« Il faudrait […] que d’ici 2010 le taux moyen de participation à l’éducation et à la formation tout au long de la vie dans l’Union européenne soit d’au moins 12,5 % de la population adulte en âge de travailler », telle est l’une des conclusions du Conseil de l’Union européenne qui s’est tenu les 5 et 6 mai 2003. Dans ce cadre, la formation sur le lieu de travail et pendant le temps de travail constitue une des dimensions essentielles de la formation tout au long de la vie. L’élaboration de politiques de formation et le contrôle des progrès réalisés par les différents pays en la matière s’appuient sur des statistiques comparables sur la formation professionnelle continue en entreprise. Sans ignorer l’importance des différents systèmes nationaux de formation, ni l’existence d’autres possibilités de formation pour les adultes que la formation continue en entreprise, l’analyse de ces données permet de différencier les pays de l’Union européenne selon l’intensité des pratiques de formation de leurs entreprises. Au sein de chaque pays, les formations financées par les entreprises ne rendent toutefois pas totalement compte de la formation des adultes tout au long de leur vie. Elles sont en effet généralement brèves et débouchent rarement sur l’obtention de titres ou de diplômes. À titre d’exemple, le système de formation français est ainsi construit que la frontière entre l’âge des études et celui de l’activité professionnelle est plus nette que partout en Europe. La charge de la formation initiale des jeunes revient à l’éducation nationale tandis que les entreprises assurent la formation professionnelle continue des salariés. De fait, les entreprises françaises sont en Europe parmi celles qui s’impliquent le plus pour la formation de leurs personnels. En revanche, la France se place en dernière position de l’Union européenne pour la formation des adultes en emploi visant l’obtention d’un titre ou d’un diplôme. En 2003, seul 1 % des salariés français déclaraient avoir suivi dans l’année une telle formation. Cette situation paradoxale est très probablement en France l’un des enjeux majeurs d’une nouvelle réforme de la formation professionnelle, après celle intervenue en 2003. bref 251.
Jatkokoulutukseen eurooppalaisissa yrityksissä. Ensimmäiset askeleet kohti homogéinisation. 251 lyhyt. Lisää...