24 mars 2008

Le Fongecif PACA redore le blason du CIF-CDD

Peut-on prendre un Congé individuel de formation lorsqu’on est encore en CDD ? L’accès au CIF est-il possible dès lors que le CDD s’achève ? Les impétrants au CIF-CDD perçoivent-ils l’équivalent de leur ancien salaire durant leur formation ? Après un CIF-CDD, peut-on prétendre à l’assurance chômage ? A ces quatre questions, la réponse est « oui ».
Pourtant, malgré ces avantages, le CIF-CDD est peu connu et sous exploité. En région PACA, par exemple, sur les 9,6 millions d’euros collectés, l’excédent s’élevait à « 2 millions d’euros en 2007 », a précisé Gérard Goron, directeur du Fongecif Provence- Alpes-Côte-d’Azur, vendredi 10 janvier, au Quotidien de la formation. « Cet excédent financier, qui correspond à une sous consommation du CIF-CDD, ne peut pas être réinvesti pour le CIF-CDI ; il est reversé au Fonds unique de péréquation ».
En 2007, seuls « 416 salariés ont bénéficié de ce dispositif », souligne Gérard Goron. Conscient du manque de popularité du CIF-CDD, le Fongecif PACA a lancé, jeudi 9 janvier, une grande campagne de communication au sein de la région. « En CDD aussi, osez la formation ! », tel est le slogan de cette campagne de sensibilisation, qui sera relayée par les radios, la presse quotidienne régionale et Internet, jusqu’au 9 février.
Osez : c’est justement ce qui manque souvent aux demandeurs d’emplois qui achèvent un CDD. « Ils sont tellement préoccupés par leur recherche d’emploi, qu’ils n’osent pas se lancer dans une formation d’un an », confirme Gérard Goron. Par ailleurs, « les demandeurs d’emploi n’ont pas toujours non plus de nouveaux projets professionnels. Certains souhaitent garder le même métier et ne pensent pas que la formation puisse les aider dans leur carrière ».
Or, lorsqu’on fait une demande de CIF-CDD, il faut se projeter dans l’avenir et avoir un véritable projet professionnel. A l’instar de cette serveuse, originaire de PACA, qui a suivi une formation en gestion grâce à un CIF-CDD. Aujourd’hui, elle est gérante d’une pizzeria.
Autre frein à ce dispositif : « Les professionnels de l’emploi (ANPE, Missions locales, APEC, etc.) en parlent assez peu aux demandeurs d’emplois. Lesquels n’ont pas suffisamment de relais d’information auprès des structures spécialisées », estime Gérard Goron.
Pour en savoir plus :  http://www.formationcdd.com/
Eppure, nonostante questi vantaggi, il CIF-CDD è poco conosciuto e sotto-sfruttato. Nella regione PACA, per esempio, i 9,6 milioni di euro raccolti, il surplus ammontava a "2 milioni di euro nel 2007", ha affermato Gerard Goron, direttore del Fongecif Provence-Alpes-Cote-d 'Azur, Venerdì 10 gennaio, il quotidiano di formazione. "Questa eccedenza finanziaria, che è un sotto-consumo del CIF CSD non possono essere reinvestiti in CIF-CSI e si torna alla unico Fondo di perequazione".  http://www.formationcdd.com/

Posté par pcassuto à 09:42 - - Permalien [#]
Tags :