Ministère du Travail, des Relations sociales, de la Famille et de la SolidaritéConclues avec l’État, les conventions de formation et d’adaptation ont pour objectif de soutenir la formation des salariés les plus fragilisés dans leur emploi, en incitant les entreprises à :
- mettre en œuvre, en cas de menace de licenciement économique, des actions permettant le reclassement des salariés à l’intérieur de l’entreprise ;
- accompagner les réductions du temps de travail destinées à préserver les emplois menacés (chômage partiel) ;
- contribuer à former des salariés recrutés dans le cadre d’implantation, en complément des aides à l’embauche.
Les conventions peuvent soutenir deux types d’actions :
- les actions dites de formation : acquisition de connaissances théoriques et pratiques, hors poste de travail (formation interne ou organisme librement choisi par l’entreprise), d’une durée comprise entre 50 et 1 200 heures ;
- les actions dites d’adaptation au poste de travail, d’une durée d’au moins 120 heures improductives. Le fonds national pour l’emploi (FNE) peut prendre en charge des actions très diverses : alphabétisation, réactivation des mécanismes d’apprentissage, formations qualifiantes… En revanche, les modules de type « connaissance de l’entreprise » qui ne sont pas transférables et les actions de simple sensibilisation, par exemple à la qualité, ne sont pas éligibles à cette aide. http://www.travail-solidarite.gouv.fr/.
该公约的培训和适应. http://www.travail-solidarite.gouv.fr/. 更多...