'est jamais trop tard pour apprendre" ainsi que la communication de la Commission de septembre 2007 ayant pour titre "Plan d'action sur l'éducation et la formation des adultes - C'est toujours le moment d'apprendre", qui confirment toutes deux l'importance de l'éducation et de la formation des adultes en tant que composante essentielle de l'éducation et de la formation tout au long de la vie et invite les États membres à lever les obstacles à la participation à l'éducation et la formation des adultes et à en augmenter la qualité et l'efficacité d'ensemble, à accélérer le processus de validation et de reconnaissance, à assurer un investissement et un contrôle suffisants dans ce secteur;
RECONNAÎT le rôle déterminant que peuvent jouer l'éducation et la formation des adultes pour atteindre les objectifs de la stratégie de Lisbonne, en favorisant la cohésion sociale, en dotant les citoyens des compétences requises pour trouver un nouvel emploi et en aidant l'Europe à mieux s'adapter aux exigences de la mondialisation. Conclusion -Ministres européens-22 mai 2008 FTLV.
Závěry Rady pro vzdělávání a vzdělávání dospělých. 286. zasedání Rady pro vzdělávání, mládež a kulturu, Brusel, 22. května 2008. Závěr-ministři-22. května 2008 FTLV. Více...

Posté par pcassuto à 10:13 - - Permalien [#]
Tags :

22 mai 2008

Université du Vin : diplôme du Supérieur en Formation Continue

Nos cinq enseignements supérieurs offrent une bonne compréhension du secteur du vin, déterminante pour l'avenir de la filière et l'efficacité des jeunes. Ils leur apportent des Savoir-faire et des compétences pluridisciplinaires et pratiques :
Licence Professionnelle en commerce spécialité Gestion et Marketing du secteur vitivinicole
,
Diplôme d'Université d'Analyse Sensorielle et de Dégustation
,
Diplôme International d'Université en Gestion, Marketing et Economie du secteur des vins et eaux de vie
,
Master 2e année Droit de la vigne et du vin,
Master 2e année Connaissance et Gestion des Terroirs
,
Diplôme d'Ingénieur de la filière vitivinicole
.
Università degli Studi di Vino: Diploma di Formazione Superiore. I nostri cinque superiore fornire una buona conoscenza del settore del vino nel determinare il futuro del settore e l'efficacia della gioventù. Essi mettono il loro know-how e le competenze pratiche e multidisciplinari: Professional Gestione licenze speciali Commercio e Marketing del vino, Diploma Universitario di Analisi sensoriale e degustazione , Diploma Universitario in International Management, Marketing ed Economia del settore vini e alcolici, Diritto Master 2 ° anno della vigna e del vino, Master Grade 2 Conoscenza e gestione del territorio, Diploma di ingegnere vino.

Posté par pcassuto à 17:23 - - Permalien [#]
Tags :